Retour
Actus Immobilier

Erasmus Gestion : Résilient, pour le moment

28
Nov
2022

Il faut bien le dire : la plupart des observateurs s’attendaient à un ralentissement de la croissance plus marqué, voire à l’arrivée plus rapide de la phase de récession.
L’économie fait de la résistance. Cette semaine encore les PMI comme les indicateurs nationaux (IFO, INSEE), s’ils ne sont pas bons, reculent moins qu’attendu.


Face à cela, les banquiers centraux essayent de contenir l’enthousiasme des investisseurs en dépliant les raisons qui montrent que leur travail de hausse des taux directeurs et d’élargissement des politiques restrictives n’en est qu’à ces débuts, que 2023 verra leur extension par la réduction de la taille de leurs bilans, leur frein du crédit en l’enchérissant et des taux toujours plus hauts. Pour ramener l’inflation vers leur objectif de 2%, il n’y a pas d’autre moyen que de freiner la croissance quitte à provoquer une récession.


Nous en sommes là : profiter de la hausse du moment et qui peut continuer quelques semaines sans se surexposer au pénible retour à la réalité qui peut suivre début 2023. 


Europe


1. Le flash PMI composite pour l’Eurozone (23/11) est sorti à 47,8 en novembre vs 47,3 en octobre et des attentes à 47,0. Les évolutions récentes des marchés de l’énergie ainsi que la vive amélioration des chaînes logistiques réduisent les pressions sur le secteur manufacturier dont l’indicateur passe de 46,4 à 47,3, celui des services étant stable à 48,6.


2. Pour l’Allemagne, le PMI passe de 45,1 à 46,4 grâce à l’amélioration du secteur manufacturier alors que les services sont stables. Le PMI français baisse à un plus bas de 21 mois à 48,8 en novembre après 50,2 en octobre, là c’est le recul des services (49,4 vs 51,7) qui provoque ce ralentissement malgré une amélioration marginale de l’indice manufacturier à 49,1.


3. La confiance des consommateurs mesurée par la Commission Européenne se redresse en novembre à -23,9 vs -27,5 en août, bien au-dessus du consensus de -26,0 (22/11). La confiance reste cependant très basse.

4. L’indicateur anticipé allemand IFO (24/11) a surpris à la hausse, montant de 1,8 pt en novembre à 86,3. Si la situation actuelle se dégrade de 1,1 pt à 93,1, les perspectives reflètent une reprise significative de 4,1 pts à 80.

5. Bonne surprise sur le PIB allemand au T3à +0,4%, en accélération par rapport au 0,1% du T2. La confiance des ménages allemands mesurée par GfK s’améliore aussi mais marginalement, passant de -41,9 en novembre à -40,2 en décembre.

6. En novembre 2022, le climat des affaires mesuré par l’INSEE (24/11) reste stable en France, légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période, il se situe à 102 pour le 3ème mois consécutif. La situation conjoncturelle se détériore quelque peu dans l’industrie, le bâtiment et les services par rapport à octobre, mais s’améliore dans le commerce de gros par rapport à septembre. Elle est par ailleurs stable dans le commerce de détail.

7. Le climat de l’emploi en France perd un point mais se situe à 108, restant ainsi favorable et bien au-dessus de sa moyenne. Depuis mais il oscille entre 107 et 110.

8. L’indice de confiance des ménages en France mesuré par l’INSEE (25/11) augmente en novembre d’un point à 83 après +2pts en octobre mais reste bien en-dessous de sa moyenne. Si le solde d’opinions relatives à leur situation financière future continue d’augmenter (+2pts) ainsi que celui sur leur situation financière passée (+2pts), la proportion des ménages estimant qu’il est opportun de faire des achats importants est quasi stable. La capacité d’épargne future est en hausse et les ménages sont plus nombreux à considérer que le niveau de vie va s’améliorer au cours des 12 prochains mois.

États-Unis


1. Les chiffres économiques continuent de sortir souvent meilleurs qu’attendu et les économistes sont ainsi amenés à revoir à la hausse leurs attentes pour le PIB du T4.

2. Cependant le sentiment des consommateurs mesuré par l’Université du Michigan (23/11) a reculé en novembre à 56,8 vs 59,9 en octobre, recul plus marqué de la situation actuelle (-6,8pts) que des perspectives (-0,6pt). Les ménages jugent leur situation financière bonne et voient l’inflation reculer.

3. En dépit de la hausse des taux hypothécaires à un plus haut de 20 ans, hausse surprise des ventes de maisons neuves en octobre à 632K (annualisé) contre des attentes à 550K. Ceci malgré une hausse du prix médian à 493K$, une progression de 15,4% sur un an (10,3% en septembre).

Asie


1. Toujours un fort recul (-16,7% sur un an  en novembre) des exportations coréennes, reflet du ralentissement mondial.

2. Pour combattre l’inflation, la banque centrale de Corée du Sud a relevé (24/11) son taux directeur de 3% à 3,25% après +0,50% à sa réunion précédente. L’inflation a atteint 5,7% en octobre après 6,3% en juillet.

3. Recul des PMI japonais en novembre : le manufacturier passe de 50,7 en octobre à 49,4 en novembre et celui des services de 53,2 en octobre à 50,0 en novembre (24/11).

4. Alors que l’inflation japonaise monte à 3,8% en novembre après 3,5% en octobre (25/11), le consensus était à 3,6%.

Marchés et Fonds


1. Selon EPFR Global, la semaine du 17 au 23 novembre a vu des rachats sur les OPCVM actions de 4,0Mds$ et l’Europe a connu sa 41ème semaine consécutive de rachats. Ce sont les fonds américains qui ont été le plus affectés (-3,9Mds$).

2. Le consensus IBES sur le Stoxx600 européen a connu la semaine dernière des révisions à la baisse de 0,8 et 0,6% respectivement pour 2022 et 2023, provenant pour l’essentiel des secteurs énergie et produits de base. Les attentes pour 2022 sont à des BPA de +18,6% et +1,9% pour 2023. Le multiple des BPA à 12 mois s’établit à 12,1X.

3. Les BPA 2022 et 2023 continuent d’être révisés à la baisse plus rapidement aux États-Unis qu’en Europe mais l’écart diminue.

4. Bonne semaine pour nos fonds qui reprennent de l’avance, en particulier pour Erasmus Small Cap Euro.

5. Quelques mouvements à vous signaler : pour FCP Mon PEA la vente de SPIE à des cours proches du plus haut. Léa pour Erasmus Mid Cap Euro a cédé le finlandais Huhtamaki pour acheter le néerlandais Aalberts qui développe des technologies critiques pour les industries révolutionnaires de la vie quotidienne : puces sans particules et sans vibrations, etc.. Aymeric pour Erasmus Small Cap Euro a cédé l’entreprise française ID Logistics.

Nous sommes très fiers d’avoir obtenu pour la 2nde fois le prix du meilleur fonds actions Europe de l’AGEFI avec Erasmus Small Cap Euro. Cela montre qu’au travers des bonnes et mauvaises années notre équipe très stable sait traverser les diverses circonstances des marchés et apporter de la valeur ajoutée : merci à Aymeric, Manon, Léa et Hugo, ainsi qu’à nos alternants pour leur excellent travail collectif !

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories