Retour
Analyses de marchés

Les banques centrales invitent à la patience (Edmond de Rothschild AM)

31
May
2024
Les minutes de la Fed soulignent l'absence de progrès en matière d'inflation au 1er trimestre justifiant le maintien de la politique restrictive des taux directeurs.

Synthèse des événements économiques et financiers récents

Politique monétaire et inflation

Lors du FOMC du 1er mai, Jérôme Powell a adopté un ton conciliant. Toutefois, les minutes publiées cette semaine soulignent l'absence de progrès en matière d'inflation au premier trimestre, justifiant le maintien d’une politique restrictive sur les taux directeurs. Les récentes données dissipent les craintes d'une réaccélération de l'inflation, et le gouverneur Christopher Waller écarte, comme Powell, tout scénario de hausse des taux. Les perspectives de croissance économique se sont améliorées grâce à la publication des PMI, en ligne avec les estimations de la Fed d’Atlanta, qui prévoit un PIB de 3,5% au deuxième trimestre. Raphael Bostic rappelle la nécessité de rester patient.

Zone euro

La croissance des salaires négociés dans la zone euro a réaccéléré au premier trimestre 2024 à 4,7% contre 4,5% au dernier trimestre 2023. Cette hausse est principalement due à des paiements exceptionnels en Allemagne. La BCE insiste sur le caractère ponctuel de cette réaccélération et révise à la baisse son indicateur des salaires pour 2024. La publication des PMI en amélioration confirme nos attentes de croissance économique. La BCE pourrait voir la fenêtre pour des baisses de taux se réduire. Une baisse des taux de 25 pb en juin semble acquise, mais les suivantes dépendront des données d’activité et d’inflation.

Marchés financiers

L’amélioration des données d’activité renforce notre surpondération sur les actifs risqués, notamment les actions. Toutefois, nous restons vigilants face à la volatilité des taux réels.

Actions européennes

Les marchés européens ont connu un contrecoup après un emballement la semaine précédente, en raison de prises de profit et des craintes ravivées par la reprise de l’inflation en Angleterre. Les secteurs les plus impactés incluent les services aux collectivités, l'automobile, l’immobilier et les télécoms. Le secteur technologique a bénéficié d’une communication encourageante de Nvidia. Soitec a publié des résultats en ligne avec les attentes, et Sanofi a annoncé une collaboration avec Formation Bio et OpenAI pour accélérer le développement de médicaments. Schneider Electric a mis fin aux discussions avec Bentley Systems sur un potentiel rachat, décision perçue positivement par les marchés.

Actions américaines

L’Investor Day de JPMorgan a mis en lumière l’annonce de Jamie Dimon qu'il ne serait probablement plus CEO d’ici 5 ans et qu’aucun rachat d’action ne serait effectué à cet horizon. Nvidia a ravi le marché avec une forte demande pour ses puces, mais le marché global est resté atone. Pfizer annonce un programme de réduction de coûts, tandis que Target a connu une baisse significative. First Solar a réalisé une performance exceptionnelle grâce à des rumeurs de rationalisation de la production en Chine.

Marchés émergents

L’indice MSCI EM a reculé de 0,73%. Taïwan et l’Inde ont surperformé, tandis que la Chine, le Brésil et le Mexique ont sous-performé. En Chine, la production industrielle a augmenté, et des entreprises de technologie ont annoncé des résultats encourageants. Taïwan a connu des débuts difficiles sous son nouveau dirigeant Lai Ching-te, et en Corée, les prix à la production ont augmenté. En Inde, la consommation d’électricité et la performance budgétaire se sont améliorées. Le Brésil et le Mexique ont enregistré des performances économiques mitigées.

Crédit et dettes d’entreprises

Les taux ont été volatils, impactant les obligations souveraines. Les crédits se portent bien, avec des primes serrées mais des rendements attractifs. La semaine a vu de nombreuses émissions, avec un succès notable pour Alstom. L’Investment Grade perd 0,60% sur la semaine, tandis que le haut rendement reste positif.

Obligations convertibles

Les marchés asiatiques et américains ont vu de nombreuses émissions d’obligations convertibles, avec Alibaba levant plus de 4,5 milliards de dollars. En Europe, Salini SpA a émis une obligation convertible échangeable en titres WeBuild pour 225 millions d’euros.

>> Lire d'autres analyses de Edmond de Rothschild AM

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories