Retour
Droit

La croissance externe : accélérateur de succès des entreprises, Thomas Rigaudeau (Club Monceau)

6
Jun
2024
Les entreprises utilisent la croissance externe pour diversifier leurs activités et accéder à de nouvelles compétences.

Dans un environnement économique en constante évolution, les entreprises cherchent à accélérer leur croissance et à maintenir leur compétitivité. La croissance externe, par acquisition ou fusion, offre plusieurs avantages tels que la diversification des activités, l'accès à de nouvelles compétences et technologies et la réalisation de synergies. Cet article explore les différentes facettes de cette stratégie, depuis ses intérêts jusqu'aux typologies d'opérations, en passant par le rôle clé de la levée de fonds et du levier bancaire, ainsi que la valorisation finale de l'entreprise.

Pourquoi opter pour la croissance externe ?

Accélération et diversification

La croissance externe permet d'accélérer la croissance d'une entreprise en acquérant ou fusionnant avec d'autres sociétés, offrant ainsi une diversification de ses activités et une réduction des risques. Cette approche peut aider une entreprise à entrer rapidement sur de nouveaux marchés ou segments de marché, souvent plus rapidement que par une croissance organique. Par exemple, l'acquisition de WhatsApp par Facebook a élargi l'offre de services de messagerie de Facebook et renforcé sa présence sur le marché mobile, tout en diversifiant son portefeuille de produits.

Accès à de nouvelles compétences et technologies

Acquérir de nouvelles compétences et technologies sans passer par un développement interne long et coûteux est un autre avantage. Cette méthode permet de bénéficier immédiatement de technologies de pointe et de compétences spécialisées. L'acquisition de DeepMind par Google, par exemple, a permis à cette dernière d'accéder à des technologies d'intelligence artificielle avancées, renforçant ainsi sa position sur ce marché en expansion et évitant les coûts et délais associés à un développement interne.

Synergies et économies d'échelle

La mutualisation des ressources et la réduction des coûts de fonctionnement sont des bénéfices clés de la croissance externe. Les synergies peuvent se manifester par la réduction des coûts, l'augmentation des revenus ou l'amélioration de l'efficacité opérationnelle. Par exemple, la fusion d'Oracle et de Sun Microsystems a permis des économies de coûts significatives grâce à la combinaison de leurs opérations et infrastructures informatiques, augmentant ainsi leur compétitivité.

Typologies de croissance externe

Croissance horizontale

L'acquisition ou la fusion avec des entreprises évoluant sur le même marché permet d'étendre la présence de l'entreprise, d'éliminer la concurrence et de bénéficier d'économies d'échelle. Cette stratégie est souvent utilisée pour consolider des marchés fragmentés. L'acquisition de Monsanto par Bayer est un exemple d'extension de présence sur le marché des produits agricoles, renforçant ainsi leur position et leur influence dans ce secteur.

Croissance verticale

Cette stratégie implique l'acquisition d'entreprises à différentes étapes de la chaîne de valeur, assurant ainsi un meilleur contrôle et une réduction des coûts. Cela permet également de sécuriser les approvisionnements et de mieux contrôler la qualité des produits. Par exemple, l'acquisition d'Anobit par Apple a renforcé sa chaîne d'approvisionnement en composants électroniques, assurant ainsi un approvisionnement stable et de haute qualité pour ses produits.

Financement et valorisation de la croissance externe

Levée de fonds et financement

Pour financer une stratégie de croissance externe, une entreprise peut lever des fonds auprès d'investisseurs, ce qui permet de réaliser des acquisitions sans alourdir l'endettement. Cette approche permet également d'attirer des investisseurs stratégiques qui peuvent apporter une valeur ajoutée au-delà du financement. Par exemple, lors de l'acquisition de LinkedIn, Microsoft a levé des fonds auprès d'investisseurs pour financer une transaction de 26 milliards de dollars, permettant ainsi une expansion sans compromettre sa solidité financière.

Ajout de valeur et valorisation

Les synergies issues de la fusion ou de l'acquisition, telles que l'élimination des coûts redondants et l'amélioration de la chaîne d'approvisionnement, augmentent la valeur de l'entreprise. Même si les fondateurs voient leur participation se diluer, la valorisation finale de l'entreprise peut être significativement plus élevée. L'acquisition d'Instagram et de WhatsApp par Facebook est un exemple de cette dynamique, où la valorisation de Facebook a considérablement augmenté malgré la dilution des participations des fondateurs.

Pièges et risques de la croissance externe

Mauvaise analyse et valorisation excessive

Une analyse incorrecte peut révéler des problèmes cachés ou conduire à une surévaluation de la cible, entraînant des pertes importantes. Il est crucial de réaliser une due diligence approfondie pour identifier et évaluer correctement tous les aspects de la cible d'acquisition. Par exemple, Hewlett-Packard a subi une dépréciation massive après l'acquisition d'Autonomy en raison d'irrégularités comptables non détectées lors de la due diligence initiale.

Intégration culturelle et opérationnelle

Les différences culturelles et les défis opérationnels peuvent entraver le succès de la fusion. Une planification minutieuse de l'intégration et une gestion proactive des différences culturelles sont essentielles pour le succès d'une fusion ou acquisition. La fusion entre Daimler-Benz et Chrysler a échoué en raison de ces problèmes, menant finalement à leur séparation. Une intégration réussie nécessite une communication transparente et une gestion efficace du changement.

Importance des banques d'affaires et des conseillers

Structuration et minimisation des risques

Les banques d'affaires et les conseillers spécialisés apportent une expertise cruciale pour structurer les opérations, minimiser les risques et maximiser la valeur. Ils aident à naviguer dans les complexités juridiques et financières des transactions. Par exemple, Goldman Sachs a structuré le financement de l'acquisition de SABMiller par AB InBev, apportant une expertise essentielle dans la négociation et la structuration de l'opération.

Maximisation de la valeur

Les conseillers aident également à identifier les synergies potentielles, conseiller sur l'intégration et assurer un suivi post-acquisition. Ils apportent une perspective externe et objective qui peut être essentielle pour maximiser la valeur créée par la transaction. C’est par exemple le rôle de Kray&Co, qui a accompagné de nombreux rapprochements, tant côté vendeurs qu’acheteurs, avec comme mission principale d’identifier des synergies durables et des conditions de transmission équilibrées pour l’une et l’autre des parties.

Conclusion

La croissance externe représente un puissant levier pour les entreprises cherchant à se développer rapidement et à renforcer leur compétitivité. En permettant d'accéder à de nouveaux marchés, d'acquérir des compétences et des technologies innovantes, et de réaliser des synergies significatives, cette stratégie offre des avantages multiples. Les exemples de succès tels que l'acquisition de WhatsApp par Facebook ou celle de DeepMind par Google illustrent bien le potentiel de cette approche. Cependant, pour maximiser les bénéfices de la croissance externe, il est essentiel de bien structurer les opérations, de réaliser des due diligences approfondies, et de gérer efficacement l'intégration culturelle et opérationnelle.

L'accompagnement par des banques d'affaires et des conseillers spécialisés joue un rôle crucial dans la réussite des opérations de croissance externe. Leur expertise permet de structurer les financements, de minimiser les risques et d'identifier des synergies durables. Des opérations bien planifiées et exécutées peuvent significativement augmenter la valeur d'une entreprise, malgré la dilution éventuelle des fondateurs. En somme, une stratégie de croissance externe bien menée, avec le soutien de partenaires expérimentés, peut transformer une entreprise en un acteur majeur de son secteur, prêt à relever les défis d'un marché en constante évolution.

Par Thomas Rigaudeau, Club Monceau

>> Lire d'autres articles de Club Monceau

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Club patrimoine

Contributeurs

Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories