Retour
Économie

ABN Amro : Perspectives économiques – Novembre 2022

5
Dec
2022

EN BREF
 
Les marchés sont attentifs aux discours des banquiers centraux, plus particulièrement aux indications quant à la cible du taux terminal et à un pivot des politiques monétaires. L'activité économique mondiale est proche des niveaux de contraction, mais les principaux indicateurs suggèrent encore un atterrissage en douceur. La baisse récente des prix de l'énergie en Europe semble aussi éloigner la perspective d’un ralentissement sévère.
 
Les rallyes des actions sont courts mais ils restent forts et rapides : des positions trop actives peuvent donc s’avérer risquées. Les premiers signes de ralentissement du l’inflation ainsi qu'une plus faible sensibilité des investisseurs aux taux directeurs pourraient favoriser la poursuite de l’assouplissement des conditions financières.

MACRO
L'activité économique mondiale s'est contractée pour le troisième mois consécutif, les services reculent maintenant au même rythme que le secteur manufacturier.
 
Néanmoins, les chiffres restent globalement supérieurs aux attentes, comme en témoignent les surprises économiques toujours positives. Le cycle reste donc assez résilient et un atterrissage en douceur semble être une perspective réaliste.

INFLATION
Aux États-Unis, on assiste à une transition de l'inflation des biens vers les services. L'inflation américaine, la plus forte depuis des décennies, a ralenti plus qu’anticiper en octobre, offrant à la Fed la possibilité d’adopter une politique de hausses de taux moins agressive.
 
Si la décélération de l’inflation cœur est une bonne nouvelle, l'inflation reste toutefois beaucoup trop élevée pour satisfaire les objectifs de la Fed.

BANQUES CENTRALES
Jérôme Powell a indiqué qu’il fallait attendre une décélération pérenne de l’inflation avant de conclure aux effets de la politique monétaire. Il a également averti que les taux d'intérêt atteindront probablement un niveau plus élevé que précédemment anticipé par les banquiers centraux.
 
Malgré un resserrement monétaire agressif, plus vu depuis les années 80, le marché du travail et la demande des consommateurs, en dépit d’une certaine contraction, restent très résilients.

CONDITIONS FINANCIÈRES
Les volatilités se sont stabilisées avec les perspectives d’un ralentissement de l’inflation. Elles restent cependant sensibles à l’évolution de l’inflation et des bénéfices futurs.
 
Il est difficile de savoir si le rebond du marché actuellement observé est simplement temporaire ou s’il s’agit d’un assouplissement plus persistant des conditions financières. Toutefois, il semble que les investisseurs soient moins sensibles aux surprises d’inflation et à l’orientation de la politique monétaire.

RISQUES
Risques que nous surveillons à moyen terme :
 
- Récession en Europe et crise énergétique s’accompagnant de blackout,
 
- Forte augmentation des taux d’intérêt réels et un scénario de ralentissement sévère,
 
- Récession des bénéfices.

CHOIX D’ALLOCATION
Certains signaux avancés indiquent un assouplissement de la politique monétaire hawkish de la Fed, mais le niveau et la durée du taux terminal demeurent inconnus. Les bénéfices quant à eux demeurent résilients.
 
Nous maintenons une position neutre sur les actions et les obligations avec une préférence pour les pays émergents et une vue négative sur l'Europe (neutre sur les actions américaines). Nous avons récemment augmenté notre allocation sur les obligations à haut rendement en Europe et réduit légèrement la dette émergente.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories