Retour
Actualités du patrimoine

Graph du jour : évolution du taux d'intérêt de refinancement BCE

27
May
2024
La BCE plus gros créancier d'Atos ? Logique et sans impact hormis pour les petits créanciers d'entreprise.

Évolution du taux d'intérêt des opérations principales de refinancement BCE

Évolution du taux d'intérêt des opérations principales de refinancement BCE (source Octo AM, Bloomberg)

Nouvelle semaine de patience et de fébrilité pour les marchés, dans l’attente de la fameuse date du 6 juin… Car il s’agira bel et bien d’une date clé pour les marchés puisqu’il pourrait – ou devrait suivant les points de vue – s’agir de la première baisse de taux depuis 8 ans et du premier passage d’une politique significativement restrictive à une politique plus accommodante depuis 2008, comme en témoigne le graphique ci-dessus.

Dans ce contexte, peu de mouvements et de tendance se dégagent, l’essentiel des intervenants ayant pris une première partie de positions, a fortiori sur l’obligataire, entre mi 2023 et début 2024, et attendent d’y voir plus clair pour passer à une seconde étape d’allocation. Une baisse des taux directeurs pourrait notamment entraîner des sorties significatives des fonds monétaires, qui avaient beaucoup collecté du fait de la courbe inversée et de leur rapport rendement/risque tout à fait favorable, mais dont la rentabilité est directement indexée sur les taux courts. Ceci se traduirait sans doute par des flux vers des actifs obligataires plus long terme, compensant ainsi largement :

  • Les refinancements corporates
  • Les besoins d’émissions des Etats Européens
  • Les débouclements spéculatifs faisant le pari de cette baisse de taux.

Ainsi, nous expliquions donc dans notre dernier hebdo qu’il pouvait déjà désormais être temps de rallonger la duration, au moins modérément, afin d’anticiper ces probables flux et d’éviter l’illiquidité, acheteuse cette fois, qui peut parfois coûter quelques semaines à quelques mois de portage. Et dans le cas où cela ne se produirait pas, notons que les taux longs ont déjà significativement rebondi depuis le début de l’année et offrent désormais une capacité d’absorption significativement supérieure.

Bien sûr, il faudra supporter un complément de volatilité, car l’attente des marchés financiers d’un tel évènement crée inévitablement des à-coups relativement importants mais nous noterons que les semaines récentes n’ont été que des allers-retours de taux et que la patience permet qu’ils soient neutres sur un portefeuille, comme en témoigne le graphe ci-dessous de l’indice Euro souverain, le plus long avec une duration de 7.18 ou l’indice Iboxx Investment Grade dont la duration est de 4.44.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Club patrimoine

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories