Retour
Fonds

AXA Avenir Infrastructure sera bientôt fermé à la souscription

7
Nov
2022
Raya Bentchikou, directrice commerciale réseau et CGPI chez AXA IM
Gino  Chenu, gérant du fonds AXA Avenir Infrastructure

Communication Publicitaire

Quelles sont les bonnes raisons d’investir dans les infrastructures de demain ?

 

Les infrastructures sont essentielles et contribuent au quotidien à la qualité de vie de chacun. On peut difficilement le nier. Nous pensons que les infrastructures sont au cœur des grandes tendances qui façonnent notre monde d’aujourd’hui et celui de demain. Elles répondent aux besoins croissants de l’économie digitale, elles produisent et distribuent l’énergie d’aujourd’hui et du futur, elles facilitent la mobilité des personnes en respectant l’environnement ou assurent la distribution et le traitement des eaux usées.

Dans les grandes lignes, AXA Avenir Infrastructure, qu’est-ce que c’est ? C’est un fonds qui permet d’accéder à des secteurs en développement qui façonnent le monde d’aujourd’hui et de demain, en se focalisant sur les projets d’infrastructure dans les secteurs du transport, de l’énergie, de l'eau ou encore des télécommunications.

 

Quel est son objectif ? L’objectif du fonds est de faire bénéficier ses souscripteurs d’une perspective de rentabilité sur le long terme sur les capitaux investis, en s’engageant principalement dans des acquisitions et prises de participations, directes ou indirectes, dans des projets d’infrastructure et autres actifs réels. Ces acquisitions se font dans des titres d’entreprises non admis aux négociations sur un marché d’instruments financiers, français ou étrangers. Le fonds alloue également une partie de son patrimoine sur des produits financiers cotés.

 

Quel intérêt pour un investisseur ? C’est déjà une chance ! Car il y a encore peu de temps, les épargnants pouvaient difficilement investir directement dans des projets d’infrastructure notamment car ils ne sont pas cotés en bourse. Grâce à la loi Pacte - qui facilite l’accès à l’investissement dit « non coté » dans une assurance-vie notamment par la sélection d’unités de compte adossées à des FCPR. Investir dans les infrastructures peut donc permettre de diversifier une partie de son patrimoine, en s’exposant partiellement à une classe d’actifs différente et complémentaire d’autres plus traditionnelles, comme l’immobilier ou les actions, entre autres.

 

Existe-il un risque de perte en capital ? Oui, c’est le corollaire de la recherche de performance financière.

 

A qui est destiné ce fonds ? Aux investisseurs qui souhaitent bénéficier d’un potentiel de performance que nous jugeons attractif, à ceux qui désirent contribuer au développement de l’économie réelle et participer à un marché porteur, et plus largement, aux investisseurs qui pensent à long terme.

 

La période des souscriptions se termine mi-décembre. Ne tardez pas.

 

>> Pour d’avantage d’informations, vous pouvez contacter l’équipe d’AXA IM. 

 

Avertissement

Le capital investi dans AXA Avenir Infrastructure et le rendement ne sont cependant pas garantis.Ils peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse. L’évolution du capital et du rendement du FCPR dépend à la fois des conditions du marché des infrastructures et des marchés financiers. La valeur de rachat de la part dépendra de la performance des actifs du FCPR.

Investir sur les marchés financiers, non cotés ou cotés, implique un risque de perte en capital.

Concentrer ses investissements sur un seul secteur peut comporter des risques supplémentaires liés à ce secteur et au manque de diversification. Pour une liste plus exhaustive des risques, veuillez-vous référer à la documentation juridique du fonds.

 

Risques liés à un investissement dans AXA Avenir Infrastructure

La liste des risques ci-dessous n’est qu’indicative et illustrative et n’est ni détaillée ni exhaustive. D’autres risques sont détaillés dans le Document d’Information Clés pour l’Investisseur (DICI) et le Règlement d’AXA Avenir Infrastructure.Certains risques sont hors du contrôle d’AXA REIM SGP. En complément du risque de perte en capital, il existe des risques liés :

A la stratégie d’investissement ;

Aux marchés, à la détention et à la gestion d’actifs d’infrastructure (travaux, dépréciation,modifications réglementaires, baisse du trafic, etc.),

Aux opérations de développement éventuels,

A l’environnement,

A la détention et à la gestion d’actifs financiers (risques action, taux, crédit et risques liés aux contrats financiers, etc.),

Aux taux de change,

A la liquidité et aux potentielles difficultés à la revente,

A la concentration des actifs,

A la qualité de la contrepartie (défaillance d’un acquéreur, d’une banque ou d’un émetteur etc.)

Risque de plafonnement ou suspension des rachats.

Risques liés au recours à l’endettement pour le financement éventuel des acquisitions du fonds.

Risques liés à la gestion discrétionnaire.

Partager :

À découvrir

Mouvements du mois

Découvrez le dernier mercato
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories