Actualités du patrimoineBrèves patrimoniales

Apple, Facebook, Total: le coût de l’évasion fiscale des multinationales en France

(Challenges) L’ONG altermondialiste Attac a réévalué les profits et les impôts à payer dans l’Hexagone de huit multinationales, notamment celles du numérique. Ces grands groupes devraient payer jusqu’à trente fois plus. Insuffisant. Pour l’association Attac, qui fait de la lutte contre l’optimisation fiscale des multinationales son cheval de bataille, la taxe GAFA française, portée par Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, n’est pas à la hauteur. Même si l’administration américaine menace de prendre des mesures de rétorsion contre la France, car la plupart des groupes visés sont américains. “Il faut aller beaucoup plus loin. On peut vraiment lutter contre l’évasion fiscale des multinationales”, a souligné l’économiste Dominique Plihon, porte-parole de l’organisation altermondialiste, ce 15 juillet, en présentant sa nouvelle arme contre l’évasion fiscale : la “taxation unitaire” des grands groupes.

Cette approche, défendue par des économistes et des fiscalistes, a un principe simple : calculer les bénéfices et impôts à payer dans chaque pays, à partir du chiffre d’affaires réel réalisé dans le territoire. Un principe très difficile à mettre en place, les multinationales rivalisant d’ingéniosité fiscale. D’après l’économiste français Gabriel Zucman, professeur à Berkeley, 40 % des profits des multinationales sont délocalisés dans les paradis fiscaux.

Alors les experts d’Attac ont testé leur méthode en recalculant les impôts de huit grands groupes : les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft), deux groupes français (BNP Paribas, Total) et un allemand, Bayer-Monsanto. Le résultat ? Les entreprises qui auraient le plus gros surplus d’impôts sont celles  de la “vieille économie”.

 

 

Source : challenges.fr

Afficher plus

Club Patrimoine

Club Patrimoine, média de référence destiné aux professionnels du patrimoine avec plus de 50 000 abonnés, vous propose toute l’actualité patrimoniale, financière et de ses acteurs.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page