Parlons finance

Ne surtout pas interdire les commissions ! (CNCGP)

Edito de Julien Séraqui

 

Chères consœurs, Chers confrères,

(….) Concernant les affaires publiques et le lobbying, je me suis rendu avec Yves Mazin en Autriche, à Vienne, à la réunion annuelle du Bipar. Le Bipar est la fédération européenne des intermédiaires d’assurance, c’est un relais d’influence puissant auprès des instances européennes. Nous avons pu y rencontrer nos homologues de l’ensemble des pays de l’U. E., des Allemands qui comptent 200 000 intermédiaires d’assurance (45 000 en France), aux Estoniens qui sont 44…

Ces échanges nous ont aussi permis de confirmer ce que nous savions déjà. Les pays qui ont interdit les commissions pour passer à un modèle 100 % honoraires font tous face au problème suivant : seuls les clients les plus riches peuvent s’offrir le luxe de payer le conseil et le reste de la population se retrouve seule face à des plateformes internet. Comme souvent, l’anglais résume cela en une formule efficace, « l’advice gap » ou « fossé du conseil » en français. Quand on pense que l’interdiction des commissions, dont nous avons tant entendu parler ces dernières années, devait se faire dans l’intérêt du consommateur final, on peut se demander ce qui passe par la tête de ceux qui mettent en place ce genre de réglementation qui a tout de la fausse bonne idée.
 

La suite sur cncgp.fr

 

Afficher plus

CNCGP

La CNCGP, Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine, est le syndicat représentatif de cette profession.

 

Les rôles de la Chambre sont multiples :

 

– Promouvoir la profession (80% des effectifs adhèrent à la Chambre)
– Défendre ses membres auprès des pouvoirs publics nationaux et européens
– Les assister au quotidien dans leur exercice professionnel
– Offrir un label de qualité aux épargnants par un processus de sélection de ses adhérents

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page