Retour
Analyses de marchés

Cogefi Gestion : Noël avant l’heure ?

icone de calendrier
13
Dec
2022
Cogefi Gestion : Noël avant l’heure ?

Les marchés se sont parés de vert à un mois des fêtes de fin d’année et ce rallye trouve son origine de part et d’autre du pacifique. D’un côté des données sur l’inflation laissent à penser que le fameux point pivot a enfin été passé aux États-Unis. De l’autre côté, Pékin, faisant face à la pression populaire, a commencé à alléger sa politique zéro-Covid.

Les propos de Jérôme Powell le 30 novembre annonçant des hausses des taux d’intérêts de la Fed à venir plus modestes que les précédentes et qu’un atterrissage en douceur de l’économie était « plausible » ont été le point d’orgue d’un rebond des marchés qui aura duré 2 mois.

Dans le même temps, l’OCDE a revu à la hausse ses prévisions pour le PIB mondial à 3.1% contre 3.0% précédemment. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le pétrole a, quant à lui, baissé de plus de 6% sur le mois.

En ce qui concerne la partie obligatoire, les taux souverains à 10 ans ont reflué probablement un peu trop fortement avec un 10 ans allemand proche de 1.8% le 24 novembre contre 2.12% fin octobre. Christine Lagarde estime toujours que le pic d’inflation n’est pas encore atteint en zone euro.

Du côté des secteurs, c’est logiquement les valeurs de la distribution (+13.3%) et le luxe (+15%), très représentés dans vos fonds, qui ont bénéficié de ce rebond. Nos mouvements du mois ont été vers quelques prises de bénéfices sur cette partie de la cote.

Faut-il se laisser porter ? Après un tel rebond de marché, certains acteurs tirent parti du retour de l’appétit des investisseurs pour placer des titres, à l’image de CEVIAN qui jette l’éponge sur THYSSENKURPP après avoir détenu jusqu’à 7.9% du capital. A l’inverse, les sociétés avec du cash profitent de la valorisation raisonnable des marchés (P/E 12* pour le marché européen) pour sortir de bourse comme MANUTAN ou plus récemment SOMFY avec une offre de la famille actionnaire majoritaire à 143 euros par titre, ce qui représente une prime de 20% par rapport au dernier cours de clôture avant suspension.

Ces mouvements sont à l’image de ceux initiés dans votre gestion depuis quelques temps : éviter les sociétés endettées, privilégier les entreprises contrôlées. Plus que jamais, un bilan solide dans un environnement de resserrement monétaire sera la clé pour donner aux managers l’agilité nécessaire pour naviguer dans un monde où les nuages se dissipent depuis 2 mois.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories