Retour
Fonds

"Avant la baisse des taux, l’obligataire reste pertinent pour construire son portefeuille des 4 prochaines années" Clément Duval (Keren Finance)

icone de calendrier
18
Mar
2024
Clément Duval le Directeur Commercial de Keren Finance revient sur les différents fonds de la gamme de Keren Finance. Avec le retour en grâce de l’obligataire une des spécialités historique de la société de gestion, la collecte et les performances sont-elles au rendez-vous des fonds Keren Recovery 2027, Keren Corporate et Keren 2029 ?
"Avant la baisse des taux, l’obligataire reste pertinent pour construire son portefeuille des 4 prochaines années" Clément Duval (Keren Finance)

Fanny Berthon : Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue sur Club Patrimoine pour une nouvelle interview avec Clément Duval, Directeur Commercial de Keren Finance. Bonjour Clément.

Clement Duval : Bonjour Fanny.

FB : Heureuse de vous retrouver dans ce studio sur Club Patrimoine. Nous allons commencer par faire un topo de l'actualité chez Keren Finance.

CD : Ça se passe très bien au vu du retour de l'engouement sur l'obligataire depuis 18 mois maintenant. C'est une de nos classes d'actifs historique. 2023 a été une année fantastique pour nous. Nous avons collecté un peu plus de 250 Ms. Au-delà de la collecte, les performances ont été très bonnes sur la partie crédit à haut rendement, les fonds ont fait entre 8 et 9 % que ce soit le Debt et Recovery, le fonds historique Keren Corporate, la partie Investment Grade et Crédit ISR qui fait 6,5 %. et le fonds historique Keren Patrimoine, le fonds mixte qui a 70 % d'obligataires, plus 11 % l'année dernière. Donc, nous avons une belle collecte, de très bonnes performances. Résultat : la collecte en 2024 démarre fort, puisqu'au moment où nous nous parlons, nous avons déjà un peu plus de 60 Ms Juste un petit bémol, nous regrettons le non démarrage des petites capitalisations en actions où c'est toujours difficile en termes de performance, mais nous avons bon espoir qu'enfin 2024 soit l'année des Small Caps. Nous sommes assez nombreux dans ce métier à attendre. Une année avec de belles perspectives,

FB : Vous mettez la gestion obligataire très en avant. Est-ce intéressant cette année d'investir dans cette classe d'actifs ?

CD : Nous pensons que oui. Ça l'est toujours à regarder les rendements sur le High Yield européen donc le haut rendement nous trouvons entre 5 et 6,5 sans prendre de risques inconsidérés. Sur la partie Investment Grade entre 3 et 4,5. Si nous considérons que nous allons rentrer dans un cycle de baisse de taux, construire une allocation avec des rendements tels que ceux-ci pour un client à 3-4 ans, c'est forcément intéressant aujourd'hui. En revanche, petit bémol parce que nous considérons que le risque notamment sur le High Yield n'est pas suffisamment bien rémunéré. et à cause de ça, nous avons des positions de cash assez importantes dans nos portefeuilles. Il faut dire que le cash est rémunéré aux alentours de 4 % aujourd'hui, autrement dit, nous sommes payés pour attendre ce qui n'était pas le cas les années précédentes quand nous étions en taux négatifs donc maintenant, nous avons 20, 25, 30 % parfois dans les portefeuilles de positions défensives en attendant d'avoir des belles opportunités pour aller chercher plus de rendement.

FB : Nous allons parler de votre fonds historique : Keren Corporate. Cela fait 15 ans que vous l'avez ouvert. Comment se porte-t-il ? Est-ce toujours intéressant d'investir dans ce fonds résilient ?

CD : Il est dans les premiers des classements sur toutes les périodes de un an à 15 ans. C'est un fonds avec une belle régularité. C'est un fonds sur le crédit européen donc les obligations d'entreprises européennes avec un fort biais sur le High Yield. Depuis que Benoit Soler l'a repris en main il y a quatre ans, nous avons une très belle flexibilité sur le fonds. Aujourd'hui, nous sommes un peu plus défensifs, plus de 30 % du fonds est investi sur autre chose que du High Yield. Ce qui ne serait jamais arrivé avant. Nous avons du cash rémunéré mais beaucoup de positions très courtes qui nous permettent un, d'avoir un rendement embarqué agréable puisque nous avons + de 5,5 de rendement embarqué sur l'intégralité du fonds avec une notation moyenne de double B, mais surtout si jamais demain les marchés étaient amenés à baisser légèrement, nous amortirions plutôt pas mal grâce à cette poche défensive, mais au-delà de ça, nous aurions la capacité d'aller redéployer ce cash pour réembarquer du rendement et régénérer de la performance demain et après-demain. Il a fait 8,30 l'année dernière. Le début d'année est tout à fait correct également. Nous trouvons qu'il est très bien adapté au contexte de marché.

FB : Vous avez aussi lancé des fonds obligataires datés. Où en êtes-vous ?

CD : Nous avions lancé en octobre 2022 Keren Recovery 2027, sur du High Yield européen. Le fonds est fermé. Nous avions dit 1 an de période de commercialisation, donc depuis septembre dernier le fonds est fermé. Super collecte, très bonnes performances puisque nous avons 17 depuis le lancement, 9 l'année dernière, donc très bien. Et nous avions lancé en septembre 2023, un autre fonds daté, Keren 2029 un mix d'Investment Grade et haut rendement. Aujourd'hui, nous avons 51 % d'Investment Grade dedans, c'est un fonds que nous voulons plus défensif. Sans surprise avec ce que je viens de vous dire, il a lui aussi, 25 % investis sur du cash ou du 2024 alors que c'est un fonds daté. Autrement dit, nous ne redéployons pas immédiatement l'argent qui nous est confié. Nous allons l'investir sur opportunité durant la période de commercialisation qui s'étale jusqu'à fin septembre. Le rendement actuariel est de 4,70 aujourd'hui sur une notation moyenne de double B +. Nous savons que nous pouvons avoir plus de rendement si nous déployons le cash maintenant, mais ce que nous voulons, c'est avoir vraiment des belles opportunités.

FB : Merci pour ces précisions Clément Duval. Nous allons suivre l'actualité de Keren Finance. Merci.

CD : Merci Fanny.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories