Retour
Analyses de marchés

Eiffel Investment Group : oui, l'obligation est toujours incontournable en 2024

icone de calendrier
25
Jan
2024
Rendements en hausse, diversification et profil de risque modulable : les obligations restent un atout pour les investisseurs.
Eiffel Investment Group : oui, l'obligation est toujours incontournable en 2024

Après une année 2023 marquée par le retour en force des obligations sur les marchés financiers, les investisseurs se questionnent sur l'opportunité de poursuivre leur allocation dans cette classe d'actifs en 2024.

Faut-il y voir un simple effet de mode ou une véritable tendance de fond ?

Des rendements en hausse et un profil de risque attractif

L'année 2023 a été marquée par une hausse significative des taux d'intérêt directeurs. Cette évolution a eu un impact direct sur les rendements des obligations, qui ont atteint des niveaux plus attractifs qu'au cours des années précédentes.

En comparaison avec les actions, les obligations présentent un profil de risque généralement plus faible. Elles constituent donc une option intéressante pour les investisseurs qui recherchent une certaine stabilité dans leurs portefeuilles.

Un atout pour la diversification ?

L'un des principaux avantages des obligations réside dans leur capacité à diversifier les portefeuilles. En effet, leur performance est généralement décorrélée de celle des actions, ce qui permet de réduire le risque global et d'améliorer la performance ajustée au risque.

Différents segments pour répondre à tous les besoins

Le marché obligataire est vaste et diversifié. Il existe différents segments qui répondent aux besoins de tous les types d'investisseurs.

Les obligations d'État offrent un risque de crédit faible et des rendements stables. Elles constituent un choix privilégié pour les investisseurs qui recherchent la sécurité.

Les obligations d'entreprises Investment Grade présentent un risque de crédit légèrement supérieur aux obligations d'État, mais offrent également des rendements plus élevés. Elles conviennent aux investisseurs qui recherchent un équilibre entre le risque et la performance.

Les obligations d'entreprises High Yield offrent les rendements les plus élevés, mais comportent également un risque de crédit plus important. Elles sont réservées aux investisseurs les plus audacieux.

Choisir le bon segment en fonction de son profil de risque

Le choix du segment obligataire dépend du profil de risque de l'investisseur.

Les investisseurs à court terme peuvent privilégier les placements monétaires ou les fonds en euros des assureurs.

Pour les investisseurs à moyen ou long terme, les obligations d'État ou Investment Grade constituent une option intéressante pour les profils prudents.

Les investisseurs plus dynamiques peuvent envisager les obligations High Yield, à condition de bien diversifier leur portefeuille et de sélectionner des émetteurs solides.

Les fonds datés : une option pour les investisseurs à long terme

Les fonds datés constituent une option intéressante pour les investisseurs à long terme.

Ils offrent une meilleure visibilité sur l'horizon de placement et le rendement, ce qui peut être un atout important pour la planification financière.

Il est important de bien choisir les fonds datés et de privilégier ceux qui ont un cadre de gestion stricte.

Conclusion

En 2024, les obligations ont toujours leur place dans les portefeuilles des investisseurs. Elles offrent des rendements attractifs, un profil de risque modulable et une diversification bienvenue.

Le choix du segment obligataire et du type d'investissement dépend du profil de risque de l'investisseur et de ses objectifs financiers.

En prenant le temps de bien analyser les différentes options disponibles, il est possible de construire un portefeuille obligataire performant et répondant à ses besoins spécifiques.

>> Lire l'article

Toute l'actualité d'Eiffel Investment Group est sur Club Patrimoine

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories