Retour
Pierre Papier

"En 2024, notre objectif est de renforcer notre présence en Europe au sein d’ActivImmo" Pauline Collet (Alderan) et Jonathan Dhiver (MeilleureSCPI.com)

icone de calendrier
26
Mar
2024
Pauline Collet, Directrice du Développement et du Marketing d’Alderan, reçoit Jonathan Dhiver, fondateur de MeilleureSCPI.com, pour faire le point sur ActivImmo. La première SCPI dédiée aux locaux d’activité et à la logistique urbaine a été lancée en septembre 2019 et fêtera bientôt ses 5 ans avec plus d’un milliard d’euros de capitalisation et 25 000 associés.
"En 2024, notre objectif est de renforcer notre présence en Europe au sein d’ActivImmo" Pauline Collet (Alderan) et Jonathan Dhiver (MeilleureSCPI.com)

Jonathan Dhiver : Bonjour, nous sommes accueillis par Pauline Collet de chez Alderan. Bonjour Pauline.
 
Pauline Collet : Bonjour Jonathan.
 
JD : Merci de nous accueillir dans vos nouveaux bureaux. Nous sommes au coeur du réacteur de cette maison d'épargne qu'est Alderan. Tu es Directrice du Développement et du Marketing.
 
PC : Toujours, oui.
 
JD : Vous avez un véhicule phare, Activimmo, peux-tu nous le présenter ?
 
PC : Activimmo était la première SCPI entièrement dédiée aux locaux d'activité, à la logistique urbaine lancée en septembre 2019, qui fêtera bientôt sa cinquième bougie. C'est un beau bébé d'un peu plus d'1 Md € de capitalisation qui a déjà séduit plus de 25 000 associés. C'est un véhicule labellisé ISR. Activimmo a offert à ses associés un rendement toujours supérieur à 5,5 % depuis sa création et même 5,52 % en 2023. Une très belle croissance pour la SCPI Activimmo.
 
JD : À quelle problématique patrimoniale répond-elle ?
 
PC : Activimmo répond aujourd'hui à toutes les problématiques patrimoniales, aussi bien à des gens qui veulent faire fructifier leur patrimoine, notamment grâce au levier de l'investissement par l'endettement, puisque Activimmo peut être souscrite à crédit, et à des personnes qui ont besoin de revenus récurrents. Aujourd'hui, Activimmo est un véhicule qui répond à toutes les problématiques patrimoniales, de la construction à la transmission.
 
JD : En 2023, vous avez distribué un revenu supérieur à 2022. Comment l'expliquez-vous ?
 
PC : Nous avons beaucoup travaillé. Trois points clés : nous avons obtenu un rendement supérieur à 2022 au prix d'une collecte toujours très abondante puisque nous avons collecté près de 325 Ms €; grâce à des acquisitions plus nombreuses puisque nous avons investi plus que ce que nous avons collecté près de 370 Ms €, avec des rendements moyens à l'acquisition nettement supérieurs à ceux de 2022 grâce à des opérations souvent off market, donc avec des taux de rendement supérieurs à ceux qu'il y a sur le marché. Et enfin grâce à la rapidité d'exécution puisqu'en 2023, souvent en avance de l'entrée en jouissance des parts.
 
JD : Il y a un point important, Activimmo est une SCPI qui n'est pas endettée. Pourquoi ?
 
PC : C'était un choix au départ, puisque nous voulions prouver que nous pouvions faire de la perf sans s'endetter quand nous nous sommes lancés sur le marché en 2019. Ensuite, nous avons pas mal collecté, donc nous avons préféré investir la collecte plutôt que s'endetter. Aujourd'hui, la dette est à des taux un peu moins favorables.
 
JD : J'aimerais que nous parlions des valeurs d'expertise, un sujet dont nous avons beaucoup entendu parler. Au cours des derniers mois et je pense que nous allons encore en entendre parler. Comment s'est comportée la valeur des actifs d'Activimmo ?
 
PC : La valeur de reconstitution de la SCPI est à 600,88 €, soit en dessous du prix de part qui est à 610 €, ce qui montre la robustesse de notre modèle grâce à des acquisitions réalisées en province, à l'étranger, mais surtout une grosse granularité dans nos actifs.
 
JD : Vous avez obtenu une surperformance par rapport à la classe d'actifs en ayant une valeur de part stable et une valeur de reconstitution qui diminue, très légèrement.
 
PC : Oui puisqu'elle est passée de 612,25 à 600,88.
 
JD : Granularité très forte et c'est important dans une SCPI. En 2023, y-a-t-il eu des acquisitions marquantes ?
 
PC : Oui. Je vais parler d'une acquisition marquante, une acquisition que nous n'avons pas réalisée malgré un rendement à l'acquisition important, mais qui demandait beaucoup de travaux qui auraient altéré le rendement. Donc preuve que chez Alderan, nous savons faire mais aussi, nous savons aussi ne pas faire et parfois, c'est important. La deuxième opération marquante, c'est un portefeuille qui s'appelait le portefeuille Big Deal, 22 sites répartis sur tout le territoire français pour un montant à l'acquisition proche de 110 Ms € hors droit avec un rendement conforme à l'objectif de distribution d'Activimmo. Troisième opération marquante, notre première opération en Italie, un entrepôt logistique situé entre Gênes et Milan pour un montant de 26 Ms € hors droit. Et enfin, l'opération avec le rendement à l'acquisition le plus élevé, un entrepôt à Cergy-Pontoise, loué à LVMH.
 
JD : J'aime bien avoir un peu de prospectives. Que va-t-il se passer pour Activimmo en 2024 ?
 
PC : Nous espérons maintenir une collecte abondante, donc nous comptons sur vous. Nous visons un taux de distribution équivalent à celui de 2023. Nous espérons étendre la part de l'Europe sur Activimmo puisque nous devrions ouvrir de nouveaux pays très rapidement.
 
JD : Trois beaux objectifs Pauline pour 2024. Je te souhaite de réussir pour toi et pour l'équipe d'Alderan et puis les épargnants aussi.
 
PC : Merci Jonathan.
 
JD : À très vite.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories