Retour
Fonds

« L'Europe est incontournable dans l'IA générative » Anis Lahlou, Aperture Investors

4
Jun
2024
Les marchés ayant le plus profité de la vague de l’IA sont les marchés US. Qu'en est-il des sociétés européennes ?

Avec Anis Lahlou CIO le gérant d'Aperture European Innovation Fund, Aperture Investors, une société de l’écosystème Generali Investments.

Communication publicitaire destinée aux investisseurs professionnels en France. Veuillez-vous référer au Prospectus de l’OPCVM et au Document d’Informations Clés avant de prendre toute décision finale d’investissement. Communication publicitaire relative à Aperture Investors SICAV, OCPVM-SICAV de droit luxembourgeois et son Compartiment, European Innovation Fund, (“le Fonds"). Destinée aux investisseurs [professionnels] en France, où le Fonds est enregistré à la distribution – Ne s’adresse pas aux Personnes Américaines (« US Persons »).  Publiée par Generali Asset Management S.p.A. Società di gestione del risparmio and Generali Investments Luxembourg S.A.

Ne constitue pas un conseil en investissement, ni un conseil fiscal et ne constitue pas une offre d'achat ou de vente relative au Fonds ou de tout autre titre/actif sous-jacent susceptible d'être présenté. Toutes les informations et opinions fournies sont à la date indiquée, peuvent être modifiées sans préavis, peuvent ne pas se réaliser et ne constituent pas une recommandation ou une offre d'investissement Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les performances passées présentées dans la vidéo sont nettes de tous les frais à l'exception des frais d'entrée et de sortie. Dividendes réinvestis pour les classes d'accumulation / dividendes non réinvestis pour les classes de distribution. Les données sont calculées en EUR, à la date de cette communication. Il n'y a aucune garantie qu'un objectif d'investissement ou que des prévisions positives ne soient atteints.  Principaux risques du Fonds (liste non exhaustive): Risque lié à la finance durable, Risque de marché, Risque de volatilité (En raison de l'exposition du Compartiment aux instruments dérivés financiers, la volatilité peut parfois être amplifiée), Risque lié aux actions, Risque lié aux investissements dans des sociétés de plus petite taille, Risque de change, Risque lié à l'exposition à la vente à découvert, Risques liés aux dérivés: le niveau attendu de l'effet de levier peut varier jusqu'à 250 % et peut augmenter le risque de perte, Instruments financiers dérivés de gré à gré, Risque lié aux titres relevant de la règle 144A/réglementation S, les investissements dans les SAVS, le risque de taux d’intérêt, le risque de crédit, risque liées aux marchés émergents; Risque de perte en capital: le Compartiment ne bénéficie d'aucune garantie de protection du capital, il se peut que vous ne récupériez pas le montant initialement investi.   L’indicateur de risque : ce produit a une classe de risque 4 sur 7, qui est une classe de risque moyenne. Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive des risques. D’autres risques s’appliquent. Devise de référence du Compartiment : USD. Lorsqu'un compartiment ou une classe est libellé dans une autre devise que celle de votre pays, ou lorsque les frais sont partiellement ou totalement payés dans une autre devise que la vôtre, les frais et les performances peuvent augmenter ou diminuer en raison des fluctuations des devises et des taux de change.  Les performances futures sont soumises à une fiscalité qui dépend de la situation personnelle de chaque investisseur et qui peut évoluer dans le futur. Veuillez-vous référer aux performances annuelles du produit à l’adresse suivante :  https://www.generali-investments.lu/products/LU2207970232

Quel est le business model d'Aperture Investors ? En quoi est-il si unique ? 

Anis Lahlou : Unique et innovant puisque nous sommes une industrie où les frais de gestion sont fixes. En ce qui nous concerne, ce sont des frais de gestion d'ETF, qui sont tout petits. Nos frais sont variables, donc dépendent seulement de la performance. C'est très rare d'avoir des sociétés qui fondent leur business model, leur activité, leur chiffre d'affaires sur la performance et la performance seulement. Nous l'établissons de cette manière et nous nous concentrons sur les classes d'actifs, qui nous permettent de faire ça, où il y a de l'alpha de manière récurrente et qui nous permet de construire un modèle d'affaires aligné avec les clients.

Quelle est sa stratégie d'investissement d'Aperture European Innovation ? 

AL : Nous sommes sur une stratégie très stock picking, nous allons regarder un univers très large et nous allons nous concentrer sur les valeurs qui présentent un certain nombre de caractéristiques, notamment  la courbe d'adoption, appelée  la courbe en S. Typiquement, les enseignements de la finance comportementale que nous utilisons  dans notre sélection de valeurs, nous expliquent que lorsqu'il y a une accélération d'une innovation, typiquement elle se fait de manière exponentielle, ce qui est très difficile à modéliser pour les analystes et pour les intervenants du marché financier, et nous tirons avantage  de ce genre d'opportunités exponentielles présentes dans l'innovation.

C'est très value. L'autre angle sans doute surprenant, peut-être intéressant, c'est que cette fameuse courbe en S, au moment où est le plateau à la fin, quand elle devient un peu obsolète, elle donne des opportunités de valorisation. Nous sommes donc sur des opportunités intéressantes puisque le niveau d'appréciation d'une valorisation basse est assez conséquent et peut générer de l'alpha. L'innovation, ce n'est pas que de la tech. Deux choses : l'innovation, ce n'est pas que des valeurs chères et l'innovation, ce n'est pas que de la tech. La technologie est un facilitateur, mais il y a plein d'opportunités  en dehors de la technologie, qui sont l'application de la technologie et ses secteurs. Par exemple, le secteur de la santé, c'est très simple d'imaginer comment la santé peut utiliser la technologie pour accélérer le processus de recherche et développement. Dans d'autres secteurs, par exemple  les médias, aujourd'hui nous sommes en France, nous parlons de Publicis qui a centré son business d'affaires sur l'intelligence artificielle générative.

Qu'est-ce qui portera l'innovation en Europe ?

AL : C'est impossible d'imaginer le futur sans Generative IA. Et l'Europe devient incontournable sur ce sujet, c'est-à-dire que nous ne pouvons pas imaginer les semi-conducteurs de NVIDIA sans l'équipementier ASML. Donc l'Europe a un rôle primordial et incontournable à jouer. Nous savons que la Generative IA est très universelle comme technologie. Nous ne cherchons  pas des innovations killer apps, mais nous cherchons des applications partout dans toutes les industries. Et comme Publicis, qui a donc une data intéressante et qui peut appliquer l'IA à ça, toutes les industries en Europe aujourd'hui, les premières sociétés qui vont pouvoir utiliser leur data, appliquer l'IA, mettre une couche d'IA et mettre l'IA au cœur de leur business model sont des opportunités intéressantes dans le domaine de l'innovation pour les années futures.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories