Parlons finance

La fabrique de l’ignorance (Ginjer AM)

Il fût un temps, où tous (ou presque) s’accordaient à dire que les marchés financiers étaient efficients, que seule l’information faisait durablement bouger les prix des actifs financiers, le bruit étant rapidement arbitré par des investisseurs parfaitement rationnels qui, non seulement, disposaient de la bonne information, mais qui, de surcroît, savaient en faire bon usage. C’est à cette époque que le légendaire John C. Bogle a fondé The Vanguard Group, et créé le 1er fond indiciel. Il faut bien l’admettre, l’idée était géniale. Le marché étant efficient, pourquoi ne pas s’épargner la peine d’analyser les fondamentaux des différentes sociétés qui le compose, et capitaliser sur les efforts de recherche produits par les gérants d’actifs « actifs », alors prépondérants, en achetant tout simplement la totalité des sociétés, dans des proportions correspondant aux poids d’équilibres résultant du jeu de l’offre et de la demande ? Simple. Basique. Et surtout, « bon » marché ! (…)

 

Lire la suite

Afficher plus

Ginjer AM

Ginjer Detox the Market

 

Les fondamentaux seuls ne permettent plus d’expliquer le comportement des marchés financiers modernes. Les investisseurs ont besoin de nouveaux repères pour redonner du sens à leur action, ne pas se contenter de vendre lorsque le marché baisse, ou d’acheter lorsqu’il monte. La démocratisation des produits synthétiques (options, CDS, produits structurés, ETFs, etc.) a fait émerger un nouveau type d’acteurs, puissants, insensibles au prix, qui ne cherchent pas à maximiser leur performance sous contrainte de risque, mais à contrôler leur risque sous contrainte de liquidité. Leur comportement est donc fondamentalement différent de celui des acteurs conventionnels. Au travers de leurs actions, ces nouveaux acteurs génèrent des mouvements mécaniques qui polluent les marchés financiers. Ginjer est pionnier dans l’étude de ces nouvelles forces mécaniques qui polluent les marchés.

 

Société de gestion indépendante, créée en 2011, Ginjer propose un cadre analytique innovant, qui complète l’analyse fondamentale traditionnelle de l’étude de ces nouvelles forces mécaniques qui polluent les marchés. Ginjer gère un seul et unique fonds, Ginjer Actifs 360, un fonds mixte flexible, composé uniquement d’instruments simples et liquides pour une plus grande lisibilité, avec une faible rotation du portefeuille pour une plus grande cohérence dans le temps, et une vraie latitude dans les expositions aux différentes classes d’actifs pour pouvoir traverser les cycles économiques. Une nouvelle façon d’appréhender la volatilité des marchés.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page