Parlons finance

Une profession qui fait face à la crise (CNCGP)

Deuxième sondage réalisé par la Chambre Nationale de Conseils en Gestion de Patrimoine – CNCGP – auprès de ses membres en janvier 2021, sur les impacts de la crise sur la profession.

 

Des résultats prometteurs !

En avril 2020, la CNCGP a lancé un sondage auprès des dirigeants de près de 1700 cabinets adhérents, afin de connaître l’incidence sociale et financière de la crise sur la profession.

Il est apparu indispensable d’organiser une deuxième enquête en janvier 2021, pour évaluer à nouveau les impacts de la pandémie sur la profession. Julien Séraqui, Président de la CNCGP, a d’ailleurs salué l’excellent taux de retour du nombre des participants, prouvant ainsi la forte implication de chaque adhérent, ainsi que le dynamisme de la profession de CGP.

 

Une profession qui fait face à la crise 

Première grande tendance qui se dégage, comme lors du précédent sondage, plus de 80% des CGP n’ont pas eu recours au chômage partiel. Ces chiffres, additionnés au fait que la plupart des cabinets n’ont pas eu recours aux Prêts Garantis par l’Etat (PGE) et n’ont pas demandé de report des loyers commerciaux (80% d’entre eux), soulignent que la profession résiste face à la crise sanitaire et économique. En effet, les deux tiers des cabinets anticipent une progression de leur chiffre d’affaires (36 %) ou une stabilité (baisse de 0 à 10 % pour 32 % des cabinets).

Après le krach boursier de mars 2020, la forte remontée des marchés actions a permis une nette baisse de l’inquiétude des clients des CGP concernant les marchés financiers (76% de clients inquiets en avril 2020 contre 53% en janvier 2021). Cette tendance laisse espérer un avenir prometteur, sachant que 61% des clients se disent peu ou pas inquiets pour l’avenir.

 

Les outils numériques : un accélérateur de l’activité face à un climat sanitaire difficile 

La deuxième grande tendance de ce sondage met en lumière l’importance de la montée en puissance des outils numériques ainsi qu’un grand sens de l’adaptation de la profession, dans un climat sanitaire compliqué.

73% des adhérents de la CNCGP sont convaincus que le mode de communication digitale post-COVID va perdurer.

Dans plus d’un tiers des cabinets, les clients adhèrent, pour 75 % d’entre eux, à la signature électronique que ce soit pour des actes de gestion ou des actes réglementaires.

Par ailleurs, notons une évolution significative du nombre de cabinets qui se servent des réseaux sociaux pour communiquer dont, par ordre d’importance, LinkedIn (39%), Facebook (25%) ou Twitter (10%). 74% des cabinets ont un site internet et 66% ont recours à la vidéo pour présenter leurs produits.

Les élus et les permanents de la CNCGP remercient l’ensemble des participants à ce sondage, qui se sont d’ailleurs déclarés satisfaits des services de la Chambre à 87%. La CNCGP rappelle aux adhérents sa disponibilité à tout moment, dans ce contexte particulier.

———————————-

La Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP) est, depuis sa création en 1978, l’association représentative de la profession. Elle est le porte-parole des professionnels auprès des pouvoirs publics, des partenaires et du grand public. Association de CIF agréée par l’AMF lors de la création du statut CIF en 2006, elle est membre du BIPAR, fédération européenne des intermédiaires d’assurance. Avec plus de 500.000 clients, les adhérents de la CNCGP conseillent plus de 50 milliards d’euros.

Afficher plus

CNCGP

La CNCGP, Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine, est le syndicat représentatif de cette profession.

 

Les rôles de la Chambre sont multiples :

 

– Promouvoir la profession (80% des effectifs adhèrent à la Chambre)
– Défendre ses membres auprès des pouvoirs publics nationaux et européens
– Les assister au quotidien dans leur exercice professionnel
– Offrir un label de qualité aux épargnants par un processus de sélection de ses adhérents

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page