Retour
Pierre Papier

"2023 a remis en avant la gestion immobilière avec de belles opportunités" Romain Welsch (Theoreim)

18
Dec
2023
Romain Welsch, le président de Theoreim, revient sur l'année 2023 de la SC Pythagore et de la SCPI LOG IN, dans un marché immobilier chamboulé. Quelles opportunités tirer des baisses de valeurs ? Quelles stratégies pour aborder 2024 ?

Fanny Berthon : Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue sur Club Patrimoine pour une nouvelle interview avec Theoreim. Romain Welsch, son Président est avec nous. Bonjour Romain.

Romain Welsch : Bonjour.

FB : Merci beaucoup de votre présence. Nous allons faire point pour commencer sur 2023, une rétrospective sur vos différents fonds. 2023, c'était l'année de la gestion.
Je vais vous laisser nous présenter vos 2 fonds caractéristiques : Pythagore et LOG IN, qui ont eu des comportements différents sur les marchés.

RW : Pythagore, c'est notre premier véhicule, c'est le véhicule accessible aux épargnants dans le cadre de l'assurance-vie. C'est un fonds très diversifié, fonds de portefeuille, sur lequel nous faisons une allocation sur les différents secteurs, sur les différents pays en suivant les tendances du marché. Ce fonds aujourd'hui totalise près de 500 Ms € d'encours. Le deuxième fonds, LOG IN est une SCPI plus récente,
créée en octobre 2022 et qui a une thématique d'investissement visant la réindustrialisation de l'Europe au travers de l'immobilier, une thématique très porteuse de sens aujourd'hui. C'est vraiment l'année de la gestion. Vous avez géré ces deux fonds de manière différente avec de belles opportunités. Ça s'est très bien passé.

FB : Quelle a été votre stratégie de gestion pour le fonds Pythagore ?

RW : L'année 2023 a été une année complexe. Complexe parce que dès 2022, nous avons su que l'augmentation des taux d'intérêt allait créer des baisses de valeurs en immobilier qu'il allait falloir gérer. Et là, la société de gestion a dû prendre des dispositions pour assurer cette liquidité pour les épargnants. C'est vrai, les valeurs ont baissé dans tout le marché immobilier mais ça a été aussi source d'opportunités. D'opportunités pour Pythagore, ça s'est traduit par près de 100 Ms € d'acquisition, par exemple dans l'école Ducasse à Meudon. C'est un bâtiment de 2020 acheté pour un peu moins de 30 Ms € d'euros et loué à l'école d'application du chef Alain Ducasse pour former les futurs restaurateurs. Ça s'est aussi traduit par une acquisition sur un immeuble d'activités à Saint-Quentin-Fallavier, une des plus belles zones d'activité en France. Cet immeuble a été livré en septembre et depuis, l'activité est très prometteuse puisque nous avons déjà loué 20% du bâtiment, ce qui nous laisse de belles perspectives pour l'avenir. Et de la même façon, comme dans Pythagore, nous investissons au travers d'autres fonds immobiliers, nous avons par exemple investi dans le fonds ProLogis, après que ce fond a baissé sa valeur compte tenu de l'augmentation des taux de 20 %. Donc nous considérons que malgré la situation de marché qui a contribué à faire baisser les valeurs, nous avons pu acheter dans de bonnes conditions et nous considérons que le fonds qui valorise ces actifs trimestriellement est bien parti pour profiter de la reprise du marché, qui dans les trimestres à venir, ne manquera pas d'arriver.

FB : Et du côté de la SCPI LOG IN ?

RW : C'est une autre histoire, puisque le véhicule a été lancé en octobre 2022 sur une thématique extrêmement porteuse, la réindustrialisation de l'Europe au travers de l'immobilier. C'est un véhicule qui a collecté de façon régulière, qui depuis son lancement a investi plus de 100 Ms €, qui sur l'année 2023 a déployé 65 Ms de capital sur toute l'année, les dernières acquisitions se faisant dans les jours qui arrivent. Nous sommes investis en locaux d'activité, en logistique. Ce sont des thématiques très porteuses. C'est un véhicule qui a refait ses valeurs d'expertise en milieu d'année, qui démontre que les actifs achetés ont été achetés dans de bonnes conditions, puisque la valeur de la part a été confirmée, la valeur de reconstitution a été légèrement améliorée. C'est un véhicule qui se positionne bien, qui bénéficie d'un pipeline d'acquisitions de qualité et donc qui est très bien positionné pour entamer 2024 d'ici quelques semaines.

FB : Nous entamerons 2024 peut-être avec vous pour reparler de vos stratégies de gestion sur la prochaine année. Merci pour cette rétrospective sur ces deux fonds.

RW : Avec plaisir, merci beaucoup.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories