Retour
Analyses de marchés

La Fed devrait suivre la BCE en septembre (Generali Investments)

10
Jun
2024
Les craintes d’un atterrissage brutal ont disparu. Le regain de confiance dans les perspectives économiques permet aux actifs risqués de poursuivre leur progression, même si les prévisions de baisse des taux d’intérêt sont moins optimistes que prévu.

Reprise mondiale et tendance à la désinflation

Selon nous, la reprise mondiale progressive et la tendance à la désinflation devraient se poursuivre jusqu’à l’été. La BCE devrait procéder à sa première baisse de taux en juin, et la Fed devrait suivre en septembre.

Perspectives des rendements des pays core

Dans ce contexte, les perspectives des rendements des pays core sont légèrement orientées à la baisse. La solidité des rendements et la perspective de taux plus bas pourraient maintenir le sentiment de risque à un niveau élevé.

Optimisme sur les marchés et risque de repli temporaire

Cela dit, la reprise des actions, la baisse de la volatilité et le positionnement important des investisseurs sur les actifs risqués reflètent un degré d’optimisme très élevé sur les marchés qui laisse planer le risque d’un repli temporaire.

Position neutre sur actions et obligations high yield

Nous maintenons une position neutre sur les actions et les obligations d’entreprises high yield. Nous concentrons nos surpondérations tactiques sur les actifs risqués les plus sûrs, y compris les obligations d’entreprises investment grade et la dette de l’Europe du Sud, au détriment des liquidités et des obligations des pays core à court terme.

Position modérée sur la duration des obligations

Nous maintenons une position modérée sur la duration des obligations."

Rebond de la croissance et perspectives de la Fed aux États-Unis


Rebondissement de la croissance au deuxième trimestre grâce à une forte demande intérieure.  
L’inflation des pays core diminue très progressivement.  
Un marché du travail moins dynamique freine la croissance des salaires.  
La Fed réduira ses taux de 50 points de base à partir de septembre. Les risques penchent en faveur d’un assouplissement.

Impact de l'inflation et des élections anticipées sur l'économie au Royaume-Uni

En avril, l'inflation a été moins importante que prévu, en particulier dans le secteur des services.  
Des prévisions plus favorables et une croissance toujours élevée des salaires réels sont des facteurs positifs pour la consommation.  
Des élections anticipées auront lieu le 7 juillet. Les résultats ne devraient pas modifier les perspectives budgétaires (problématiques) à moyen terme." "### Impact

Reprise économique et perspectives en Europe

La reprise se poursuit après un premier trimestre satisfaisant. Le redressement du secteur manufacturier s'accélère.  La hausse de l'inflation en mai devrait être temporaire.  Nous prévoyons des baisses trimestrielles de 25 points de base de la part de la BCE à partir de juin.  

Marché immobilier en difficulté en Chine

Les exportations et la production industrielle se maintiennent...mais les achats sont toujours freinés par le manque de confiance.  
Le marché immobilier reste en difficulté.  
Le renforcement des mesures fiscales annoncées devrait améliorer la confiance des investisseurs.

La croissance résiliente des marchés émergents

Une croissance résiliente dans les pays émergents grâce à une atténuation des craintes liées à la Chine
Les banques centrales se montrent plus prudentes face à la stagnation de l’inflation
Les perspectives de rendement restent positives pour les obligations des pays émergents

Les thèmes à surveiller

Un dernier kilomètre de désinflation particulièrement difficile à franchir (salaires, inflation persistante des services, prix de l’énergie), qui retarde encore les baisses de taux.

Intensification de la fracture mondiale (en particulier Chine/États-Unis), notamment enraison des fortes probabilités de victoire de Trump le 5 novembre (tarifs douaniers punitifs).La stabilité financière se fragilise à mesure que le durcissement des réglementations se répercute(défauts de paiement sur les crédits à la consommation, banques, logements, liquidités non bancaires...).

Tensions géopolitiques (Taïwan, Iran).

Les orientations de Generali IM

Nous confirmons notre position neutre sur les actions et les obligations High Yield.
Nous maintenons la surpondération des obligations Investment Grade en ajoutant les pays du sud de l’Europe et en augmentant la sous-pondération des liquidités et
des obligations des pays core à court terme.
Nous confirmons notre orientation en faveur d’une duration longue des obligations.

>> Lire d'autres analyses de marché Generali Investments

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories