Retour
Économie

BCE : les banques accusées de trop bénéficier de la hausse des taux

25
Jan
2024
Treize experts économiques et parlementaires européens appellent la Banque centrale européenne à revoir la rémunération des importantes réserves des banques au guichet de l'institution. Selon eux, dans le contexte actuel de taux élevés, cela leur confère un « privilège exorbitant » et pourrait constituer « une menace directe pour l'efficacité et l'acceptation par le public de la politique monétaire ».

La Tribune
 

Alors que la Banque centrale européenne a durci sa politique monétaire depuis plus d'un an et demi, cela n'impacte pas vraiment les banques, affirme un groupe d'experts et de députés européens. La raison : le taux de facilité de dépôt dans la zone euro (auquel sont rémunérés les liquidités des banques placées auprès de la BCE) qui campe à son plus haut niveau historique à 4%. Pour rappel, les réserves des banques commerciales auprès des banques centrales nationales et de la BCE représentent 3.700 milliards d'euros et leur rapportent donc gros.
 
Ces banques réalisent ainsi « des bénéfices exceptionnels, sans risque substantiel, supérieurs à 140 milliards d'euros par an », écrivent ces treize experts économiques et parlementaires divers gauche dans une lettre ouverte relayée par l'ONG Positive Money Europe ce mercredi 24 janvier.


Ce qui représente à leurs yeux un « privilège exorbitant », comparable au « budget annuel de l'UE » de 168 milliards d'euros, avance l'universitaire Paul De Grauwe, signataire de la lettre, cité dans un communiqué.

La suite sur latribune.fr

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Club patrimoine

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories