A la UneParlons finance

Récap du jeudi par David Simon Elkoubi de Financial Networking Group

Les indices actions européens ont terminé en repli jeudi en raison des inquiétudes liées à la crise sanitaire et à cause des mauvaises statistiques américaines, prenant le pas sur les espoirs de vaccin.

En France, le nombre de malades hospitalisés a reculé pour le deuxième jour d’affilée mais le gouvernement a souligné mercredi que le déconfinement était encore loin. Le Royaume-Uni a enregistré 22.915 nouveaux cas de contamination par le coronavirus au cours des dernières 24 heures. Ces nouvelles ravivent les craintes de nouvelles conséquences de la pandémie sur l’économie.

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a exhorté jeudi les chefs d’État et de gouvernement de l’Union à sortir de l’impasse sur le budget de l’Union européenne afin de limiter l’impact économique de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus. Le fonds de relance de 750 milliards d’euros élaboré par l’UE est pour l’instant bloqué par le refus de la Hongrie et de la Pologne de soumettre le versement des aides au respect de l’état de droit, ce qui risque de retarder sa mise en œuvre en l’absence de compromis. La zone euro risque en effet de renouer avec la récession au quatrième trimestre après le rebond enregistré au troisième. Christine Lagarde a d’ailleurs réaffirmé l’engagement de la BCE à assouplir encore sa politique monétaire à l’issue de sa prochaine réunion, le 10 décembre, ce qui pourrait se traduire par une augmentation de ses achats d’obligations sur les marchés et des prêts avantageux supplémentaires accordés aux banques. Elle a ajouté que la BCE devait “préserver” des coûts de financement bas, une formulation qui suggère que la banque centrale ne cherche pas particulièrement à faire baisser le coût du crédit, déjà historiquement bas, mais plutôt à faire en sorte qu’il reste plus longtemps à ce niveau.

Du côté des marchés actions, jeudi matin, le NIKKEI a perdu 0,36% à 25.634,34 points tandis que le TOPIX a gagné 0,31% à 1.725,90 points. A la Bourse de Hong Kong, le HANG SENG a fini dans le rouge (-0,71% à 26.356,97 points) et en Chine, le SHANGHAI COMPOSITE et le SHENZHEN ont gagné 0,47% (3.363,09 pts) et 0,63% (2.275,85 pts). De plus, le DAX 30, l’EURO STOXX 50, le FTSE 100 le CAC 40, l’IBEX 35 et le FTSE MIB ont terminé en baisse respectivement de -0,88%, -0,87%, -0,80%, -0,67%, -0,64% et -0,40%. Jeudi soir, Wall Street a fini dans le vert, le NASDAQ, le S&P 500 et le DOW JONES ont gagné 0,87%, 0,39% et 0,15%. Un peu avant la clôture, Chuck Schumer, président du groupe démocrate au Sénat, a annoncé que son homologue républicain Mitch McConnell avait accepté de reprendre les discussions sur un nouveau plan d’allégement fiscal. Cependant, la montée en flèche du nombre de cas de COVID-19 a toutefois orienté les investisseurs vers des valeurs sûres qui ont fait preuve de leur résistance face à la pandémie.

Sur les marchés obligataires, le BUND a perdu 2bps à -0,57% et les rendements du BONOS, du BTP et de l’OAT se sont détendus de -1bp (à -0,07%), de -3bps (à 0,61%) et de -3bps (à -0,34%). Le T-NOTE finit en baisse aussi de -3bps à 0,82%

A la clôture des marché américains, Le baril de Brent cédait 0,63% à 44,19$ et le WTI perdait 0,69% à 41,74$. Depuis le début du mois le WTI et le BRENT sont en hausse de 11,60% et 11,39%.

 (…)

Lire la suite

———-

Financial Networking Group est un réseau mondial en finance créé par David-Simon Elkoubi (Fondateur & CEO de FNG) en Juin 2018. L’objectif principal de ce réseau est de rassembler les professionnels et étudiants en finance du monde entier.

Depuis sa création, le nombre de membre n’a cessé d’augmenter et compte aujourd’hui plus de +27.000 abonnés sur la page LinkedIn et près de 3.000 sur le groupe Telegram permettant à des milliers de personnes de rentrer en contact. Avec 50% de professionnels à la recherche du meilleur candidat et 50% d’étudiants à la recherche de l’emploi idéal, Financial Networking Group s’impose sur la scène comme un des premiers acteurs du networking en Finance.

Financial Networking Group est aussi composé d’un réseau de plus de +300 ambassadeurs (étudiants/ professionnels) représentants FNG dans le monde entier.

Financial Networking Group est ainsi composé de 6 équipes :   Ressources humaines, Financial Markets Research, Private Equity, M&A Communication et Valuation.

Rejoignez nous sur LINKEDIN : https://www.linkedin.com/company/financial-networking-group !

Afficher plus

Club Patrimoine

Club Patrimoine, média de référence destiné aux professionnels du patrimoine avec plus de 50 000 abonnés, vous propose toute l’actualité patrimoniale, financière et de ses acteurs.



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page