Retour
Epargne

Generali : Épargner tout en participant au reboisement de nos forêts

30
Nov
2022

* Epargner tout en participant au reboisement de nos forêts ? Tel est l’engagement de la solution d’investissement proposée sous forme de titre de créance commercialisé par Generali au sein de ses principaux contrats d’assurance-vie.


* Elaborée par Generali Wealth Solutions (GWS) en collaboration avec BNP Paribas, cette solution d’investissement innovante contribuera au financement de projets forestiers sélectionnés auprès de Reforest’Action, entreprise certifiée B Corp dont la mission est de préserver, restaurer et créer des forêts en France et dans le monde.


* Chaque investissement de 1 000 € permettra ainsi la plantation d’un arbre en France parmi 4 projets de reforestation en Alsace, Bretagne, Pays de la Loire ou Nouvelle-Aquitaine.


1 000 € = 1 arbre planté


Chaque épargnant pourra à son échelle contribuer à la lutte contre le changement climatique et à l’érosion de la biodiversité en étant acteur de la reforestation.

En effet, pour chaque tranche de 1 000 € investie dans cette solution, un arbre sera planté en France parmi 4 projets de plantation sélectionnés par Generali auprès de Reforest’Action.

Une fois l’investissement réalisé et quel que soit son montant (à partir de 1 000 €), chaque client pourra se connecter sur une page dédiée du site https://www.reforestaction.com/ afin de planter un arbre dans l’une des 4 zones de plantation suivantes :


* Alsace – Sélestat (64, Bas-Rhin)
Objectif du projet : Reboisement de parcelles forestières malades, endommagées par la chalarose.


* Bretagne – Grand-Champ (56, Morbihan)
Objectif du projet : Reboisement d’une forêt dont le peuplement a été victime de l'armillaire.


* Pays de la Loire – Trémentines (49, Maine-et-Loire)
Objectif du projet : Restauration d’un terrain agricole délaissé.


* Nouvelle-Aquitaine – Montfaucon (24, Dordogne)
Objectif du projet : Restauration d'une parcelle forestière victime de la tempête de 1999.
 

Bénéfices générés par la plantation d’un arbre en France

Sources : Ouvrage « Forêt et Carbone : Comprendre, agir, valoriser » ; Étude IRSTEA parue dans Biological Conservation ; Expert pneumologue de l'APHP ; Fransylva.
 

Cette solution d’investissement innovante est également structurée sur la base d’un sous-jacent construit de façon à sélectionner les 50 sociétés européennes et les 50 sociétés américaines présentant la meilleure note Environnementale, Sociale et de Gouvernance (ESG), telle que calculée par S&P Dow Jones Indices.

Le titre de créance est disponible en tant qu’unité de compte au sein des principaux contrats d’assurance-vie assurés par Generali Vie : Himalia, Himalia Patrimoine, Espace Invest 5, L’Épargne Generali Platinium et GPA Profil Epargne respectivement distribués par les conseillers en gestion de patrimoine, banques privées et régionales, agents généraux, courtiers et conseillers commerciaux du réseau salarié de Generali.

Alessandra Gaudio, présidente de Generali Wealth Solutions :

« Dans le cadre de notre stratégie en matière de durabilité et d’investissement responsable, nous avons à cœur de proposer aux épargnants des solutions d’investissement diversifiées, innovantes et durables qui font aussi écho à l’urgence climatique. Ce nouveau produit, conçu en collaboration avec BNP Paribas et son partenaire Reforest’Action, s’inscrit dans la continuité du produit structuré que nous avons lancé au printemps 2022 en soutien au fonds de dotation ONF-Agir pour la Forêt. Nous comptons rester sur cette lancée et prévoyons de commercialiser chaque année deux produits structurés de ce type, avec à la clé un impact environnemental concret. »

Youri Siegel, responsable de la Structuration ESG, BNP Paribas Global Markets :

« Depuis des années, l’ESG est au cœur de l’offre de BNP Paribas Global Markets. Le lancement de ce projet avec Generali nous permet d’une part de promouvoir ensemble des solutions d’investissement plus durables tout en proposant à nos clients de participer à l’effort de restauration et de reboisement de forêts en France, qui sont essentielles dans la lutte contre le changement climatique et la préservation de la biodiversité. »


L'investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l'évolution des marchés financiers. L'assureur s'engage sur le nombre d'unités de compte et non sur leur valeur qu'il ne garantit pas.

Le titre de créance n’est pas une obligation verte, dans la mesure où les fonds levés par l’émetteur du titre de créance ne servent pas spécifiquement à financer des projets environnementaux.


>> Lire l’article

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories