Retour
Actualités du patrimoine

Calao Finance annonce le 1er closing du FPCI VitiREV Terradev

22
Nov
2022

Calao Finance annonce le 1er closing de VitiREV Terradev, premier fonds dédié au financement de la transition agroécologique du vignoble. Le Fonds a été créé sur l’initiative conjointe de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la Banque des Territoires, agissant pour le compte de l’État dans le cadre du Programme « Territoires d’innovation » de France 2030.


Le Fonds VitiREV Terradev, s’inscrit dans le programme VitiREV coordonné par la Région Nouvelle- Aquitaine, lauréate de l’Appel à Projets Territoires d’Innovation de France 2030 opéré par la Banque des Territoires pour le compte de l’État. VitiREV fédère 130 partenaires – professionnels de la vitiviniculture et associations - autour d’un objectif partagé de généralisation d’un modèle de viticulture respectueux de l’environnement. Le Fonds VitiREV Terradev est donc dédié au financement et à l’accélération de la transition agroécologique des exploitations vitivinicoles des terroirs de Nouvelle-Aquitaine. Plus précisément, le Fonds va investir dans des exploitations vitivinicoles afin d’accélérer leur passage vers une viticulture agroécologique de type HVE3 ou bio. La valeur créée par le Fonds sera double : revaloriser le foncier et la production vitivinicole et répondre à l’attente des consommateurs souhaitant des produits préservant la biodiversité.


Cette première levée de fonds a permis de mobiliser 20 M€, l’objectif étant d’atteindre 50 M€ pour le 2nd closing. Le Fonds est notamment abondé par la Région Nouvelle-Aquitaine, via Nouvelle-Aquitaine Participations (véhicule d’investissement de La Région), la Banque des Territoires pour le compte de l’Etat, le Crédit Mutuel Arkéa dont le Crédit Mutuel du Sud-Ouest est une fédération, la Caisse d'épargne Aquitaine Poitou-Charentes, la Banque Populaire Aquitaine-Centre-Atlantique, des entrepreneurs et des family offices.


Fort d’une équipe de professionnels expérimentés du financement en haut de bilan, Calao Finance s’appuie notamment sur des experts métiers reconnus comme :

Jean-Baptiste Bourotte, propriétaire de 4 domaines en région Nouvelle-Aquitaine et d’une maison de négoce certifiée bio très active à l’export. Opérateur reconnu de la viticulture raisonnée, présent dans les organisations interprofessionnelles, il est également conseiller du commerce Extérieur.

Bertrand Weisgerber, entrepreneur ayant à son actif la création de nombreuses sociétés notamment dans la région bordelaise où il a développé le leader français de l’informatisation de la filière Viti-Vinicole (ID Systèmes). Il se consacre désormais à la transition agroécologique en Nouvelle-Aquitaine (Domaine La Peyruche), en lien avec l’association Vignerons Bio Nouvelle-Aquitaine.


Pour Eric Gaillat et Rodolphe Herbelin, fondateurs et dirigeants de Calao Finance : « Calao Finance est très fière d’accompagner le Programme VitiREV et de mettre ses compétences et son savoir-faire dans la mutation des entreprises régionales au service des enjeux d’une viticulture durable ».


Eric Gaillat souligne que : « Calao Finance est le garant dans ce dispositif d’une approche à la fois financière et d’atteinte d’objectifs sociétaux/environnementaux permettant de concilier rentabilité et attentes sociétales. Le Fonds s’inscrit dans l’accompagnement d’une agriculture plus saine avec le suivi des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ODD N°3 ; 6 ; 12 ; 13 et 15) afin de conjuguer investissement avec sens et responsabilité ». Cette approche arrive à point nommé dans un contexte où de nombreuses entreprises viticoles sont confrontées aux problématiques de passage de témoin, avec l’arrivée à l’âge de la retraite de nombreux exploitants.


Rodolphe Herbelin précise que : « le fonds peut investir à la fois dans des exploitations viticoles et dans le foncier (vignes), pour concourir à trois bénéfices clairs : un sol dépollué des intrants chimiques vaut plus qu'un sol pollué, ce qui est constaté sur les dernières transactions relevées par les SAFER. La consommation du vin « bio », ou assimilé, autorise une croissance régulière des prix. Enfin, la santé humaine des exploitants, des riverains et des consommateurs n’a pas de prix. »


Première Région viticole de France et d’Europe, la Région Nouvelle-Aquitaine fédère les acteurs de la filière (soit plus de 120 000 emplois) vers une transition écologique durable des vignobles avec le programme VitiREV. En effet, le recours généralisé aux produits phytosanitaires de synthèse révèle un impact négatif sur la biodiversité, la fertilité des sols, la qualité des eaux ainsi que la santé des viticulteurs et de leurs riverains. Par ailleurs, il entraine une forte dépendance contractuelle des agriculteurs aux fournisseurs de l’agrochimie. Enfin, les consommateurs sont de plus en plus concernés par la qualité et l’impact sur l’environnement des produits et orientent leurs achats en conséquence. C’est pourquoi, les professionnels du secteur vitivinicole et les associations ont souhaité unir leurs efforts avec la Région Nouvelle-Aquitaine pour faire émerger un modèle viable plus respectueux de l’environnement et préservant les bassins de vie et d’emplois.


Pour Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine : «La viticulture est un des fleurons de notre économie régionale. C’est pourquoi sa transformation vers un modèle conciliant les attentes sociétales, le respect de l’environnement, l’adaptation au changement climatique et la préservation de la typicité et des débouchés commerciaux de ses vins est un enjeu territorial majeur. Notre Région, en développant une expertise de premier plan en matière de soutien des fonds propres des entreprises, vient relever ce défi de la transition aux côtés des exploitants agricoles.»


« La Banque des Territoires accompagne pour le compte de l’Etat ce projet ambitieux visant à soutenir la transition agroécologique dans les territoires dans un contexte de bouleversement climatique et de la biodiversité. L’approche qui sera portée par le fonds VitiREV Terradev dans la principale région viticole de France consistera à accompagner et financer les exploitations et le foncier viticole pour améliorer la résilience des pratiques vitivinicoles en protégeant la biodiversité, réduisant la pollution de l’eau et des sols et permettant une meilleure qualité et durabilité des productions. De plus, s’agissant d’un fonds à impact ambitieux, l’atteinte des impacts escomptés sera mesurée tout au long de la vie du projet. », précise Gabriel Giabicani, directeur des opérations et de l’innovation au sein de la direction de l’investissement de la Banque des Territoires.


Pour Sophie Violleau, présidente du Crédit Mutuel du Sud-Ouest et vice-présidente du Crédit Mutuel Arkéa : « Nous saluons l’initiative portée par le fonds VitiREV Terradev en faveur du financement de la transition agroécologique dans la viticulture, et sommes très heureux d’y participer. L’investissement du Crédit Mutuel Arkéa dans le programme VitiREV illustre de façon très concrète l’ambition du groupe de peser, de façon significative, dans le développement de systèmes agricoles et viticoles durables sur ses territoires, conjuguant performance économique et impacts environnementaux et sociaux positifs. Une ambition notamment portée en Nouvelle-Aquitaine par le déploiement en début d’année de notre filière Vins & Spiritueux, destinée à accompagner les indispensables transitions de ce secteur clé pour la Nouvelle-Aquitaine. »


 

Lire la suite

 

Partager :

À découvrir

Mouvements du mois

Découvrez le dernier mercato
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories