Retour
Analyses de marchés

Détente entre la Chine et les États-Unis : une étape symbolique et un élément stabilisateur pour les investisseurs (Franklin Templeton)

29
Nov
2023
La récente rencontre entre le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping a apparemment rassuré les investisseurs, dissipant les incertitudes géopolitiques majeures de cette année, estime Christy Tan, du Franklin Templeton Institute.

La réunion de quatre heures qui s'est tenue à San Francisco le 15 novembre entre les présidents chinois et américain, Xi Jinping et Joe Biden, ponctuée par un déjeuner de travail et une promenade dans le jardin de la propriété, était apparemment un exercice visant avant tout à nouer des liens. L’objectif était de recalibrer la relation entre les domaines de l’économie et du climat, avec un éventuel prolongement aux questions de sécurité. La rencontre, bien qu'ayant des enjeux importants, caressait des attentes délibérément modestes. La volonté affirmée de dialogue et les déclarations de respect mutuel qui en ont découlé ont rassuré les investisseurs, dissipant l'incertitude géopolitique majeure de cette année.

Si l'objectif commun était de réduire les tensions, les deux pays visaient des objectifs plus larges. Le président Biden tenait à s’assurer de la volonté de reprendre les communications au niveau militaire, que la Chine avait suspendues à la suite de la visite à Taïwan de l'ancienne présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi. Des progrès ont été constatés dans des domaines tels que le changement climatique et le contrôle sur le fentanyl. La Chine a demandé des garanties contre le découplage économique. De son côté, Taïwan a fait savoir qu’elle attendait des États-Unis qu’ils respectent leur engagement de ne pas soutenir l'indépendance de Taïwan. Les questions commerciales sont toutefois restées en suspens en raison du paysage politique sensible aux États-Unis et de la possibilité imminente que Donald Trump soit le candidat républicain à l'élection présidentielle de 2024.

La détente, bien que fragile, est un soulagement pour les investisseurs : elle témoigne d'un appétit diminué pour la confrontation de part et d’autre. Les principaux éléments à retenir sont, selon nous, l'accent mis sur les questions faisant l’objet d’un accord, l'amélioration des relations diplomatiques, avec de potentielles fluctuations liées aux prochaines élections aux États-Unis et à Taïwan, et la probabilité de nouveaux pourparlers visant à apaiser les tensions entre la Chine et Taïwan. Certains secteurs du marché américain sont sur le point de profiter de la stabilité des relations sino-américaines, dont les secteurs de l'énergie, de la finance et de certaines industries manufacturières. Il pourrait s'agir d'une coopération renforcée dans le domaine des énergies vertes et du rôle clé de la Chine dans le traitement des matériaux pour véhicules électriques et la production de batteries, mais aussi d'une diminution des hésitations dans les flux transfrontaliers de capitaux et d'échanges, avec des risques réduits de sanctions ou d'exclusions. D’une manière générale, nous pensons que la détente est l’occasion de relancer les portefeuilles dans des investissements connexes, ce qui pourrait débloquer des opportunités sous-évaluées.

>> Lire l’analyse

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories