Retour
Analyses de marchés

CPRAM : jusqu’où peut aller le QT de la Fed ?

23
Nov
2023
CPRAM fait le point sur la politique de la Fed ainsi que sur l'évolution des fonds monétaires américains

Quelle est la politique de bilan de la Fed actuellement ?

Dans la politique de Quantitative Tightening (QT) actuelle de la Fed, les non-réinvestissements de titres du Trésor de la Fed peuvent atteindre au plus 60 Mds $ par mois et les non-réinvestissements de MBS peuvent atteindre au plus 35 Mds $ par mois. En théorie, le bilan de la Fed peut donc être réduit de 95 Mds $ par mois mais la réduction de bilan a été moins importante en 2023 car :

1. L’épisode SVB a impliqué une hausse du bilan avec les différentes mesures de liquidité mises en place,


2. les détentions de MBS n’ont baissé que de 16 à 17 Mds $ par mois dernièrement car les taux élevés ont freiné les refinancements de prêts immobiliers et donc réduit les remboursements anticipés de MBS.

Dernièrement, les membres du FOMC n’ont manifesté aucune velléité d’arrêter la politique de QT.


Quelle évolution des fonds monétaires américains ces dernières années ?

Comme lors de la crise de 2008, les encours de fonds monétaires ont fortement augmenté au pire de la crise covid en 2020 car les investisseurs ont cherché à protéger leur patrimoine. Les encours de fonds monétaires ont stagné aux alentours de 4500 Mds $ en 2021 et jusqu’au début de l’année 2022. Puis, les hausses de taux directeurs importantes de la Fed ont rendu les fonds monétaires très attractifs et les encours se sont envolés en battant très régulièrement de nouveaux records en 2023.

Quel lien entre le bilan de la Fed et les fonds monétaires ?

Historiquement, les Tbills sont l’un des actifs privilégiés des fonds monétaires américains mais le fait que leurs encours baissent beaucoup de 2021 jusqu’à la mi-2023 a amené la Fed à jouer un rôle de contrepartie important de ces fonds. En effet, après avoir massivement émis des Tbills lors du pire de la crise covid en 2020, le Trésor a basculé sur une stratégie d’émissions de titres longs (pour revenir à la part de Tbills dans la dette américaine qui prévalait avant la crise covid) et l’encours de Tbills a baissé continument jusqu’à mi-2023. Cela a fortement réduit les opportunités des fonds monétaires américains, à un moment où ces derniers ont reçu énormément de flux. Les fonds monétaires ont alors largement utilisé le mécanisme de  « reverse repo » de la Fed, dans le cadre duquel ils prêtent à la Fed. Sans la Fed, il aurait été compliqué pour eux d’opérer.

>> Voir les autres articles de CPRAM

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories