Retour
Économie

Se laisser aller à tout ce qui nous attire... (Auris Gestion)

8
Aug
2022

Dans ce mouvement perpétuel alternant entre appétit et dégoût, « on ne laisse pas de se divertir par l'image d'une liberté errante ». Les catholiques reconnaîtront l’« Inconstantia concupiscentiae » du sermon de Bossuet ; les littéraires y retrouveront l’esprit de la réponse de Dom Juan à Sganarelle : « (…) j’ai une pente naturelle à me laisser aller à tout ce qui m’attire. »… Les mélomanes, un duo entre Brialy et Gainsbourg dissertant d’un poison violent… D’aucuns y feront un parallèle avec la visite de Nancy Pelosi à Taïwan, fait d’armes personnel qui ne pouvait pas mieux tomber pour Xi Jinping, à l’approche du XXème Congrès du Parti communiste chinois, pour détourner l’attention des difficultés économiques rencontrées par le pays, mais réelle action déraisonnable. Autre illustration de ce manque de tempérance : la dépendance européenne à l’énergie russe, résumée par Margrethe Vestager (Commissaire européenne à la Concurrence), dans une interview reprise fin mai dans Les Echos, comme une marque de « cupidité (…) que nous payons aujourd’hui ».

Lire la suite

Partager :

À découvrir

Club Expert

Mouvements du mois

Découvrez le dernier mercato
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories