A la UneParlons finance

Label « relance », un nouvel outil de fléchage pour la reconstruction de l’économie. Par Cédric Nicard, Associé Fondateur (Ethiket)

Encore un label ?

Au cœur du plan de relance de l’économie se dessine un nouveau référentiel pour les fonds d’investissement : le label « Relance ». Directement aligné avec l’objectif de flécher les quelques 87 milliards d’euros d’épargne accumulée par les Français pendant le confinement vers le financement de la reprise, ce label donne corps à une volonté affirmée de renforcer les fonds propres des entreprises françaises. Son obtention visera donc en premier lieu à baliser les véhicules financiers contribuant le plus activement à la relance du pays.

Raison pour laquelle, ce label donnera un accès privilégié aux garanties de fonds propres de Bpifrance.

 

Comment ça marche ?

Le label repose d’un côté sur un Comité de Suivi composé de représentants de Bercy et des associations de place ayant contribué à sa construction et de l’autre sur un Organe de Contrôle, piloté par la Direction du Trésor, en charge de délivrer précieux sésame. Cet organe s’assurera du bon respect du cahier des charges du label par les sociétés de gestion et le cas échéant des sanctions à envisager en cas d’écarts.

Pour se voir labelliser, les fonds candidats doivent justifier qu’au moins 30 % de leurs actifs sous gestion est investi en TPE, PME ou ETI françaises, cotées ou non.

Afin de garantir une diversité des supports et des couples rendement/risque, divers supports d’investissement peuvent se voir concernés : capital-investissement, PEA-PME, etc.

 

Et l’ISR dans tout cela ?

Au-delà des ratios d’investissement, les fonds éligibles au label doivent également exclure les activités liées au charbon ; se fixer des objectifs en matière environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) et produire un reporting semestriel transparent sur leur impact financier et extra-financier. Le tout en conformité avec la Doctrine ESG de l’AMF.

Bercy n’oublie donc pas son engagement de basculer la finance française dans une nouvelle dimension plus responsable et durable…

Parmi les nombreux labels pouvant auréoler les fonds d’investissement à impact positif, le label Relance se distingue par une double approche économique et extra-financière. Même si l’on peut regretter que le niveau d’ambition ESG soit relativement modeste, il a cependant le mérite d’exister et peut constituer un premier pas pour une démarche plus ambitieuse à terme.

Depuis son lancement en octobre 2020, 10 fonds grand-public ou institutionnel ont reçu le label : Mirova, Amundi, BNP, NextStage mais aussi de nouveaux venus tels que la bretonne Epopée.

Rendez-vous dans 6 mois pour découvrir les premiers reporting des sociétés de gestion et les rapports de mesure d’impact que nous y trouverons pour juger de l’engagement des acteurs et de leur capacité à relancer la machine.

Pour vous accompagner dans l’obtention du label Relance : contactez-nous : cedric.nicard@ethiket.eu

Afficher plus

Cédric Nicard

Après un début de carrière dans l’industrie aéronautique et énergétique, Cédric a rejoint le groupe Perial au sein duquel il a dirigé le Pôle Développement Durable pendant 7 ans. Il a ensuite poursuivi au même poste chez Horizon AM avant de créer la société Ethiket avec deux associés.

 

Il est depuis 2015 enseignant à l’Institut Supérieur de l’Environnement.

 

Cédric a également été Vice-Président de l’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID).

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page