Retour
Analyses de marchés

Generali Investments : boussole des marchés de mai 2024

14
May
2024
Les craintes d’un atterrissage brutal ont disparu. Le regain de confiance dans les perspectives économiques permet aux actifs risqués de poursuivre leur progression, même si les prévisions de baisse des taux d’intérêt sont moins optimistes que prévu.

L'impact de l'inflation sur les prévisions de taux

Face à la reprise de l’inflation américaine, les marchés ont revu à la baisse les prévisions de réduction des taux des principales banques centrales. Nous pensons que l’assouplissement de la politique monétaire de la Fed sera reporté à septembre, mais qu’il ne sera pas abandonné. Une première baisse des taux de la BCE reste prévue en juin, suivie de baisses trimestrielles.

Les risques pour les rendements à court terme

Nous sommes conscients de l’existence d’un double risque pour les rendements à court terme, la solidité de l’économie américaine et le maintien des prix étant les risques principaux. Toutefois, étant donné que de nombreuses mauvaises nouvelles concernant l’inflation sont désormais intégrées dans les prix et que les taux à 5 ans et à 3 mois sont proches de 4 %, nous estimons qu’il est intéressant d’opter pour une duration longue et prudente.

La surexposition aux obligations investment grade

Dans un contexte de tiraillement entre, d’une part, des valorisations élevées et une incertitude accrue et, d’autre part, une économie mondiale en pleine croissance, nous maintenons une surexposition aux obligations investment grade afin de bénéficier du carry des primes de risque.

Une position neutre sur les actions et obligations high yield

Nous conservons toutefois une position neutre sur les actions et les obligations high yield, compte tenu des risques élevés de nouveaux replis.

Vue des marchés

Aux États-Unis

La croissance du premier trimestre ralentit, mais la demande intérieure reste élevée. L’inflation sous-jacente est plus élevée que prévu, avec des salaires stables malgré le ralentissement du marché du travail. Nous avons revu nos prévisions de baisses de taux pour cette année à 50 points de base, avec des risques plus élevés.

Au Royaume-Uni

L’indice PMI du secteur manufacturier britannique est à nouveau négatif. Selon l’IPC, l’inflation est restée un peu plus importante que prévu, tandis que le marché de l’emploi a connu une évolution décevante. La première baisse de taux de la Banque d’Angleterre n’est pas attendue avant le mois d’août et le risque d’un nouveau report s’accroît.

En zone euro

La croissance du PIB au premier trimestre est plus élevée que prévu. Le rebond du secteur manufacturier s’accélère. Il y a eu une nouvelle baisse de l’inflation sous-jacente en avril grâce aux services. La BCE devrait baisser ses taux en juin. Nous prévoyons un assouplissement de 100 points de base maximum.

En Chine

Le PIB du premier trimestre a surpris à la hausse, mais les données du mois de mars déçoivent. Il y a eu une nouvelle baisse de l’inflation de l’IPC, principalement due aux prix des denrées alimentaires. Un soutien fiscal progressif devrait être mis en place. Le secteur de l’immobilier est toujours en difficulté.

Marchés émergents

Les données sur la croissance des pays émergents surprennent à la hausse. La désinflation s’essouffle mais les baisses de taux se poursuivent. Les écarts de rendement se sont sensiblement resserrés.

Orientations Generali Investments

Nous restons neutres sur les actifs les plus risquées de notre portefeuille (Actions, obligations High Yield).
Nous augmentons la surpondération des obligations Investment Grade car les écarts de rendement peuvent encore se resserrer.
Nous augmentons la surpondération des obligations à duration longue, tant au niveau des pays core que des pays périphériques.
Nous renforçons cette position plus offensive en souspondérant les obligations à duration courte et les liquidités.

>> Lire d'autres analyses de marché Generali Investments

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories