Mot de passe oublié ?
 

A LA UNE
Le best-of des lettres marchés hebdo

 

 

"Des égos est gonflés à l'hélium." La lettre d’Igor de Maack (DNCA Investments)


 
 
Il semble qu'en Europe certains dirigeants et gouvernants, dont l'égo est gonflé à l'hélium, soient plus intéressés par la conquête du pouvoir que le respect démocratique de la loi et le pragmatisme économique. Jouant la dramaturgie d'une nation catalane "opprimée" à qui tout sourit pour l'instant (le PIB espagnol progresse sur un rythme trimestriel de 3,5%), le pouvoir catalan en place a décidé d'emprunter une impasse dans cette quête un peu folle de repli sur soi dans un monde globalisé et digitalisé. La Catalogne représente 2% de l'économie de la zone euro et possède une dette publique qui équivaut à 100% du PIB. Toute sécession de l'Espagne, comme l'a rappelé l'Europe, la mettrait de facto hors de l'Union et de la zone euro. On se demande bien ce qu'apporterait réellement l'indépendance si ce n'est le pouvoir absolu à certains et la satisfaction d'être indépendant politiquement mais terriblement dépendant économiquement de l'Espagne (son premier partenaire commercial) et de l'Europe. Comme la Grèce et comme le Brexit, cet épisode risque de montrer une nouvelle fois la robustesse du modèle européen et de ses institutions.

 

 

 

 

 

 

De nouveaux records. La lettre hebdo de Fidelity


 
 
(…) une fois encore, l’économie américaine a agréablement surpris les investisseurs en faisant état d’une activité sans précédents en septembre. Ainsi l’ISM est ressorti en hausse de deux points sur septembre à 60,8, là où le consensus anticipait un repli de l’indice à 57,8. A noter que la composante prix est par ailleurs ressortie en forte hausse à 71,5. La même tendance prédomine dans les services où l’activité s’est établie en forte hausse à 59,8. Sur le front de l’emploi, si le rapport NFP du département du Travail a fait état vendredi de 33 000 destructions de postes pour la première fois depuis sept ans en raison des ouragans, le chômage a reculé à 4,2 % de la population active. En outre, un peu plus tôt dans la semaine, le rapport ADP faisait état de 135.000 créations de postes dans le secteur privé sur la même période. Preuve que les investisseurs ont repris goût aux fondamentaux, ces bons chiffres ont permis aux indices américains de signer de nouveaux records.

 

 

 

 

 

 

 

Catalogne : plusieurs scénarios sur la table. La lettre hebdo d’Ecofi Investissements


 
(…) L’hypothèse la plus logique, celle qui découle de la tenue du référendum, serait une déclaration unilatérale d’indépendance. D’ailleurs, une loi récemment votée par le parlement catalan prévoit que cette déclaration intervienne dans les 48 heures. Nous pensons que cette solution ne sera pas privilégiée du fait des implications lourdes qu’elle implique. En effet, le premier ministre Mariano Rajoy pourrait profiter de cette occasion pour déclencher l'Article 155 de la Constitution au motif d’une atteinte grave à l'intérêt général, ce qui lui permettrait de mettre sous tutelle le gouvernement régional catalan. Toute personne qui s’y opposerait serait passible d’une peine de prison allant de quinze à trente ans et d’une privation de ses droits civiques. Inutile de rappeler les conséquences d’une telle décision dans un pays où la guerre civile faisait ravage il y a encore moins d’un siècle (1936 - 1939).

 

 

 

 

 

 

La croissance des exportations est solide. Le graph de JP Morgan


 
Les investisseurs seront pardonnés pour avoir été perturbés par l’actualité géopolitique cette année mais il est d’autant plus important d’examiner les fondamentaux qui sont à l’origine de l’évolution des marchés à travers le monde. L’économie mondiale est en bonne santé. L’indice des directeurs d’achat (PMI) composite monde de septembre s’est établi à 54 points, ce qui montre que l’expansion économique se poursuit et que la croissance du PIB mondial, qui s’élève à 3,3 % en glissement annuel actuellement, est solide. Comme le montre le graphique de cette semaine, la croissance des exportations mondiales s’est nettement accélérée depuis la mi-2016, ce qui devrait continuer à jouer en faveur des bénéfices des entreprises. Les investisseurs devraient être rassurés par le caractère synchronisé de la relance mondiale, les indices PMI et les statistiques des exportations pour les pays développés et émergents continuant à mettre en évidence des perspectives économiques encourageantes.

 

 

 

 

 

 

 

Un bon T3. la lettre hebdo d’Erasmus Gestion


 
 
Le PMI manufacturier pour l’Eurozone est sorti à 58,1 en septembre venant de 57,4 en août. Ainsi au T3 les PMI progressent légèrement par rapport au T2 avec une augmentation de la production industrielle de 3,5 à 4% sur un an. Si le calcul est juste, la croissance du T3 sera meilleure qu’attendu. Et comme le reste du monde ne va pas mal non plus, nous attendons avec sérénité les publications des entreprises pour le T3 qui vont commencer pour nous dès le 9 octobre avec le chiffre d’affaires de LVMH. L’indice final composite IHS Markit PMI de l’Eurozone pour septembre est à 56,7 (vs 55,7 en août). Le T3 2017 s’achève sur une note positive pour l’économie de l’Eurozone. La croissance globale de l’activité accélère par rapport au mois dernier et atteint son plus haut niveau depuis 4 mois, portée par la plus forte hausse mensuelle des nouvelles affaires depuis 6 ans et demi. C’est la 51ème hausse mensuelle consécutive de l’activité dans la région. Les perspectives d’activité restent bien orientées, le degré de confiance des entreprises privées se redressant à nouveau.

 

 

 

 

 

 

 

Spécial Patrimonia : interviews de Perial / Primonial REIM / La Française et Axa Banque / JMC Finances

 

 

Immobilier : les grands acteurs se retrouvent sur
Patrimonia. Avec Bogdan Kowal, Daniel While
(Primonial REIM), Jean Pitois (Perial) et
Christophe Inizan (La Française)

 

Crédits hypothécaires : Axa Banque fait parler
les professionnels à Patrimonia. Avec
Bogdan Kowal et Marc Legardeur

 

 
 
 
 

 

 

 

 

 

3 minutes marchés : Des marchés euphoriques ?

 

 

Voir les émissions en intégralité :

 

 

 

 

 

 

REVUE DE PRESSE
Comprendre la théorie du nouveau prix Nobel d’économie
 
(Bfm) (…) "Les économistes pensent que les gens ont des cerveaux comme des supercalculateurs qui peuvent tout résoudre, or les esprits humains ressemblent plus à de vieux Mac avec des vitesses de traitement lentes et enclins à des crashs fréquents". Voilà ce que pense Richard Thaler, le nouveau prix Nobel d'économie, ce qu'il explique dans son fameux livre Nudge édité en 2008. (…) Dans cet ouvrage, Richard Thaler développe le concept de "paternalisme libertaire" développé. Ou comment tenir de ces logiques irrationnelles pour influencer les gens pour qu'ils prennent des décisions qu'ils n'auraient pas tendance à prendre et ce sans altérer leur liberté de choix. Une idée qui intéresse tant les politiques pour améliorer le quotidien des citoyens (Barack Obama s'est d'ailleurs inspiré des thèse de Thaler) et les entreprises qui, elles, voient un intérêt pour améliorer leur marketing. L'exemple le plus fameux dans la politique, c'est celui de l'épargne retraite. Aux États-Unis, peu de gens ont le réflexe d'épargner par eux-mêmes, résultat, seuls 20 % des Américains en possèdent une. L'idée de Thaler et de son co-auteur Cass Sunstein: au lieu de multiplier les campagnes de prévention inefficaces, il faut que les entreprises mettent en place un système d'épargne par défaut mais en laissant la possibilité aux salariés de la refuser. Ce que par paresse naturelle, les gens refusent de faire en général.

 

 

 

 

 

 

Dividendes : l'Etat va rembourser 5,7 milliards d'euros aux entreprises
 
(Challenges) Le Conseil constitutionnel a totalement invalidé vendredi la taxe à 3 % sur les dividendes instaurée en 2012, que le gouvernement avait déjà retirée de son projet de loi de finance (PLF) pour 2018. La décision aura un coût budgétaire important pour l'Etat. Dans son projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022, le gouvernement a estimé que l'Etat pourrait avoir à rembourser 300 millions d'euros en 2018, puis 1,8 milliard chaque année en 2019, 2020 et 2021, aux entreprises qui ont dû s'acquitter de cette taxe ces dernières années, ce qui représente un coût total de 5,7 milliards d'euros.

 

 


 

 

 

Intérêts, dividendes : l’acompte fiscal va passer à 12,8 %
 
(L’Argent & Vous) (…) Lors du versement d’intérêts ou de dividendes, l’intermédiaire financier opère à la source un prélèvement fiscal qui a valeur d’acompte : 21 % pour les dividendes et 24 % pour les intérêts. (…) Le projet de loi de finances 2018 a en effet apporté des précisions sur cet acompte, qui sera maintenu… du moins sur le principe. A partir de l’an prochain, un prélèvement à la source sera toujours effectué sur les intérêts et dividendes. Mais, flat tax oblige, il sera de 12,8 %. Cela correspond au taux de l’impôt au sein de la flat tax (le complément à 30 % étant constitué par la CSG à 17,2 %). L’imposition définitive sera établie l’année suivante (comme actuellement).

 

 

 

 

 

 

La liste des 900 villes qui vont perdre leur Pinel
 
(Challenges) Ce sont au total 900 villes, dont une quarantaine de villes moyennes, comme Saint-Etienne (170 000 habitants), Angers (151 000), Le Mans (143000), Brest (139 000), Besançon (116000), Dunkerque (89 000), Poitiers (87000) et Cherbourg-Octeville (80000), qui voient donc se refermer tout espoir de construction neuve sur leur territoire. "Certains territoires vont avoir l'impression d'être oubliés. " affirme Patrick Vandromme, le président du lobby des constructeurs de maisons, LCA-FFB. (…) " En réalité, en zone B2 et C, il y a très peu de communes au marché tendu. L'existence du Pinel sur ces zones a conduit certains investisseurs à prendre un risque sérieux, sur la base, parfois de simulations qui enjolivaient la réalité." reconnait Renaud Cormier, PDG de Théseis, une société qui aide les Conseils en gestion de patrimoine à choisir les programmes les mieux situés.

 

 

 

 

 

 

 

Vente d’immeuble à rénover : les travaux prévus sont déductibles des revenus fonciers
 
(EFL) Les dépenses liées aux travaux réalisés par le vendeur dans le cadre d’une vente d’immeuble à rénover ne constituent pas un élément du prix d’acquisition de l’immeuble mais des charges, le cas échéant déductibles des revenus fonciers.
 
 
CAA Nantes 29-6-2017 n° 16NT00954 

 

 

 

 

 

L'exception d'ordre public de la réserve héréditaire s'affaiblit
 
(Blog SOSconso – Le Monde) (…) La cour d’appel de Paris avait confirmé, le 16 décembre 2015, que « les modifications apportées par la loi du 23 juin 2006 au droit des successions, telles l’exclusion des ascendants du bénéfice de la réserve, la faculté de renoncer de façon anticipée à l’action en réduction, l’exclusion des assurances-vie de la masse successorale, ou la réduction en valeur et plus en nature« , traduisent un « affaiblissement de la réserve ».Et que le règlement successoral européen du 4 juillet 2012 est marqué par « une plus grande liberté de tester ». La « fonction alimentaire de la réserve héréditaire prend le pas sur sa fonction de conservation des biens dans la famille ».  (…) Ceux qui seraient tentés de contester, devant les juridictions françaises, l’application d’une loi étrangère qui ignore la réserve « se verront opposer les deux arrêts de la Cour de cassation », indique le professeur Eric Fongaro, spécialiste en droit international privé et en droit patrimonial de la famille, maître de conférences à l’université de Bordeaux. Pour mémoire, dans le dernier arrêt du 27/09/17, la Cour de Cassation ne maintiendrait ce principe que si les enfants se trouvaient dans une situation de précarité économique, qui justifierait le jeu de l’exception d’ordre public international.

 

 

 

 

 

 

Crédit Agricole exprime son intérêt pour Commerzbank
 
(La Tribune) Philippe Brassac, le directeur général de Crédit Agricole, a exprimé son intérêt pour Commerzbank si la banque allemande était à vendre, lit-on dans le Handelsblatt. Brassac voudrait que la banque soit mieux placée en Allemagne comme elle l'est en Italie, écrit le quotidien financier allemand.

 

 


 

 

 

Quand l’intelligence artificielle enquête sur les assurances-vie non réclamées
 
(Le Monde) Generali France a décidé d’utiliser le programme Watson d’IBM pour rechercher plus efficacement les bénéficiaires de contrats en déshérence. (…) Le résultat s’est révélé probant, les collaborateurs équipés du « robot » Watson parvenant à régler un tiers de dossiers de plus que leurs collègues dans leur recherche des ayants droit. L’assureur devrait donc signer dans les prochains jours le déploiement du programme d’IBM auprès des équipes concernées. (…) « Watson croise toutes les bases de données dont nous disposons en interne, ce qui nous permet de trouver des liens insoupçonnés avec d’autres souscripteurs, de mieux cerner l’environnement du titulaire du contrat d’assurance. Puis l’outil fait le lien avec des données publiques disponibles sur Internet, en particulier sur Google et sur les sites publics d’avis de décès », explique Delphine Bigot, responsable de la gestion des contrats non réglés chez Generali. Après analyse, le robot fournit la réponse qui lui apparaît la plus juste, assortie d’un taux de probabilité, et livre les éléments qui sous-tendent sa démonstration. « Aujourd’hui, ce programme cognitif est analytique ; demain, il sera également apprenant, ce qui lui permettra d’être encore plus performant », précise Jean-Philippe Desbiolles, vice-président « Cognitive Solutions » chez IBM France.

 

 

 

 

 

 

VIDÉO
Réglementation : J'aime ; j'aime pas ! Avec David Charlet interrogé par Bogdan Kowal

 

 

 

 

 

 

ANALYSE
Les small caps, un segment toujours performant. Keren Finance fait le point sur l’état de la classe d’actifs…
 
Depuis 2012, le parcours des small caps est impressionnant, son indice de référence (CAC Small 90 NR) a été multiplié par près de 2,5. Le mouvement connait même une très nette accélération depuis fin 2015. Dès lors, la question légitime du potentiel résiduel de la classe d’actifs se pose. Nous allons revenir dans cette note sur les éléments structurels qui expliquent la surperformance du segment et tenter de démontrer qu’elle peut perdurer.
 

 

 

 

Cela passe par remettre la performance dans son contexte et la mettre en perspective. Si on considère que la période 2009 - 2012 est une phase de correction des excès de la crise financière, la période suivante n’effectue à ce jour que 50% de la hausse du cycle précédent sur les small caps. S’agissant de la surperformance de cette partie de la cote, l’argument le plus répandu, et auquel nous adhérons pleinement, est la croissance supérieure des résultats des sociétés composant cet univers. Sur le graphe ci-dessous qui compile les données depuis 1990, on constate que sur les valeurs européennes, l’écart de croissance est de 20% :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'INTERVIEW DU JOUR
Back to fundamentals

 

 

 

 

 

 

LE MONDE DE LA GESTION DE PATRIMOINE
Le classement de la collecte chez AXA Thema en Août

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Marie Mercadal (OFI AM) redevient positif sur les actions

 

 

 

 

Les clés de succès des CGPI : l’interview de Benoist Lombard par Aprédia
 
 
(…) On entend souvent dire que les CGPI sont à la croisée des chemins. Partagez-vous cette opinion ? Si oui, quelles évolutions doit entreprendre la profession ?
 
La nouvelle régulation de nos activités plurielles et leur digitalisation constituent le défi à venir. La structuration encore plus opérationnelle de notre profession est la résultante de ce double enjeu. A horizon immédiat, nos adhérents vont devoir se structurer de sorte à limiter les coûts et permettre de respecter l’ensemble de leurs obligations réglementaires. L’exercice de nos activités nécessitera la mise en commun de moyens humains et techniques. Pour y faire face, nous incitons les adhérents à se regrouper, que ce soit sous forme capitalistique ou associative. Un signe prometteur : la tendance au regroupement constatée ces dernières années se confirme. A la CNCGP, le nombre d’adhérents personnes physiques est en forte croissance tandis que le nombre de personnes morales, au sein desquelles nos membres exercent leurs activités, stagne. La digitalisation devra nous aider dans la gestion de nos entreprises : segmentation de la clientèle, automatisation de certains process, etc. Elle devra nous permettre d’optimiser le temps consacré aux clients. Nous sommes également demandeurs de l’intelligence déployée pour concevoir des outils fintech novateurs. Nous encourageons la Fintech régulée au service de notre profession. L’alliance de la haute compétence patrimoniale de notre profession et l’expertise de programmateurs devra faire émerger la création de valeurs.

 

 

 

 

 

 

Quelques heures à New York avec Stéphane Toullieux
 
La « climate week » regroupe un ensemble de manifestations liées au climat, judicieusement organisées la semaine de l’Assemblée Générale de l’ONU du 17 au 22 septembre. Aller écouter des conférences climat dans le pays qui vient d’élire Donald Trump…un paradoxe. Une belle énergie positive se dégage cependant de chaque conférence, comme si les intervenants étaient galvanisés par l’élection d’un « ennemi du climat » au leadership contesté. Il est vrai aussi que les événements climatiques en cours dans les Caraïbes démontrent une fois de plus la nécessité de mettre en place des solutions fortes. Nous avons assisté à trois conférences durant cette semaine, et souhaité partager avec vous cette note synthétique nécessairement subjective.
 
 
Social Good Summit : à la gloire de l’ONU ( et à juste titre ) !
 
Cette manifestation au titre accrocheur est sponsorisée par l’UNDP, la fondation de l’ONU, le siste web Mashable et l’association 92Y. L’ONU et de ses organismes affiliés sont régulièrement critiqués : bureaucratie, inefficacité, esprit partisan… Cette conférence remet les choses en place.

 

 

 

 

 

 

 

Un quizz sur l’assurance-vie préparé par Lyxor ETF

 

 

 

 

 

 

 

2 Minutes Sur Aviva Flexible Émergents

 

 

 

 

Un flexible qui réussit un très beau parcours depuis 1 an et demi…

 

ROUVIER VALEURS

 

 

 

 

 

 

 

 

INTERVIEW (REPLAY)
Une mousson de chiffres

 

Vidéos à la une

Aider au-delà d’une simple formation. C’est la mission de Crystal Partenaires. A suivre en images avec Bogdan Kowal et Sisouphan Tran.
Plateforme d’assurance (UAF Life Patrimoine) et Assureur au contact des CGP sur Patrimonia. Avec Bogdan Kowal, Marie-Anne Jacquier (UAF Life Patrimoine) et Stellane Cohen (Generali)
Les sélections Club Patrimoine
 
Flexibles & Patrimoniaux ytd
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
COGEFI RENDEMENT P 4,94 %
TRUSTEAM OPTIMUM A 2,31 %
CONVICTIONS MULTIINCOME A 0,58 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
METZLER WERTSICHERUNGSFONDS 90 A ... 7,83 %
SEVEN DIVERSIFIED FUND EUR-R CAP 7,14 %
M&G PRUDENT ALLOCATION FD EUR A A... 5,66 %
EPARGNE PATRIMOINE C 5,42 %
SYCOMORE ALLOCATION PATRIMOINE R 4,91 %
ERASMUS CAPITAL PLUS R 4,59 %
SLF (F) DEFENSIVE P EUR CAP 3,78 %
TOCQUEVILLE OLYMPE PATRIMOINE P 3,33 %
TRUSTEAM ROC FLEX C 2,50 %
NORDEA 1 STABLE RETURN FUND BP EU... 2,26 %
ROUVIER PATRIMOINE C 2,16 %
CANDRIAM L ESG DEF ASSET ALL C CA... 0,92 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
HMG RENDEMENT D 15,12 %
SRF 11,44 %
PLUVALCA EVOLUTION EUROPE A 10,29 %
OTEA 1 A 9,68 %
EPARGNE CROISSANCE 8,51 %
M&G DYNAMIC ALLOCATION FD EURO A ... 8,13 %
ALIENOR ALTER EURO A 7,70 %
KEREN PATRIMOINE C 7,22 %
HOTTINGUER PATRIMOINE MONDE 7,07 %
ATHYMIS GLOBAL P 7,06 %
OFI FLEXIBLE GLOBAL MULTI ASSET R 6,17 %
HOTTINGUER PATRIMOINE EUROPE 5,82 %
JPM GLOBAL INCOME A (C) EUR 5,76 %
HOTTINGUER PATRIMOINE EVOLUTION 5,75 %
ECHIQUIER ARTY A 5,59 %
KEREN FLEXIMMO C 5,35 %
ATHYMIS PATRIMOINE P 5,00 %
EUROSE C 4,97 %
BELLATRIX C 4,96 %
ODDO PROACTIF EUROPE A 4,66 %
R ALIZÉS F EUR 4,46 %
HARMONIS REACTIF 4,25 %
SEXTANT GRAND LARGE A (C) 4,02 %
ECOFI PATRIMOINE DIVERSIFIÉ P 4,00 %
ROUVIER EVOLUTION C 3,84 %
RUSSELL INVES MULTIASS GTH STRAT ... 3,73 %
BETELGEUSE 3,62 %
TIKEHAU INCOME CROSS ASSETS P 3,30 %
STAMINA PATRIMOINE R 3,22 %
CONVICTIONS MULTIOPPORTUNITIES A 3,06 %
BNPP L1 MULTI ASSET INCOME CLC 2,52 %
COVEA PATRIMOINE A 2,46 %
CBT VOL 7.5 C 2,14 %
AWF GLOBAL FLEXIBLE PROPERTY E (C... 1,85 %
SYCOMORE PARTNERS FUND P 1,79 %
NN (L) PATRIMONIAL BALANCED P (C)... 1,73 %
CONVICTIONS MULTIFACTORIELS R 1,27 %
CARMIGNAC PATRIMOINE A EUR ACC 0,85 %
NN (L) FIRST CLASS MULTI ASSET P ... 0,75 %
FF FIDELITY PATRIMOINE A-ACC-EURO 0,64 %
FIRST EAGLE AMUNDI INTERNATIONAL ... -2,97 %
AIMS TARGET RETURN FUND A (C) EUR -3,02 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
AWF GLOBAL OPTIMAL INCOME E (C) 14,36 %
DORVAL CONVICTIONS P 13,51 %
COVEA SELECTIF C 12,76 %
PRESTIGE LUXEMBOURG A7 PICKING C 10,93 %
GINJER ACTIFS 360 A 10,67 %
ALIENOR OPTIMAL A 10,04 %
ROUVIER VALEURS C 9,19 %
TALENCE OPTIMAL 8,99 %
CLARESCO ALLOCATION FLEXIBLE P 7,57 %
EUROPEAM C 6,55 %
SIRIUS 6,38 %
LA FRANÇAISE PATRIMOINE FLEXIBLE ... 4,72 %
INDEPENDANCE SELECTION C 4,63 %
BBM V-FLEX AC 3,47 %
CPR CROISSANCE RÉACTIVE P 2,45 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
H2O MULTISTRATEGIES R C EUR 19,53 %
JPM GBL MACRO OPPS D EUR CAP 13,98 %
R CLUB F EUR 10,24 %
PRESTIGE LUXEMBOURG REVERSO A 1,05 %
 
Fonds Actions PEA ytd
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
METZLER EUROPEAN SMALL & MICRO CA... 28,21 %
KEREN ESSENTIELS C 25,01 %
NOVA EUROPE A (C) 22,07 %
SEXTANT PEA A (C) 16,91 %
COVÉA ACTIONS EUROPE OPPORTUNITÉS... 16,61 %
CANDRIAM EQ L EUROPE INNOVATION N... 16,12 %
SEVEN UCITS SEVEN EUROPEAN EQ FD ... 16,10 %
SUNNY MANAGERS F 15,78 %
DECOUVERTES C 15,03 %
FF NORDIC A SEK 14,93 %
PLACEURO CPH EQUITY R 14,60 %
ROCHE-BRUNE EUROPE ACTIONS P 13,52 %
ATHYMIS MILLENNIAL EUROPE - P EUR... 13,41 %
FOURPOINTS EURO GLOBAL LEADERS R ... 13,08 %
ECHIQUIER AGRESSOR A 12,77 %
SLF (F) EQ EURO ZONE MIN VOL P EU... 12,11 %
TRUSTEAM ROC PME 11,21 %
CPR SILVER AGE P 10,77 %
CONVICTIONS MULTIFLEX P 9,86 %
TRUSTEAM ROC EUROPE A 9,24 %
TOCQUEVILLE VALUE EUROPE P 9,20 %
FIDELITY EUROPE 8,84 %
EUROPEAM C 6,55 %
COGEFI PROSPECTIVE P 5,90 %
LYXOR UCITS ETF MSCI WORLD D EUR 5,00 %
ULYSSES LT FUNDS EUROPEAN GENERAL... 3,63 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
OTEA PEA A 24,12 %
PLUVALCA DISRUPTIVE OPPORTUNITIES... 22,38 %
KEREN PERSPECTIVES C 22,08 %
PLUVALCA FRANCE SMALL CAPS A 21,37 %
CLARESCO AVENIR P 20,77 %
ODDO AVENIR EUROPE CR-EUR 19,35 %
DORVAL MANAGEURS C 18,64 %
QUADRATOR RC 18,37 %
ERASMUS MID CAP EURO R 18,15 %
ACTIONS 21 A 17,08 %
R CONVICTION EURO F EUR 17,05 %
SYCOMORE FRANCECAP R 16,48 %
PARVEST EQ EUROPE SMALL CAP CLC (... 15,67 %
CBT ACTION EUROVOL 20 R 15,17 %
CENTIFOLIA C 15,15 %
EPARGNE OPPORTUNITES C 14,89 %
JPM EUROLAND DYN A (PERF) (ACC) E... 14,31 %
STAMINA EUROPE 14,30 %
PHCG EUROPEAN MACRO PICKS R 14,22 %
NORDEA 1 NORDIC EQUITY FUND BP EU... 14,01 %
LYXOR CAC 40 (DR) UCITS ETF 13,67 %
DNCA INVEST EUROPE GROWTH B 13,08 %
TOCQUEVILLE ULYSSE D 12,97 %
SEXTANT EUROPE A (C) 12,90 %
TALENCE MIDCAPS AC 12,74 %
FCP MON PEA R 12,47 %
AIM EUROPE MULTICAPS C 11,67 %
RUSSELL INVEST PAN EUROPEAN EQ FD... 9,11 %
BEST BUSINESS MODELS IC 7,89 %
ROUVIER EUROPE C 7,83 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
LGA EQUYMORE 6,75 %
 
Fonds PEA-PME ytd
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
ERASMUS SMALL CAP EURO R 32,04 %
CAMGESTION MICRO CAP O 30,26 %
AMUNDI ACTIONS PME C 28,80 %
KEREN ESSENTIELS C 25,01 %
ECHIQUIER ENTREPRENEURS A 23,81 %
NOVA EUROPE A (C) 22,07 %
CLARESCO PME P 21,15 %
SEXTANT PME A (C) 19,57 %
DNCA PME C 17,65 %
SUNNY MANAGERS F 15,78 %
DECOUVERTES C 15,03 %
COGEFI CHRYSALIDE P (C) 11,59 %
TRUSTEAM ROC PME 11,21 %
PROFIL DE RISQUE
1 2 3 4 5 6 7
TOCQUEVILLE PME R 19,37 %
 
SCPI DVM
Bureaux
EDISSIMMO 4,47 %
EPARGNE FONCIERE 4,70 %
PFO 5,68 %
PFO 2 4,55 %
PRIMOPIERRE 5,00 %
EUROVALYS 4,50 %
MULTIMMOBILIER 2 4,78 %
Commerces
CRISTAL RENTE 5,49 %
PATRIMMO COMMERCE 5,01 %
EUROPIMMO MARKET 2,26 %
Diversifiées
SELECTIPIERRE 2 4,87 %
LF EUROPIMMO 4,56 %
LF OPPORTUNITE IMMO 5,45 %
Spécialisées
PRIMOVIE 5,00 %
PIERVAL SANTE 5,15 %
 
FCPI
Le fonds de la semaine
Articles les plus lus
 
TOP PERFORMANCES 
 
Classement ytd
Classement 3 ans
 Perf.Date
NATIXIS ACTIONS EURO PME 136,8 19/10
ERASMUS SMALL CAP EURO R 133,61 19/10
AMUNDI EUROPE MICROCAPS P ( ... 132,49 19/10
QUADRIGE RENDEMENT C 129,52 19/10
QUADRIGE C 122,39 19/10
DORVAL MANAGEURS SMALL CAP ... 120,71 19/10
GROUPAMA AVENIR EURO N (C) 118,57 19/10
MCA ENTREPRENDRE PME 112,06 19/10
SG ACTIONS EURO PME 110,96 18/10
MAINFIRST GERMANY FUND A 107,55 19/10
Classement 5 ans
 
   Avertissement Important 
   
L’ensemble des informations disponibles sur le site clubpatrimoine.com représente une simple information et en aucun cas ne saurait être considéré comme une invitation à investir, un acte de démarchage ou de conseil financier… La vocation du site Club Patrimoine étant strictement une information forcément non exhaustive, les articles ou communications publiés sur le site ne sauraient être considérés comme un appel public à l’épargne ou une incitation à investir sur des produits financiers ou d’assurance. Malgré tous les soins pris dans la collecte auprès de sources réputées fiables et dans le traitement des données, Club Patrimoine ne peut en garantir l’exactitude et recommande à l’Utilisateur de ne pas prendre de décisions d’investissement sans en avoir vérifié lui-même l’exactitude auprès des sociétés de gestion concernées ou auprès de son conseiller spécialisé, ni sans avoir lu le prospectus des fonds ou les conditions générales et particulières des contrats d’assurance. Par ailleurs, Club Patrimoine rappelle à l’Utilisateur que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et lui recommande de consacrer le temps nécessaire à la définition de la répartition de ses avoirs en général, et de ses avoirs financiers en particulier, en tenant compte de ses objectifs, de ses contraintes de toutes natures, de son horizon de placement, et en diversifiant ses placements. Club Patrimoine n’est pas en mesure de se substituer à l’Utilisateur pour vérifier si un produit d’investissement présenté sur le site est en adéquation avec ses besoins et l'invite à se faire assister par son conseiller spécialisé.
Revues
Actualités du Patrimoine
Parlons Finance
Vidéos
Partenaires
Stats Google Analytics 1 mois
Visiteurs uniques : 52 494
 
Accueil | Forum Qui sommes-nous | Contact | Partenaire   Mentions légales | Copyright 2017