Retour
Actus Immobilier

Swiss Life AM : Les loyers des bureaux franciliens en hausse

29
Nov
2022

Que ce soit pour les biens neufs ou de seconde main, les loyers des bureaux situés en Île-de-France ont progressé au troisième trimestre, soulignent les dernières statistiques d’ImmoStat.


Les bureaux franciliens font preuve d’une belle résilience. Alors que la croissance française montre des signes de faiblesse sous l’effet de la hausse des prix des matières premières et de l’énergie, le secteur arbore une santé insolente. Selon les données diffusées le 7 octobre 2022 par ImmoStat, un groupement d’intérêt économique (GIE) qui réunit les quatre principaux conseils en immobilier d’entreprise de France (*), les loyers des bureaux implantés en Île-de-France ont augmenté au troisième trimestre.
Le montant des loyers des biens neufs et restructurés a progressé, en moyenne, de 2% dans la période comprise entre juillet et septembre 2022 par rapport à celle de juillet à septembre 2021, pour atteindre 426 euros hors taxe (HT) et hors charges (HC), par mètre carré et par an. Le montant moyen des loyers des biens de seconde main (déjà loués au moins une fois) s’est, lui, élevé à 427 euros HT et HC, par mètre carré et par an, au troisième trimestre. Soit une hausse de 6% en glissement annuel.


La demande placée toujours dynamique


Certes, il s’agit d’estimations par rapport aux transactions réalisées sur les seuls mois de juillet, août et septembre. Par ailleurs, le GIE ImmoStat s’appuie sur les loyers faciaux. L’entreprise locataire peut très bien négocier des rabais, en contrepartie, par exemple, de travaux d’aménagement ou de rénovation.
Il n’empêche, ces augmentations de loyers peuvent surprendre dans une conjoncture de plus en plus morose. Elle s’explique notamment par la forte inflation, répercutée en partie par les bailleurs. Ces derniers peuvent d’autant plus se permettre d’augmenter les prix que la demande placée (les locations d’au moins 12 mois, hors renégociations de bail) de bureaux dans la région capitale demeure dynamique.
Elle a représenté 459.900 mètres au troisième trimestre 2022, en hausse de 11% comparée au troisième trimestre 2021. Au 30 septembre dernier, la demande placée de bureaux en Île-de-France est ressortie à près de 1,5 million de mètre carrés. Ce qui constitue un bond de 20% sur un an.


(*) BNP Paribas Real Estate, CBRE, JLL (ex-Jones Lang LaSalle), Cushman & Wakefield.

>> Lire l'article

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories