Mot de passe oublié ?
 

A LA UNE
La rentrée d’AGEAS / Yves Rouanet (Nogaray Conseil) nous parle des atouts d’Altarea COGEDIM

 

 

 

 

 

 

 

Un fonds dans le viseur : Schroder ISF Euro Equity (Schroders)

 

L'avis Nortia (analyse de Céline Leurent)
Depuis le début de l’année, Schroder ISF Euro Equity s’appuie sur la progression des marchés ainsi que sur une gestion active efficace pour surperformer sa catégorie (11.3% vs 8.14%). Toutefois vigilant quant à l’impact du renforcement de l’euro sur le Chiffre d’Affaires du portefeuille réalisé à l’étranger, le gérant n’hésite pas à augmenter les valeurs domestiques comme Danone. Constitué de 51 lignes, le fonds sans biais de style, conserve un profil majoritairement large caps.

 

 

 

Dans le détail, plusieurs valeurs cycliques ont fait leur entrée et profiteront de la reprise de la consommation, à l’image du distributeur Ahold Delhaize, de l’équipementier automobile spécialisé dans la connectique Umicore, ou encore du site internet Yoox Net- à- Porter. Côté valeurs de qualité, l’entrée du spécialiste des services numériques Atos bénéficie de fortes perspectives de croissance de sa filiale informatique en France ainsi que de l’exclusivité de distribution du nouveau logiciel de SAP. Enfin, côté situations spéciales, le gérant a pris ses bénéfices sur Philips et conserve en portefeuille Philips Lighting suite à la scission entre les entités d’équipement médical et d’éclairage.
 

 

 

 

 

 

 

REVUE DE PRESSE
La hausse de la CSG sera déductible de l'impôt sur le revenu (Bercy)
 
(Journal du Net) La hausse de 1,7 point de la CSG prévue par le gouvernement en 2018 sera entièrement déductible de l'assiette utilisée pour le calcul de l'impôt sur le revenu, a indiqué Bercy à l'AFP, confirmant une information des Echos. (…) Pour les salaires et traitements, la CSG globale est ainsi de 7,5 %. Sur ces 7,5 %, près des deux tiers (5,1 %) sont déductibles de l'impôt sur le revenu, tandis que le dernier tiers (2,4 %) n'est pas déductible.

 

 
 

 

 

Pour compenser la baisse des APL, Macron appelle les propriétaires à diminuer leurs loyers de 5 euros !
 
(Capital) Vous ne rêvez pas ! Devant les préfets, réunis ce mardi matin à l’Assemblée nationale, Emmanuel Macron, reprenant une déclaration de son ministre des Comptes publics,  a appelé les propriétaires et les bailleurs sociaux à... baisser leurs loyers de 5 euros. Aussi surprenant sur la forme que sur le fond, l’appel présidentiel vise tout bonnement à gommer le coup de rabot de 5 euros sur les APL que le gouvernement a acté pour le 1er octobre. Il en va de “la responsabilité collective”, a ainsi lâché l’actuel locataire de l’Elysée.

 

 

 

 

 

Les placements des institutionnels dépassent les 3.000 milliards d'euros
 
 
(Les Echos)
 
(…) Fait peu connu, même si la France compte peu de fonds de pension par rapport à ses voisins, sa gestion institutionnelle se place au deuxième rang européen et au quatrième rang mondial. (…) La part des prêts à l'économie a doublé en deux ans et ils constituaient, fin 2016, environ 2 % des actifs (39 milliards d'euros). Le capital-investissement et l'infrastructure représentaient quant à eux environ 1 % des portefeuilles. Compte tenu des montants en jeu, la diversification est lente, mais elle est bel et bien en cours. La part de l'immobilier, troisième classe d'actifs la plus prisée des investisseurs institutionnels, est désormais supérieure à 5 %. (…) Il reste à savoir si la course au rendement qui s'est accélérée ces derniers mois n'a pas conduit les investisseurs institutionnels à accumuler trop de risques. (…) Autre évolution notable, dans un environnement de taux extrêmement bas, les investisseurs évitent d'augmenter leur exposition à la dette d'Etat, mais aussi désormais aux obligations d'entreprise « qui ne représentent plus une alternative payante comme lors des années précédentes », souligne la dernière enquête de l'Af2i. Les obligations représentent toujours 73 % des portefeuilles, mais environ la moitié correspond à de la dette du secteur privé.

 

 

 

 


 

 

Ces villes où acheter un logement sera rentabilisé plus vite que de louer
 
(Le Figaro) Selon la dernière étude « Acheter ou louer? » menée par le courtier MeilleurTaux la durée de détention, nécessaire pour que l’achat d’une résidence principale soit moins coûteux que sa location, en moyenne de 3 ans, reste bien inférieure à celle de 2014 et 2015, même si elle a progressé par rapport à 2016. (…) Certaines villes se retrouvent à des niveau particulièrement bas. À Perpignan, l’achat est rentabilisé en 1 an et 1,5 an au Havre, Reims, Limoges et Lille !

 

 

 

 

 

Travailleurs indépendants : ce qui va changer pour vous
 
 
(Capital) Le RSI va disparaître dès le 1er janvier 2018
 
Dès lors, les indépendants seront rattachés au régime général de la Sécurité sociale. Au cours d’une période transitoire de 2 ans, les différentes missions du RSI (liquidation des retraites, assurance maladie, recouvrement des cotisations, etc.) seront progressivement reprises en gestion par les caisses du régime général (CPAM, CARSAT et URSSAF). Les dispositions relatives à cette nouvelle organisation seront inscrites dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018. Les indépendants bénéficieront néanmoins d’une gouvernance dédiée au sein du régime général, et continueront d’avoir leurs propres règles en matière de cotisation.
 
  • Le plafond de chiffre d’affaires des auto-entrepreneurs va doubler (…)
  • Les travailleurs n’auront plus qu’une seule déclaration à faire d’ici 2020 (…)
  • La hausse de la CSG sera compensée par une baisse des cotisations famille et maladie
 
“Ce coup de pousse sera visible dès les premiers acomptes, soit à l’été 2018”, a affirmé le Premier ministre. Il explique que cela aura pour effet d’accorder un gain de pouvoir d’achat à plus de 75 % des indépendants. Et de donner en exemple : “ pour un indépendant qui gagne un SMIC, le gain sera de 270 euros par an. Et de 550 euros pour un indépendant qui gagne 2.400 euros nets par mois.” (…) Edouard Philippe a aussi annoncé aussi qu’à plus long terme, il y aura possibilité d’ajustement du paiement des cotisations : en clair, les montants demandés pourront s’adapter à la situation économique du travailleur indépendant.

 

 

 

 

 

Assurance vie : net rebond de la collecte en juillet, à 2,1 mds €
 
(Boursorama) Les dépôts dans l'assurance vie ont été supérieurs aux retraits à hauteur de 2,1 milliards d'euros en France en juillet, selon des chiffres provisoires publiés mardi par la Fédération française de l'assurance (FFA). Sur la période, les cotisations (ou dépôts) se sont établies à 11,1 milliards d'euros et les prestations (ou retraits) ont atteint 9 milliards, a indiqué la fédération dans un communiqué. (…) Au cours des sept premiers mois, le montant des cotisations collectées par les sociétés d'assurances a représenté 78,1 milliards d'euros, contre 82,4 milliards d'euros sur la même période en 2016. Plus particulièrement, les versements sur les supports en unités de compte se sont élevés à 21,4 milliards d'euros, soit 27% des cotisations.

 

 

 

 

 

La Faider appelle à ne pas alourdir la fiscalité de l’assurance-vie
 
(Argus de l’assurance) (…) Elle estime, par la voix de son nouveau président Guillaume Prache, que ce projet de prélèvement forfaitaire unique « est source de nombreuses complications, son utilité est difficile à comprendre, et il accroît les prélèvements obligatoires sur l’assurance vie de long terme ». Le risque, selon elle, entamer la confiance des épargnants, augmenter le sentiment de pression fiscale mais aussi orienter les français vers « des produits plus simples et de très court terme qui ne financent pas l’économie réelle ».

 

 

 

 

 

Assurance-vie : le Crédit Agricole menace le leadership de CNP
 
(Cbanque) CNP, Crédit Agricole Assurances, Axa : le podium des plus gros gestionnaires d’assurance-vie ne bouge pas. Mais la banque verte s’est encore approché du leader CNP en 2016.

Le top 15 de l’assurance-vie en France (données FFA)
 
  • CNP : 279 milliards d’euros d’encours
  • Crédit Agricole : 242 milliards d’euros
  • Axa : 128 milliards d’euros
  • Crédit Mutuel : 122 milliards d’euros
  • BNP Paribas Cardif : 120 milliards d’euros
  • Société Générale : 92 milliards d’euros
  • Generali : 83 milliards d’euros
  • Aviva : 77 milliards d’euros
  • Allianz : 70 milliards d’euros
  • AG2R La Mondiale : 61 milliards d’euros
  • Covéa (GMF-Maaf-MMA) : 50 milliards d’euros
  • Groupama-Gan : 49 milliards d’euros
  • BPCE : 48 milliards d’euros
  • MACSF : 24 milliards d’euros
  • Swiss Life : 21 milliards d’euros

 

 

 

 

 

Blanchiment des capitaux : les déclarations de soupçon en forte hausse
 
(Le Revenu) Tracfin, la cellule anti-blanchiment de Bercy ne chôme pas. Elle a reçu, en 2016, presque 65.000 signalements, une activité en hausse de 43% sur l’année. (…) Sans surprise, les banques et établissements de crédit ont déposé 46.901 déclarations (+50 %), soit 80 % du total de déclarations du secteur financier et 75%  de l’ensemble des déclarations reçues par Tracfin. (…) De leur coté, les agents sportifs n’ont fait aucune déclaration de soupçon en 2016, ni en 2015, ni en 2014… En réalité, ils n’ont rien déclaré depuis 2010. Cette situation particulière interpelle Tracfin : «La publication des 'Football Leaks' atteste de la sensibilité de ce secteur d’activité aux risques de fraude. En effet, les sports les plus médiatiques connaissent actuellement une financiarisation croissante, qui se matérialise par la diversification des investisseurs, le recours à des montages financiers complexes impliquant le recours à des places financières offshore.

 

 

 

 

 

 

Chiffres clés 2016 de la gestion d'actifs - Le profil des sociétés de gestion

 

 

Le paysage de la gestion d’actifs est très hétérogène en termes de profils. En effet, il convient d’apprécier cette diversité au regard du niveau d’encours gérés.
 
 
Les sociétés de gestion entrepreneuriales
 
En 2016, la part des sociétés de gestion entrepreneuriales a atteint 65,4 % de la population totale. Excepté un léger repli en 2015, cette part est en constante progression depuis 2008, date à laquelle elle atteignait 52,5 %. L’industrie de la gestion d’actifs française se distingue donc par un tissu entrepreneurial très important qui adopte un profil de gestion technique ou de niche pour attirer les investisseurs institutionnels. En effet, ces sociétés se spécialisent en gestion privée, gestion alternative, multigestion, immobilier ou bien encore en capital investissement. A fin 2016, elles géraient 249 milliards d’euros, soit 6,8 % des encours totaux sous gestion. Leur part de marché a progressé de 14,7 % par rapport à 2015 et de 56,4 % par rapport à 2010. Cette croissance s’explique par le dynamisme de cette population qui attire toujours plus de vocations, notamment de la part d’anciens collaborateurs de grands groupes financiers qui mettent au service d’un projet entrepreneurial leur notoriété et leur expertise.

 

 

 

 

 

 

 

VIDÉO
Retour en images sur l'Université d'été de l'Asset Management

 

 

 

 

 

 

ANALYSE
Foncières cotées : des publications semestrielles positives
 
Les gérants d’Immobilier 21 commentent les premiers résultats semestriels des foncières. A mi-juillet, 34 d’entre elles les avaient publiés, soit 58% de la capitalisation du secteur. L’évolution de l’ensemble des indicateurs est positive. Elle conforte les gérants dans leur opinion, elle aussi positive, sur le potentiel des foncières à trois ans.
 
Clignotants au vert… Les derniers résultats publiés par les foncières européennes, à fin juillet, constatent l’évolution positive de l’ensemble des indicateurs immobiliers. Ils témoignent notamment de la poursuite de la croissance du secteur, qui affiche notamment une progression moyenne de 2,1% des loyers.
 
Evolutions positives – « La hausse des loyers à périmètre constant et la baisse du coût de la dette conduisent à une croissance moyenne du cash-flow par action de +6,6% sur notre échantillon », constatent Laurent Gauville et Daniel Tondu, les gérants d’Immobilier 21, un fonds spécialisé sur dans les foncières cotées de la zone euro. Ils notent également la hausse moyenne des patrimoines de 2,7% sur le semestre, un mouvement qui devrait « se poursuivre, voire s’accélérer en raison du potentiel de rattrapage des prix expertisés des immeubles des foncières par rapport aux prix constatés sur le marché physique ».

 

 

 

 

 

 

 

L'INTERVIEW DU JOUR
La BCE attendra la FED

 

 

 

 

 

 

LE MONDE DE LA GESTION DE PATRIMOINE
Courez pour la bonne cause à Patrimonia ! 

 

 

 

 

L’Institut du Patrimoine acquiert AG Finance
 
L’Institut du Patrimoine, l’un des grands groupes spécialisés en gestion de patrimoine, vient de finaliser l’acquisition d’AG Finance, cabinet parisien fondé en 2002 et spécialisé dans les activités de courtage d’assurances. Avec un apport de 125 clients et 25 M€ d’encours, l’acquisition d’AG Finance participe à l’objectif de l’Institut du Patrimoine d’atteindre 185 millions d’encours d’ici fin 2017 et près de 4.000 clients. “Je me reconnais parfaitement dans la philosophie et les méthodes défendues par Institut du Patrimoine. Je suis convaincu que ce rapprochement constitue une valeur ajoutée pour mes clients historiques”, se réjouit Alain Gubler, fondateur de la société, et ancien administrateur de la CNCGP.

 

 

 

 

 

Le point sur Echiquier Oblig
 
Les marchés obligataires européens ont vécu une longue période de baisse de taux et de resserrement des primes de risque. Remercions les banquiers centraux : les politiques monétaires ultra-accommodantes se sont multipliées et les injections de liquidités ont été sans précédent. Le vent semble cette fois tourner. La croissance mondiale a repris des couleurs, tout particulièrement sur le Vieux Continent qui surprend enfin positivement. Le chômage perd du terrain ; la « déflation » a déserté les débats quotidiens même si l’inflation ne redémarre que très lentement. L’efficacité de certaines mesures monétaires face à leurs dommages collatéraux a pu être remise en cause. Des taux « zéro », voire négatifs, risquent d’entraîner les investisseurs vers des comportements irrationnels ou dangereux. La sortie de cet assouplissement monétaire inédit et le chemin de la normalisation sont à l’agenda des banquiers centraux : la traversée de ce carrefour milite pour une mobilité tactique accrue afin de créer de la performance. Echiquier Oblig, qui investit en obligations d’entreprises privées européennes depuis sa création en juillet 2007, affiche une performance de 67% depuis l’origine, soit 5,2% en annualisé. Depuis le début de l’année, il progresse de 3,1%.

 

 

 

 

 

 

Epargne salariale : Potentiel de croissance réel dans les petites entreprises. Par ERES
 
En termes d’encours, le marché de l’épargne salariale (123 milliards d’euros) représente moins de 10% de celui de l’assurance vie (1 632 milliards d’euros). Pourtant, le potentiel de croissance de ce marché est réel, surtout au niveau des petites entreprises (moins de 50 salariés). Malgré leurs atouts incontestables (cf. Les atouts de l’épargne salariale), les dispositifs d’épargne salariale sont encore peu diffusés. Selon la dernière enquête de la Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (Dares), le Plan d’épargne entreprise (PEE) est le plus répandu, avec 46,3% de salariés couverts. Viennent ensuite la participation (41,4%), l’intéressement (35,7%) et le plan d’épargne retraite collectif (PERCO), créé en 2003 (23%).

 

 

 

 

 

Les ateliers à ne pas manquer à Patrimonia

 

Cliquer sur l'image pour accéder au programme

 

 

 

 

 

 

OPCVM : Une perf annualisée de 3,88% sur 3 ans et un Sharpe de 2,09…

 

CANDRIAM PATRIMOINE OBLI-INTER

 

 

 

 

 

 

 

 

Vidéos à la une

Les sélections Club Patrimoine
 
Flexibles & Patrimoniaux ytd
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
TRUSTEAM OPTIMUM A 1,76 %
COGEFI SHORT TERM BOND P 1,65 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
INVEST LATITUDE EURO A 5,65 %
INVESCO PAN EUROPEAN HI INCOME A ... 5,12 %
NORDEA 1 STABLE RET FD BP 4,49 %
AURIS DIVERSIFIED BETA R 4,47 %
SLF (F) DEFENSIVE P 4,35 %
KEREN FLEXIMMO C 4,32 %
ERASMUS CAPITAL PLUS R 3,98 %
EDR FUND INCOME EUROPE A-EUR 3,98 %
MULTISELECTION 25 C 3,95 %
CLARESCO PLACEMENT 3,57 %
SYCOMORE ALLOCATION PATRIMOINE R 3,04 %
HAAS EPARGNE PATRIMOINE C 3,00 %
PLATINIUM EUREKA C 2,97 %
TRUSTEAM ROC FLEX C 2,53 %
OFI RS PRUDENT 2,23 %
ROUVIER PATRIMOINE C 2,09 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
AMILTON GLOBAL R 11,28 %
FIRST EAGLE AMUNDI INTERNATIONAL ... 10,67 %
ATHYMIS GLOBAL P 8,90 %
OTEA 1 A 8,82 %
AWF GLOBAL FLEXIBLE PROPERTY E (C... 8,69 %
SIRIUS 7,89 %
HOTTINGUER PATRIMOINE EVOLUTION 7,88 %
BETELGEUSE 7,61 %
HARMONIS REACTIF C 6,96 %
NN (L) PATRIMONIAL BALANCED P (C)... 6,79 %
PARVEST DIVERSIFIED DYNAMIC CLC (... 6,79 %
EQUILIBRE ECOLOGIQUE 6,50 %
BNPP L1 MULTI-ASSET INCOME 6,46 %
KEREN PATRIMOINE C 6,39 %
INVESCO BAL RISK ALLOC FD E 6,17 %
ROUVIER EVOLUTION C 6,11 %
HOTTINGUER PATRIMOINE MONDE R 5,93 %
BELLATRIX C 5,81 %
HMG RENDEMENT D 5,81 %
JPM GLOBAL INCOME A (C) EUR 5,71 %
CBT VOL 7.5 C 5,37 %
PLATINIUM LATITUDE C 5,21 %
EUROPEAM C 5,20 %
HAAS EPARGNE REACTIF C 4,92 %
ECOFI PATRIMOINE P 4,79 %
GALILÉE FUND PICKING STRATEGY C 4,77 %
SRF 4,77 %
OFI RS EQUILIBRÉ 4,58 %
COVEA PROFIL EQUILIBRE 4,56 %
LA FRANÇAISE PATRIMOINE FLEXIBLE ... 4,50 %
ATHYMIS PATRIMOINE P 4,45 %
VATEL SMALL CAPS FLEXIBLE 4,40 %
M&G LUX DYNAMIC ALLOCATION A ACC 4,26 %
FF FIDELITY PATRIMOINE A 4,25 %
RAYMOND JAMES EUROPE FLEX I 3,98 %
HOTTINGUER PATRIMOINE EUROPE 3,57 %
EUROSE C 3,45 %
ODDO BHF PROACTIF EUROPE CR-EUR 3,39 %
PLUVALCA EVOLUTION EUROPE A 3,16 %
R-CO ALIZÉS F EUR 2,88 %
M&G LUX CONSERVATIVE ALLOCATION A... 2,68 %
SEXTANT GRAND LARGE A (C) 2,31 %
TIKEHAU INCOME CROSS ASSETS P 2,30 %
NN (L) FIRST CLASS MULTI ASSET P ... 1,82 %
SYCOMORE PARTNERS FUND P 1,78 %
SEVEN DIVERSIFIED FUND R 1,51 %
ALIENOR ALTER EURO A 0,25 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
ALTIFLEX A 14,11 %
AVIVA FLEXIBLE EMERGENTS A 10,82 %
COVEA PROFIL OFFENSIF C 9,62 %
ROUVIER VALEURS C 9,26 %
CBT VOL 15 C 9,05 %
PRESTIGE LUXEMBOURG A7 PICKING C 9,00 %
GINJER ACTIFS 360 A 8,73 %
TIKEHAU GLOBAL VALUE P 8,63 %
INVEST LATITUDE MONDE A 8,24 %
MAXIMA A 7,64 %
INDEPENDANCE SELECTION C 7,21 %
OLYMPUS R 6,92 %
AWF GLOBAL OPTIMAL INCOME E (C) 6,55 %
CLARESCO ALLOCATION FLEXIBLE P 6,39 %
R-CO CLUB F 6,10 %
GLOBAL PROACTIVE PORTFOLIO 4,57 %
LFIS VISION UCITS EQUITY DEFENDER... 4,52 %
CPR CROISSANCE RÉACTIVE P 4,08 %
DORVAL CONVICTIONS R 2,11 %
ALIENOR OPTIMAL A 1,47 %
JPM GBL MACRO OPPS D EUR CAP -0,28 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
H2O MULTISTRATEGIES R 6,07 %
 
Fonds Actions PEA ytd
ECHIQUIER MAJOR SRI GROWTH EUROPE... 14,72 %
PLUVALCA DISRUPTIVE OPPORTUNITIES... 14,13 %
ANTHRACITE A 14,12 %
PARVEST EQUITY EUROPE SMALL CAP C... 13,69 %
ERASMUS MID CAP EURO R 13,35 %
CANDRIAM EQ L EUROPE INNOVATION N... 13,23 %
COVEA ACTIONS CROISSANCE C 12,99 %
DNCA INVEST EUROPE GROWTH B 12,95 %
NOVA EUROPE A (C) 12,64 %
PLUVALCA ALLCAPS A 12,24 %
DORVAL MANAGEURS R (C) 12,04 %
ATHYMIS MILLENNIAL EUROPE - P EUR... 11,77 %
INVEST ACTIONS EUROPE A 11,70 %
AMILTON PREMIUM EUROPE R 11,67 %
OTEA ACTIONS EUROPE R 11,43 %
AIM LUX - AIM EUROPE MULTICAPS - ... 11,42 %
CPR SILVER AGE P 11,21 %
PHCG EUROPEAN MACRO PICKS R 11,02 %
SEVEN UCITS SEVEN EUROPEAN EQ FD ... 10,97 %
RAYMOND JAMES EUROPE PLUS AC 10,59 %
CBT ACTION EUROVOL 20 R 10,52 %
LYXOR CAC 40 DR UCITS ETF D-EUR G... 10,48 %
HANSEATIQUE B 10,45 %
HANSÉATIQUE A 10,24 %
FCP MON PEA R 10,20 %
CLARESCO AVENIR P 10,16 %
PLATINIUM ARIANE C 9,76 %
COVÉA ACTIONS EUROPE OPPORTUNITÉS... 9,70 %
GALILÉE INNOVATION EUROPE C 9,59 %
SYCOMORE FRANCECAP R 9,49 %
JPM EUROLAND DYNAMIC A PERF CAP E... 9,37 %
PLACEURO CPH EQUITY R 9,14 %
LFR EURO DEVELOPPEMENT DURABLE P 8,93 %
ROUVIER EUROPE C 8,82 %
ACTIONS 21 A 8,66 %
OFI FUND RS EUROPEAN EQ POSITIVE ... 8,57 %
SLF (F) EQ EURO ZONE MIN VOL P EU... 8,48 %
HAAS ACTIONS OPPORTUNITES C 8,44 %
CLARESCO PME P 8,43 %
LFR ACTIONS SOLIDAIRES P 8,01 %
R-CO CONVICTION EURO F EUR 7,75 %
AMILTON SMALL CAPS R 7,68 %
INVESCO EURO EQ E EUR CAP 7,55 %
CBT EURO SD R 7,35 %
COGEFI PROSPECTIVE P 7,18 %
SISF EURO EQUITY A (C) 6,84 %
CENTIFOLIA C 6,81 %
SEXTANT EUROPE A (C) 6,67 %
SUNNY MANAGERS F 5,89 %
DECOUVERTES C 5,77 %
SEXTANT PEA A (C) 5,17 %
KEREN ESSENTIELS C 4,73 %
RAYMOND JAMES MICROCAPS A EUR CAP 4,50 %
TRUSTEAM ROC EUROPE A 4,47 %
ECHIQUIER VALUE EURO A 4,44 %
FDC CITADELLE EURO C 2,88 %
TRUSTEAM ROC PME 2,57 %
 
Fonds PEA-PME ytd
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
DNCA PME C 5,43 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
CAMGESTION MICRO CAP O 14,30 %
NOVA EUROPE A (C) 12,64 %
AMUNDI ACTIONS PME C 11,52 %
SEXTANT PME A (C) 9,33 %
CLARESCO PME P 8,43 %
COGEFI CHRYSALIDE P (C) 8,30 %
SUNNY MANAGERS F 5,89 %
KEREN ESSENTIELS C 4,73 %
TRUSTEAM ROC PME 2,57 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
TOCQUEVILLE PME R 7,99 %
TALENCE SÉLECTION PME AC 7,98 %
 
Fonds Perf. Absolue ytd
 
SCPI DVM
Commerces
CRISTAL RENTE 5,04 %
FONCIERE REMUSAT 5,45 %
PATRIMMO COMMERCE 4,60 %
EUROPIMMO MARKET 4,03 %
Bureaux
EDISSIMMO 4,13 %
EPARGNE FONCIERE 4,46 %
PFO 2 4,51 %
PRIMOPIERRE 4,50 %
EUROVALYS 4,50 %
SELECTIPIERRE 2 3,68 %
IMMO PLACEMENT 5,48 %
LF EUROPIMMO 4,18 %
MULTIMMOBILIER 2 4,30 %
Diversifiées
PARTICIPATION FONCIERE OPPORTUNITE 4,87 %
EPARGNE PIERRE 5,97 %
LF OPPORTUNITE IMMO 4,65 %
Spécialisées
PRIMOVIE 4,50 %
PIERVAL SANTE 5,05 %
 
Capital Investissement
Le fonds de la semaine
Articles les plus lus
 
TOP PERFORMANCES 
 
Classement ytd
Classement 3 ans
 Perf.Date
ADIS 20,19 22/03
ALM DYNAMIC 17,61 21/03
EQUILIBRE DISCOVERY 17,22 22/03
UFF EMERGENCE C 15,49 21/03
BGF FLEXIBLE MULTI-ASSET A2 14,25 25/03
DP GLOBAL STRATEGY L MEDIUM ... 14,22 21/03
GROUPAMA CONVICTIONS - N EU ... 13,8 20/03
ALLIANZ MULTI CROISSANCE PA ... 13,76 19/03
UFF EMERGENCE A 13,6 22/03
R-CO OPAL EQUILIBRE 13,44 22/03
Classement 5 ans
 
   Avertissement Important 
   
L’ensemble des informations disponibles sur le site clubpatrimoine.com représente une simple information et en aucun cas ne saurait être considéré comme une invitation à investir, un acte de démarchage ou de conseil financier… La vocation du site Club Patrimoine étant strictement une information forcément non exhaustive, les articles ou communications publiés sur le site ne sauraient être considérés comme un appel public à l’épargne ou une incitation à investir sur des produits financiers ou d’assurance. Malgré tous les soins pris dans la collecte auprès de sources réputées fiables et dans le traitement des données, Club Patrimoine ne peut en garantir l’exactitude et recommande à l’Utilisateur de ne pas prendre de décisions d’investissement sans en avoir vérifié lui-même l’exactitude auprès des sociétés de gestion concernées ou auprès de son conseiller spécialisé, ni sans avoir lu le prospectus des fonds ou les conditions générales et particulières des contrats d’assurance. Par ailleurs, Club Patrimoine rappelle à l’Utilisateur que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et lui recommande de consacrer le temps nécessaire à la définition de la répartition de ses avoirs en général, et de ses avoirs financiers en particulier, en tenant compte de ses objectifs, de ses contraintes de toutes natures, de son horizon de placement, et en diversifiant ses placements. Club Patrimoine n’est pas en mesure de se substituer à l’Utilisateur pour vérifier si un produit d’investissement présenté sur le site est en adéquation avec ses besoins et l'invite à se faire assister par son conseiller spécialisé.
Revues
Actualités du Patrimoine
Parlons Finance
Vidéos
Partenaires
Stats Google Analytics 1 mois
Visiteurs uniques : 42 553
 
Accueil | Forum Qui sommes-nous | Contact | Partenaire   Mentions légales | Copyright 2019