Retour
Analyses de marchés

Taux directeurs et réinvestissements du PEPP : la BCE ne change rien ! (Delubac AM)

icone de calendrier
27
Oct
2023
Réunion BCE du 26 octobre 2023 : Taux inchangés, fin du cycle de hausse, réinvestissement PEPP. Impacts sur marchés obligataires.
Taux directeurs et réinvestissements du PEPP : la BCE ne change rien ! (Delubac AM)

Qu’a annoncé Mme Lagarde lors de la réunion de la BCE du 26 octobre 2023 ?

Comme attendu par le marché, Mme Lagarde a annoncé que les principaux taux directeurs de la Banque Centrale Européenne resteront inchangés. Elle a également laissé entendre que le cycle de hausse avait touché à sa fin (après 10 tours de vis consécutifs !). Le taux de dépôt à la BCE demeure donc à son niveau de 4%, son plus haut niveau depuis la création de l’euro en 1999.

Par ailleurs, l’Institution continuera à réinvestir les remboursements des obligations arrivant à maturité acquises dans le cadre de son programme d’achats d’urgence face à la pandémie (PEPP) ; ce point positif faisait l’objet de divergences au sein du conseil des gouverneurs.

La BCE se considère-t-elle donc être arrivée à son objectif d’inflation ?

Le conseil des gouverneurs estime que les taux directeurs actuels, s’ils sont maintenus suffisamment longtemps sur ces niveaux, apporteront une contribution très importante à la baisse de l’inflation. Cette dernière reste encore nettement supérieure à la cible de 2%, mais la BCE insiste sur le fait qu’il existe désormais un « risque à la baisse sur la croissance en Zone Euro ». Les indices PMI Composite au plus bas depuis 35 mois et la forte diminution des octrois de crédit témoignent de l’impact négatif sur l’économie réelle.

L’évolution de la politique monétaire restera donc dépendante des prochains indicateurs économiques, mais également de l’évolution du risque géopolitique et de ses conséquences sur le cours des matières premières.

Quelles sont les conséquences sur les marchés obligataires et monétaires ?

Le taux de dépôt de la BCE devrait rester encore longtemps sur son niveau de 4%. Cet environnement est une opportunité pour les placements monétaires dont le rendement est directement indexé sur ce taux directeur. Cette classe d’actifs, qui offre par ailleurs une liquidité maximale, se doit donc de reprendre une place de premier plan au sein des portefeuilles.

Le réinvestissement des remboursements du PEPP montre également la vigilance de l’Institution de Francfort face à la récente tension obligataire. Les taux long terme ont également touché récemment de nouveaux points hauts, il convient désormais de les réintroduire progressivement dans les allocations afin de bénéficier de taux de portage particulièrement attractifs.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Club patrimoine

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories