Non classé

Immobilier : le vendeur de mauvaise foi est condamné à payer double

Le Figaro Particulier – Stéphanie Alexandre

Si l’acheteur d’une maison découvre des fissures et des crevasses importantes choisit de conserver le bien immobilier, il peut obtenir du vendeur de mauvaise foi des dommages et intérêts supérieurs au prix payé, pour tenir compte de l’intégralité de son préjudice. (…)

La suite sur leparticulier.lefigaro.fr

Afficher plus

Club Patrimoine

Club Patrimoine, média de référence destiné aux professionnels du patrimoine avec plus de 50 000 abonnés, vous propose toute l’actualité patrimoniale, financière et de ses acteurs.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page