A la UneParlons finance

Récap du jeudi par David Simon Elkoubi de Financial Networking Group

Les indices actions européens ont fini en baisse (excepté le DAX 30) hier après avoir entendu la banque centrale européenne (BCE) signaler son intention d’agir en décembre pour contrer les effets de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus qui déferle actuellement sur l’Europe.
La Banque centrale européenne a donc laissé jeudi sa politique monétaire inchangée mais a ouvert la porte à des mesures de soutien supplémentaires en décembre pour contrer les dégâts économiques de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus qui déferle sur l’Europe.

Du côté du coronavirus, pour faire face à l’augmentation galopante des nouvelles contaminations de Covid-19, le président français Emmanuel Macron a annoncé un reconfinement à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 1er décembre. De plus, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Unis ont annoncé encore des records de contaminés dû au coronavirus.

Du côté des marchés actions, l’IBEX 35, le FTSE MIB, l’EURO STOXX 50, le CAC 40, le FTSE 100 finissent en baisse respectivement de -0,97%, de -0,14%, de -0,12%, de -0,03% et de -0,02%. De son côté, le DAX 30 finit en légère hausse de 0,32%.
Hier soir, Wall Street a fini dans le vert, tirée par un rebond des valeurs techs et par les chiffres du Produit intérieur brut au 3e trimestre. Ainsi, le DOW JONES a ainsi clôturé en hausse de 0,52% à 26 659 points, le S&P 500, de 1,19%, à 3 310,11 points et le NASDAQ de 1,64% à 11 185,59 points.

Hier soir, ALPHABET a publié jeudi des résultats nettement supérieurs aux attentes et renoué avec la croissance de son chiffre d’affaires au troisième trimestre. De plus, APPLE a déçu les investisseurs en annonçant une baisse de ses ventes d’iPhone plus prononcée que prévu, quand bien même son chiffre d’affaires et son bénéfice trimestriels ont dépassé les attentes de Wall Street.

Jeudi matin, les Bourses de Tokyo et Hong Kong ont limité les dégâts après le décrochage des bourses occidentales mercredi en raison de l’aggravation de la situation sanitaire en Europe, avec de nouvelles restrictions à la clé, ainsi qu’aux Etats-Unis. Le NIKKEI n’a finalement cédé que 0,37% à 23.331,94 points et le TOPIX a lâché à peine 0,1% à 1.610,93 points. Ainsi, comme attendu, la BoJ a maintenu une politique monétaire stable, notamment en fixant un objectif de -0,1% pour les taux d’intérêt à court terme et en s’engageant à orienter les taux à long terme autour de 0%. En Chine, le HANG SENG a perdu 0,49% à 24.586,60 points, alors que les indices composites de SHANGHAI et SHENZHEN ont terminé en hausse, respectivement de 0,11% à 3.272,73 points et de 0,47% à 2.249,57 points.

Le reconfinement, les perspectives économiques négatives et plus directement la récession qui menace alimente une nette détente des taux. L’OAT a affiché-3pbs à -0,35% et le Bund s’est détendu de -1,2pb à -0,63%, ce qui semblait bien modeste au regard des -7pbs sur le BTP qui a fini à 0,69% et le Bonos a baissé de -5pbs à 0,14%. Outre-Manche, le Gilt est resté quasi stable à 0,22% (+0,5pb). A la clôture des marché américains, le T-Note s’est écarté de +4pbs à 0,83% après la publication de chiffres d’activité rassurants : La croissance a rebondi de 33,1% en rythme annualisé et en première estimation au troisième trimestre 2020, une croissance sans précédent depuis le début de cette statistique en 1947. De plus, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont été publiées en baisse hier.

A la clôture des marché américains, le BRENT abandonnait 3,54% à 37,62$ le baril, un creux de plus de quatre mois et le WTI perdait 3,5% à 36,07$.

>> Lire le document complet

———

Financial Networking Group est un réseau mondial en finance créé par David-Simon Elkoubi (Fondateur & CEO de FNG) en Juin 2018. L’objectif principal de ce réseau est de rassembler les professionnels et étudiants en finance du monde entier.

Depuis sa création, le nombre de membre n’a cessé d’augmenter et compte aujourd’hui plus de +27.000 abonnés sur la page LinkedIn et près de 3.000 sur le groupe Telegram permettant à des milliers de personnes de rentrer en contact. Avec 50% de professionnels à la recherche du meilleur candidat et 50% d’étudiants à la recherche de l’emploi idéal, Financial Networking Group s’impose sur la scène comme un des premiers acteurs du networking en Finance.

Financial Networking Group est aussi composé d’un réseau de plus de +300 ambassadeurs (étudiants/ professionnels) représentants FNG dans le monde entier.

Financial Networking Group est ainsi composé de 6 équipes :   Ressources humaines, Financial Markets Research, Private Equity, M&A Communication et Valuation.

Rejoignez nous sur LINKEDIN : https://www.linkedin.com/company/financial-networking-group !

Afficher plus

David-Simon Elkoubi

David-Simon ELKOUBI est diplômé du master II Finance & Asset Management de la faculté Panthéon Sorbonne en 2018.  Il commence sa carrière chez SEDEC Finance en tant qu’assistant gérant et rejoint ensuite AMUNDI où il travaille en tant qu’assistant gérant Multi-Asset. Face à la qualité de son travail et son envie d’évoluer, il devient ensuite Junior Portfolio Manager Multi-Asset.

 

Face à la demande croissante de nouveaux étudiants et jeunes professionnels, David-Simon ELKOUBI décide de créer Financial Networking Group, un réseau permettant de rassembler professionnels et étudiants en finance lors de conférences et diners. En moins de deux ans, Financial Networking Group devient un acteur majeur dans le networking en finance d’une part grâce à la qualité de des rapports en Finance de marché, en Private Equity, en M&A et d’autre part grâce à ses idées innovantes. Depuis sa création, le nombre de membre n’a cessé d’augmenter et compte aujourd’hui plus de +29.500 abonnés sur la page LinkedIn et près de 3.000 sur le groupe Telegram permettant à des milliers de personnes de rentrer en contact. Avec 50% de professionnels à la recherche du meilleur candidat et 50% d’étudiants à la recherche de l’emploi idéal, Financial Networking Group s’est donc imposé sur la scène comme un des premiers acteurs du networking en Finance.  Financial Networking Group est aussi composé d’un réseau de plus de +320 ambassadeurs (étudiants/ professionnels) représentant FNG dans le monde entier et de 40 analystes partagés en 6 équipes : Ressources humaines, Financial Markets Research, Private Equity, M&A Communication et Valuation.

 

Aujourd’hui, il est Broker Equity Derivates pour MARKET SECURITES.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page