Financière de l'Arc : la désinflation américaine prolonge le rallye
Retour
Analyses de marchés

Financière de l'Arc : la désinflation américaine prolonge le rallye

icone de calendrier
22
Nov
2023
La baisse de l'inflation américaine en octobre renforce les marchés, incitant à une révision des allocations d'actifs financiers.

L'annonce de l'inflation américaine pour le mois d'octobre était attendue avec impatience par les investisseurs du monde entier. En effet, cette publication pouvait apporter de nouveaux éléments pour évaluer l'évolution des politiques monétaires, notamment celles de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE).

Des chiffres en deçà des attentes

Le 14 novembre, les chiffres ont été dévoilés, et ils ont surpris de nombreux observateurs. En effet, l'inflation pour le mois d'octobre est restée inchangée à 0% pour l'indice des prix à la consommation (CPI), tandis que l'inflation de base, excluant les secteurs volatils comme l'énergie et l'alimentation, a augmenté de seulement 0,2%. Ces données sont en deçà des attentes des économistes, confortant ainsi l'idée d'une inflation modérée.

Une réaction immédiate sur les marchés

Cette nouvelle a eu un impact immédiat sur les marchés financiers. Les rendements des obligations américaines et françaises ont chuté respectivement de 0,19 % et de 0,13 %, reflétant une perception accrue de la stabilité économique. Les indices boursiers ont également réagi positivement, avec des gains significatifs de l'indice CAC 40, de l'indice S&P 500 et de l'indice NASDAQ 100.

Les secteurs en tête de peloton

Parmi les gagnants de cette journée de trading, on retrouve les valeurs fortement endettées telles que Unibail-Rodamco-Weseield et Alstom, qui ont enregistré des hausses importantes. Les entreprises du secteur du luxe, comme Kering, Hermes et LVMH, ainsi que les entreprises technologiques, comme STMicroelectronics, ont également affiché de solides performances.

Vers une réallocation des actifs financiers

Ce rebond sur les marchés financiers signale le début d'une nouvelle phase. Les investisseurs envisagent désormais une réallocation de leurs actifs financiers, notamment en augmentant la durée des placements obligataires dans leurs portefeuilles. Cette stratégie vise à sécuriser les rendements futurs dans un contexte où la Fed pourrait réduire ses taux d'intérêt.

Des inquiétudes concernant la rapidité de la baisse des taux

Cependant, la rapidité de la baisse des taux d'intérêt suscite des préoccupations. Cette tendance pourrait indiquer un assouplissement prononcé des conditions financières, alors que les politiques monétaires étaient censées rester restrictives. Les taux d'intérêt à long terme aux États-Unis ont considérablement diminué ces dernières semaines, ce qui soulève des questions quant à la communication des banques centrales sur leurs futures décisions de politique monétaire.

Perspectives à surveiller

Alors que les marchés continuent de réagir à ces développements, il est crucial de surveiller de près les futures communications des banques centrales. La manière dont la Fed et la BCE réagiront à cette nouvelle donne économique aura un impact significatif sur les tendances des marchés financiers à court et à moyen terme. En attendant, les investisseurs restent attentifs aux opportunités émergentes dans un environnement en constante évolution.

>> Lire l’article

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories