Retour
Analyses de marchés

Cedrus & Partners : 2022 : un point d’inflexion pour les actifs financiers ?  

13
Jul
2022

Au cours du cycle économique des 10 dernières années, les marchés financiers ont été particulièrement cléments pour les investisseurs malgré des niveaux de croissance modestes pour les économies. Aussi, les actifs financiers ont largement surperformé la croissance de l’économie réelle (3.5% p.a.) en délivrant des rendements anormalement élevés historiquement : +15% de rendement annualisé net sur 10 ans pour l’indice S&P 500, +18% IRR net pour le Private Equity à fin 2021. Plusieurs forces ont concouru à ce résultat désiré, à savoir, un cycle de désinflation, des taux d’intérêt négatifs ou proches de zéro et enfin des injections régulières « quasi-illimitées » de liquidités par les banquiers centraux pour doper la croissance.



Source: Bloomberg, Cedrus & Partners,  données mensuelles à Juin 2022


 
Ce cycle semble atteindre aujourd’hui un point d’inflexion sous l’influence de deux violents changements de régimes, à savoir, géopolitique et financier. Les banquiers centraux dans leur soucis de maitriser l’inflation – dont ils admettent qu’ils en savent finalement peu sur ses mécanismes – s’attaquent à casser la demande et donc la consommation en remontant rapidement les taux d’intérêts. Cette posture radicale et concertée s’explique par leurs craintes d’une inflation durablement hors de contrôle qui nécessiterait des mesures extrêmement coercitives sur le long terme pour les économies. Sur le plan géopolitique, la crainte d’un conflit en Ukraine qui s’enlise dans la durée risque de peser sur le prix de nombreuses matières premières essentielles ainsi que sur la capacité de certains Etats à faire prospérer leurs économies. A ce premier frein géopolitique, s’ajoute le risque fracture des économies globalisées en faveur d’un phénomène de régionalisation. Cette émergence de blocs fragmentés, devrait entrainer des hausses de coûts de production et des baisses de productivité induite par une agilité moindre.


 
La synchronicité soudaine et inopinée de ces phénomènes, a surpris les marchés financiers car elle laisse planner l’ombre d’un scénario redouté d’inflation élevée couplée à une possible récession des économies. Un tel scénario pourrait en effet rendre impuissantes les banques centrales avec leurs armes monétaires existantes. Par ailleurs, de nombreuses tendances de fond favorisant une montée des prix telles que la régionalisation, la monté du protectionnisme ou encore la transition énergétique sont autant de facteurs indépendants du périmètre d’intervention des banquiers centraux. A court terme, tant que l’inflation ne se calmera pas, les banques centrales s’attèleront à casser la demande en montant les taux d’intérêts rendant peu probable l’éloignement d’un scénario de récession. Cela explique la corrélation extraordinairement élevée cette année entre les classes d’actifs alors que la dynamique de l’inflation du prix des actifs financiers se retrouve aujourd’hui à contre-temps de celle de l’économie réelle. Concernant les marchés actions, en plus de l’impact des taux sur les valorisations, les intervenants de marchés semblent soucieux de la capacité des entreprises à transposer les hausses des prix aux consommateurs afin de préserver leurs niveaux de marge. A ces inquiétudes à court terme s’ajoute la crainte d’une correction des résultats attendus des entreprises en 2023. Dans ce cas, l’atterrissage en douceur souhaité par la marché serait compromis.


 
Avec l’objectif de continuer à asseoir durablement leur crédibilité systémique, les principales banques centrales (exceptée celle du Japon) s’activent à opérer à une réduction de la taille de leurs bilans. Dans ce nouveau contexte, la performance des actifs financiers risque donc d’être encadrée par les responsables politiques dans leurs efforts pour restaurer un équilibre. Cette transition pourrait être douloureuse à moyen terme pour les investisseurs mais nécessaire pour inscrire plus de durabilité et de soutenabilité dans la valorisation des actifs financiers.
 

Partager :

À découvrir

Club Expert

Mouvements du mois

Découvrez le dernier mercato
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories