Mot de passe oublié ?
 

 

A LA UNE
Les données sur les transactions immobilières rendues accessibles depuis le 1er mai
 
 
(Le Monde) Après de longues années de résistance, l’administration fiscale fait un pas vers le grand public pour rendre accessibles ses données sur toutes les transactions immobilières actées. Tout particulier peut, depuis le 1er mai, obtenir, en ligne, les informations essentielles mais anonymisées sur un bien situé dans un rayon de cinquante mètres à vingt kilomètres autour de l’adresse qu’il indique : description, année de construction, superficie, prix et date de vente jusqu’à cinq ans auparavant. « La banque de données immobilières Patrim est destinée aux personnes physiques et limitée à cinquante consultations tous les trois mois, détaille Béatrice Hingand, rédactrice en chef adjoint des éditions fiscales Francis Lefebvre.

 

 

 

 

A partir de vos identifiants impots.gouv.fr (numéro fiscal et mot de passe), choisir dans votre espace personnel la rubrique :
 
  • Données publiques
    • Rechercher des transactions immobilières pour m’aider à estimer mon bien 

 

 

 
 
 
L’administration précise « Aide à l'estimation des biens immobiliers dans le cadre d'une déclaration d'ISF ou de succession, d'un acte de donation ou d'une procédure administrative (contrôle fiscal, expropriation), de la vente ou l'acquisition potentielle d'un bien immobilier ou pour le calcul des aides au logement. »

 

 

 

 

 

Quel avenir pour les dispositifs anti-ISF si Emmanuel Macron est élu ?

 


(Le Monde)  « Le compte PME innovation a une cible moins large que l’ISF PME, affirme Laure Delahousse, de l’Association française de gestion. Et ne présente pas le même niveau d’incitation : d’un côté vous avez un sursis d’imposition de plus-values, de l’autre une réduction d’ISF de 50 %. » Le projet est accueilli bien plus favorablement par l’association d’entrepreneurs et d’investisseurs du numérique France digitale : « Nous préférons une fiscalité de droit commun compétitive plutôt qu’une fiscalité basée sur des niches, lance Jean-David Chamboredon, son coprésident. L’ISF PME a peu d’impact sur le financement des PME des secteurs innovants. Un particulier cherche souvent l’investissement défiscalisant le moins risqué possible, il investit rarement dans les secteurs innovants. A la différence d’un investisseur motivé par la plus-value plutôt que par l’impact fiscal. Tout cela doit s’accompagner d’un changement culturel quant à la fiscalité de l’épargne : à ce jour, on bénéficie d’une fiscalité souvent plus favorable en investissant sans risque qu’en prenant des risques, ce devrait être l’inverse. »
 

 

 

 

 

Success story d'une pépite de la gestion française : Financière Arbevel

 

 

 

 

 

 

 

 

REVUE DE PRESSE
Les 100 premiers jours de Donald Trump en illustrations
 
(Les Echos)
 

 

 

 

 

 

 

Monnaie commune / nationale : Marine Le Pen voit double

 

(Le Parisien) Dans une interview exclusive au Parisien/Aujourd'hui en France, parue ce dimanche, Marine Le Pen revient sur sa position sur l'euro. (…) « Je vais demander de pouvoir maîtriser notre monnaie. Cela veut dire transformer l’euro monnaie unique en un euro monnaie commune. Monnaie qui ne concernera pas les achats quotidiens, mais uniquement les grandes entreprises qui font du commerce international », promet-elle. « Nous aurons une monnaie nationale comme tous les autres pays et nous aurons ensemble une monnaie commune. Voilà, c’est aussi simple que ça. Il faut maîtriser la monnaie et l’adapter à l’économie parce qu’aujourd’hui la monnaie unique est un boulet ».

 

 

 

 

 

Impôts  :  Adieu l’ISF, bonjour l’Impôt sur la Fortune Immobilière ?

 


(Le Monde) Concernant la refonte de l’ISF voulue par le candidat Emmanuel Macron, il s’agit aussi de « répondre aux problèmes économiques posés par l’ISF sans perdre toute sa recette fiscale », ajoute-t-on chez En Marche !. « Car ses effets économiques pervers se concentrent sur le patrimoine mobilier : actionnaires qui réclament de gros dividendes pour payer leur ISF, chefs d’entreprise qui retardent leur ­retraite [les biens professionnels sont exonérés], entrepreneurs qui quittent le pays après avoir vendu leur affaire. Nous devrions endiguer les départs, car l’immobilier n’est pas aisément délocalisable. »
 
 
 

 

 

 

 

 

La croissance aux USA plus faible qu'en France, c'est "terrible", selon le directeur général de BlackRock

 

 

(Reuters) L'économie des Etats-Unis croît "plus lentement que la France, c'est vraiment terrible", a dit Larry Fink (BlackRock) lors d'une conférence organisée par Morningstar Investment. "Il se passe quelque chose." La croissance du produit intérieur brut (PIB) américain est tombée à 0,7 % en rythme annualisé sur les trois premiers mois de l'année, ce qui correspond à un chiffre inférieur à 0,2 % d'un trimestre sur l'autre, selon la première estimation publiée vendredi. En France, le PIB a crû de 0,3 % sur la même période par rapport au trimestre précédent.

 

 

 

 

 

 

Retour sur le plan fiscal de Trump : bâclé, incohérent, impopulaire

 

 

(Challenges) Comment parler d'un "plan", encore plus d'un "programme"? L'initiative ressemblait plus à un effort de dernière minute pour éviter que Donald Trump n'atteigne le cap des symbolique des 100 jours avec un bilan quasi-nul. Mais même dans cet esprit, l'improvisation et les incohérences du plan ont surpris les commentateurs. Trump a renoncé à rallier la moindre voix démocrate, comprenant que l'opposition n'était pas prête à lui faire le moindre cadeau. (…) Le "dynamic scoring" (évaluation budgétaire intégrant le bénéfice fiscal d'une croissance accélérée grâce aux baisses d'impôt) est tellement tiré par les cheveux que même les économistes républicains purs et durs le reconnaissent: il n'est pas financé. (…) Même en acceptant tous ces défauts, le "plan" a un autre inconvénient: il est tellement bâclé qu'il en est incohérent. Par exemple, il bénéficierait massivement aux entités "pass-through" (entreprises à propriétaire unique, partenariats, sociétés à responsabilité limitée, etc.), qui permettent aux gérants de hedge funds, par exemple, d'être taxés comme des entreprises et non des particuliers. Cette échappatoire, qui bénéficierait à la Trump Organization, serait la porte ouverte à tous les abus et manœuvres d'évasion fiscale.

 

 

 

 

 

 

Schäuble vante les efforts de la Grèce (Non, non ce n’est pas un « juste pour rire »)
 
 
(La Tribune) Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, estime que la Grèce a effectué de gros progrès sur la voie des réformes demandées par ses créanciers internationaux. "Si le gouvernement grec respecte tous les accords, les ministres des Finances européens pourraient finir l'évaluation le 22 mai et permettre le déblocage de la prochaine tranche" d'aide (5,4 milliards d'euros, Ndlr), dit-il dans une interview à un groupe de journaux allemands publiée dimanche.

 

 

 

 

 

 

Denis Duverne (Axa) : « La remontée des taux aura un impact positif »

 

 

Les Echos / Investir - La hausse des taux d’intérêt tant attendue est pour l’instant modeste. Aura-t-elle néanmoins un effet bénéfique sur les résultats d’Axa cette année ?

 
Denis Duverne (Axa) - Les taux sont montés de façon assez vigoureuse à l’automne dernier, avec l’élection de Donald Trump et la perspective d’une réforme rapide de la fiscalité. Mais l’échec de la réforme de l’assurance santé a rendu le marché plus dubitatif sur la capacité du président américain à mener le chantier fiscal. Cependant, les taux d’intérêt sont aujourd’hui sensiblement supérieurs à ceux de l’automne et auront un impact positif sur nos résultats. Le scénario le plus défavorable de notre plan prévoyait une persistance des taux bas.
 

 

 

 

 

Une holding reste animatrice bien que n'animant pas une de ses participations

 

 

(EFL) Le seul fait de détenir une participation minoritaire dans une filiale non animée ne remet pas en cause le caractère animateur d’une société holding. Ses titres peuvent être exonérés d’ISF au titre des biens professionnels.
 
L’administration ayant fait appel du jugement du tribunal de grande instance de Paris , la décision de la cour d’appel de Paris était particulièrement attendue des praticiens, unanimement hostiles à la position de l’administration. La cour vient opportunément confirmer la solution de la doctrine. (…) Est ainsi confirmée l’exonération totale d’ISF au titre des biens professionnels de la quote-part de valeur des titres de la société holding correspondant à ses participations dans les filiales animées.
 
CA Paris 27-3-2017 n° 15/02542

 

 

 

 

 

Les indics du fisc désormais rémunérés : pourrez-vous en profiter ?

 

 

La possibilité donnée à l’adminsitration fiscale de rémunérer les « indics » est limitée aux fraudes internationales : par exemple, le fait de cacher un compte hors des frontières de l’Hexagone, ou encore d’être faussement domicilé à l’étranger afin d’échapper à l’impôt français. En clair, pas question de pousser les contribuables à dénoncer une connaissance parce qu’elle ne paie pas sa redevance ou qu’elle ne déclare pas certains revenus. Le ministre du Budget, Christian Eckert, avait été limpide à ce sujet lors des discussions à l’Assemblée : “le Gouvernement souhaite éviter qu’en cas de conflits dans un quartier ou dans une famille, l’administration reçoive des dénonciations de la part de personnes qui veulent nuire à leur voisin en l’accusant, par exemple, de ne pas avoir payé sa taxe foncière. (...) D’ailleurs, nous recevons déjà de nombreuses lettres de la sorte, sans même qu’il y ait besoin de promettre une rémunération !”.

 

 

 

 

 

 

 

ANALYSE
Le scénario « Bull Dollar » a du plomb dans l'aile. Par ODDO BHF
 
 
Après avoir fait un bond suite à la victoire de Trump, le dollar est revenu sur son niveau pré-élection. Plusieurs facteurs expliquent ce repli. La politique de la Fed ne penche pas vers une austérité excessive mais vers une remontée graduelle des taux en l’absence de dérapage des prix et salaires. La réforme fiscale, cœur de Trumponomics, a été retardée et, surtout, l’idée d’une Border Adjustment Tax qui était vue comme un facteur haussier pour le dollar n’en fait pas partie. Enfin, avec l’amélioration des conditions tant économiques que politiques en Europe, le dollar perd une raison d’être une valeur refuge. 
 
« Je pense que notre dollar est en train de devenir trop cher, et c’est en partie ma faute parce que les gens ont confiance en moi ». Dans cette affirmation de Donald Trump, le 12 avril dernier, il y a certainement un fond de vérité : la valeur d’une monnaie dépend en partie de la confiance accordée aux institutions du pays concerné, et la place du chef de l’État en fait partie. Mais la suite du raisonnement est plus discutable. L’envolée du dollar ne date pas de l’élection de Donald Trump. Elle a surtout eu lieu de mi-2014 à mi-2015, avant même que Trump n’annonce sa candidature. La chute du prix du pétrole durant cette période a été l’influence la plus déterminante. A vrai dire, depuis l’élection de Trump, et hormis un rally éphémère, le dollar a baissé et est revenu à son niveau pré-élection. 

 

 

 

 

 

 

 

INTERVIEW DU JOUR
Sell in may and go away ?

 

 

 

 

 

 

EN CLAIR ET SANS DECODEUR
Novaxia Immo Opportunité 6 : réduire son ISF en accompagnant des projets immobilier responsables. Interview de Joachim Azan

 

 

 

 

 

 

 

 

LE MONDE DE LA GESTION DE PATRIMOINE
“Notre modèle place les actions au top : le marché est très solide” Interview de Nicolas Duban (Convictions AM)

 

 

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo

 

 

 

 

 

 

L’économie en images – Avril. Par Schroders IM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la première fois depuis quelques mois, OFI AM redevient prudent

 

 

 

 

 

 

 

Un passage de relai à l’économie européenne… Le point sur les marchés d’Erasmus Gestion

 

 

 

 

 

 

 

Les 8 différences entre un banquier et un CGP par BFG Capital

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment bien acheter des parts de SCPI ? Les 10 questions à se poser. Par Perial

 

 

En 2016, les parts des Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ont rapporté en moyenne 4,63% à leurs heureux propriétaires. Ce qui en fait, incontestablement, l’un des placements les plus rentables du moment. Du coup, les épargnants sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire par l’épargne immobilière. Mais avant d’investir, il faut se poser les bonnes questions.
 

     1.     Les SCPI permettent d’investir sans risque dans l’immobilier ?

 

Faux. Hormis les produits garantis par l’Etat, tout placement comporte un risque de perte en capital. Les SCPI n’échappent pas à la règle. Cependant l’investissement en immobilier par le biais des SCPI permet de réduire considérablement ce risque. D’abord parce qu’il est mutualisé sur un parc locatif varié (bureaux, commerce, résidence gérées, etc.) sur lequel investissent des milliers de particuliers et d’institutionnels. Ensuite, parce l’achat et la gestion du parc immobilier sont confiés à des professionnels offrant de solides garanties.

 

 

     2.     Les SCPI sont un investissement de long terme ?

 

Vrai. Comme tout investissement dans l’immobilier, l’achat de SCPI ne se conçoit que sur le long terme. Généralement entre 8 et 10 ans. Cela permet de profiter pleinement de la dynamique du marché immobilier, tout en lissant ses à-coups.

 

 

 

 

 

 

 

Les SCPI d’Amundi Immobilier s’ouvrent à l’international

 

La filiale du groupe Amundi est déjà très présente sur l’immobilier hors de France, notamment pour le compte de son OPCI grand public Opcimmo. Elle envisage désormais d’ouvrir également ses SCPI à l’international. Elle modifie en conséquence le délai de jouissance des parts. Le prix de souscription de Rivoli Avenir Patrimoine est en outre réévalué à compter du 1er mai.
 
L’internationalisation des portefeuilles est de plus en plus incontournable. Diversification des risques, notamment celui d’une « surchauffe » de l’immobilier d’entreprise français, oblige. Les sociétés de gestion de SCPI sont dont donc de plus en plus nombreuses à élargir le champ de leurs investissements. Amundi Immobilier, 1er opérateur sur le marché des SCPI et des OPCI grand public (10 Md€ à fin 2016, sur un total de 20,9 Md€ d’encours sous gestion), n’échappe pas à la règle.

 

 

 

 

 

 

Un OPCI au top de la performance depuis le début de l'année (+2,97% YTD au 14/04)

 

 

 

 

 

 

 

 

INTERVIEW (REPLAY)
Une montée par paliers

 

 

 

 

 

Vidéos à la une

Replay - Club Expert Flexibles - Et maintenant ?
Un expert de l'hôtellerie et du savoir faire français pour réduire son ISF. Interview de Jean-Marc Palhon (Extendam)
Les sélections Club Patrimoine
 
Flexibles & Patrimoniaux ytd
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
COGEFI RENDEMENT P 4,92 %
TRUSTEAM OPTIMUM A 2,32 %
CONVICTIONS MULTIINCOME A 0,58 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
METZLER WERTSICHERUNGSFONDS 90 A ... 8,00 %
SEVEN DIVERSIFIED FUND EUR-R CAP 7,32 %
EPARGNE PATRIMOINE C 5,65 %
M&G PRUDENT ALLOCATION FD EUR A A... 5,65 %
SYCOMORE ALLOCATION PATRIMOINE R 5,10 %
ERASMUS CAPITAL PLUS R 4,47 %
SLF (F) DEFENSIVE P EUR CAP 3,86 %
TOCQUEVILLE OLYMPE PATRIMOINE P 3,51 %
TRUSTEAM ROC FLEX C 2,73 %
ROUVIER PATRIMOINE C 2,28 %
NORDEA 1 STABLE RETURN FUND BP EU... 2,20 %
CANDRIAM L ESG DEF ASSET ALL C CA... 0,94 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
HMG RENDEMENT D 15,49 %
SRF 11,44 %
OTEA 1 B 11,07 %
PLUVALCA EVOLUTION EUROPE A 10,29 %
EPARGNE CROISSANCE 8,99 %
ALIENOR ALTER EURO A 8,03 %
M&G DYNAMIC ALLOCATION FD EURO A ... 8,02 %
HOTTINGUER PATRIMOINE MONDE 7,46 %
KEREN PATRIMOINE C 7,42 %
ATHYMIS GLOBAL P 7,04 %
OFI FLEXIBLE GLOBAL MULTI ASSET R 6,36 %
HOTTINGUER PATRIMOINE EVOLUTION 6,04 %
HOTTINGUER PATRIMOINE EUROPE 5,93 %
ECHIQUIER ARTY A 5,85 %
JPM GLOBAL INCOME A (C) EUR 5,58 %
KEREN FLEXIMMO C 5,56 %
BELLATRIX C 5,32 %
EUROSE C 5,17 %
ODDO PROACTIF EUROPE A 5,05 %
ATHYMIS PATRIMOINE P 5,04 %
ROUVIER EVOLUTION C 4,92 %
R ALIZÉS F EUR 4,58 %
SEXTANT GRAND LARGE A (C) 4,36 %
ECOFI PATRIMOINE DIVERSIFIÉ P 4,27 %
HARMONIS REACTIF 4,25 %
BETELGEUSE 4,18 %
RUSSELL INVES MULTIASS GTH STRAT ... 3,90 %
STAMINA PATRIMOINE R 3,39 %
TIKEHAU INCOME CROSS ASSETS P 3,37 %
CONVICTIONS MULTIOPPORTUNITIES A 3,27 %
BNPP L1 MULTI ASSET INCOME CLC 2,79 %
AWF GLOBAL FLEXIBLE PROPERTY E (C... 2,46 %
COVEA PATRIMOINE A 2,46 %
CBT VOL 7.5 C 2,11 %
SYCOMORE PARTNERS FUND P 2,09 %
CONVICTIONS MULTIFACTORIELS R 1,85 %
NN (L) PATRIMONIAL BALANCED P (C)... 1,71 %
CARMIGNAC PATRIMOINE A EUR ACC 1,14 %
NN (L) FIRST CLASS MULTI ASSET P ... 0,82 %
FF FIDELITY PATRIMOINE A-ACC-EURO 0,48 %
FIRST EAGLE AMUNDI INTERNATIONAL ... -2,41 %
AIMS TARGET RETURN FUND A (C) EUR -3,00 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
AWF GLOBAL OPTIMAL INCOME E (C) 14,47 %
DORVAL CONVICTIONS P 14,38 %
COVEA SELECTIF C 13,53 %
GINJER ACTIFS 360 A 11,00 %
ALIENOR OPTIMAL A 10,87 %
PRESTIGE LUXEMBOURG A7 PICKING C 10,81 %
ROUVIER VALEURS C 10,40 %
TALENCE OPTIMAL 9,38 %
CLARESCO ALLOCATION FLEXIBLE P 8,01 %
EUROPEAM C 7,14 %
SIRIUS 6,86 %
INDEPENDANCE SELECTION C 4,73 %
LA FRANÇAISE PATRIMOINE FLEXIBLE ... 4,72 %
BBM V-FLEX AC 3,80 %
CPR CROISSANCE RÉACTIVE P 2,45 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
H2O MULTISTRATEGIES R C EUR 20,72 %
JPM GBL MACRO OPPS D EUR CAP 12,59 %
R CLUB F EUR 10,53 %
PRESTIGE LUXEMBOURG REVERSO A 1,14 %
 
Fonds Actions PEA ytd
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
METZLER EUROPEAN SMALL & MICRO CA... 30,37 %
KEREN ESSENTIELS C 25,95 %
NOVA EUROPE A (C) 23,66 %
SEXTANT PEA A (C) 17,78 %
COVÉA ACTIONS EUROPE OPPORTUNITÉS... 17,60 %
SEVEN UCITS SEVEN EUROPEAN EQ FD ... 17,12 %
SUNNY MANAGERS F 16,36 %
CANDRIAM EQ L EUROPE INNOVATION N... 16,36 %
DECOUVERTES C 15,65 %
PLACEURO CPH EQUITY R 15,49 %
FF NORDIC A SEK 15,35 %
ATHYMIS MILLENNIAL EUROPE - P EUR... 15,08 %
ROCHE-BRUNE EUROPE ACTIONS P 14,60 %
FOURPOINTS EURO GLOBAL LEADERS R ... 14,48 %
ECHIQUIER AGRESSOR A 13,70 %
SLF (F) EQ EURO ZONE MIN VOL P EU... 12,89 %
CPR SILVER AGE P 11,71 %
TRUSTEAM ROC PME 11,21 %
CONVICTIONS MULTIFLEX P 10,18 %
TRUSTEAM ROC EUROPE A 10,16 %
TOCQUEVILLE VALUE EUROPE P 9,75 %
FIDELITY EUROPE 9,25 %
COGEFI PROSPECTIVE P 7,49 %
EUROPEAM C 7,14 %
LYXOR UCITS ETF MSCI WORLD D EUR 5,54 %
ULYSSES LT FUNDS EUROPEAN GENERAL... 4,46 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
OTEA PEA A 25,16 %
PLUVALCA DISRUPTIVE OPPORTUNITIES... 23,75 %
KEREN PERSPECTIVES C 23,36 %
CLARESCO AVENIR P 22,46 %
PLUVALCA FRANCE SMALL CAPS A 21,37 %
ODDO AVENIR EUROPE CR-EUR 20,85 %
QUADRATOR RC 19,81 %
DORVAL MANAGEURS C 19,03 %
ERASMUS MID CAP EURO R 18,84 %
ACTIONS 21 A 18,16 %
R CONVICTION EURO F EUR 17,60 %
SYCOMORE FRANCECAP R 17,36 %
PARVEST EQ EUROPE SMALL CAP CLC (... 16,64 %
CENTIFOLIA C 15,95 %
EPARGNE OPPORTUNITES C 15,75 %
CBT ACTION EUROVOL 20 R 14,84 %
PHCG EUROPEAN MACRO PICKS R 14,81 %
STAMINA EUROPE 14,44 %
LYXOR CAC 40 (DR) UCITS ETF 14,39 %
DNCA INVEST EUROPE GROWTH B 14,30 %
SEXTANT EUROPE A (C) 13,89 %
JPM EUROLAND DYN A (PERF) (ACC) E... 13,77 %
FCP MON PEA R 13,52 %
TOCQUEVILLE ULYSSE D 13,41 %
NORDEA 1 NORDIC EQUITY FUND BP EU... 12,76 %
TALENCE MIDCAPS AC 12,74 %
AIM EUROPE MULTICAPS C 11,67 %
RUSSELL INVEST PAN EUROPEAN EQ FD... 9,96 %
BEST BUSINESS MODELS IC 8,65 %
ROUVIER EUROPE C 8,61 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
LGA EQUYMORE 7,16 %
 
Fonds PEA-PME ytd
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
ERASMUS SMALL CAP EURO R 33,15 %
CAMGESTION MICRO CAP O 32,03 %
AMUNDI ACTIONS PME C 30,42 %
KEREN ESSENTIELS C 25,95 %
ECHIQUIER ENTREPRENEURS A 25,37 %
NOVA EUROPE A (C) 23,66 %
CLARESCO PME P 22,75 %
SEXTANT PME A (C) 20,51 %
DNCA PME C 18,93 %
SUNNY MANAGERS F 16,36 %
DECOUVERTES C 15,65 %
COGEFI CHRYSALIDE P (C) 12,59 %
TRUSTEAM ROC PME 11,21 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
TOCQUEVILLE PME R 21,03 %
 
SCPI DVM
Bureaux
EDISSIMMO 4,47 %
EPARGNE FONCIERE 4,70 %
PFO 5,68 %
PFO 2 4,55 %
PRIMOPIERRE 5,00 %
EUROVALYS 4,50 %
MULTIMMOBILIER 2 4,78 %
Commerces
CRISTAL RENTE 5,49 %
PATRIMMO COMMERCE 5,01 %
EUROPIMMO MARKET 2,26 %
Diversifiées
SELECTIPIERRE 2 4,87 %
LF EUROPIMMO 4,56 %
LF OPPORTUNITE IMMO 5,45 %
Spécialisées
PRIMOVIE 5,00 %
PIERVAL SANTE 5,15 %
 
FCPI
Le fonds de la semaine
Articles les plus lus
 
TOP PERFORMANCES 
 
Classement ytd
Classement 3 ans
Classement 5 ans
 
   Avertissement Important 
   
L’ensemble des informations disponibles sur le site clubpatrimoine.com représente une simple information et en aucun cas ne saurait être considéré comme une invitation à investir, un acte de démarchage ou de conseil financier… La vocation du site Club Patrimoine étant strictement une information forcément non exhaustive, les articles ou communications publiés sur le site ne sauraient être considérés comme un appel public à l’épargne ou une incitation à investir sur des produits financiers ou d’assurance. Malgré tous les soins pris dans la collecte auprès de sources réputées fiables et dans le traitement des données, Club Patrimoine ne peut en garantir l’exactitude et recommande à l’Utilisateur de ne pas prendre de décisions d’investissement sans en avoir vérifié lui-même l’exactitude auprès des sociétés de gestion concernées ou auprès de son conseiller spécialisé, ni sans avoir lu le prospectus des fonds ou les conditions générales et particulières des contrats d’assurance. Par ailleurs, Club Patrimoine rappelle à l’Utilisateur que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et lui recommande de consacrer le temps nécessaire à la définition de la répartition de ses avoirs en général, et de ses avoirs financiers en particulier, en tenant compte de ses objectifs, de ses contraintes de toutes natures, de son horizon de placement, et en diversifiant ses placements. Club Patrimoine n’est pas en mesure de se substituer à l’Utilisateur pour vérifier si un produit d’investissement présenté sur le site est en adéquation avec ses besoins et l'invite à se faire assister par son conseiller spécialisé.
Revues
Actualités du Patrimoine
Parlons Finance
Vidéos
Partenaires
Stats Google Analytics 1 mois
Visiteurs uniques : 59 047
 
Accueil | Forum Qui sommes-nous | Contact | Partenaire   Mentions légales | Copyright 2017