Retour
Analyses de marchés

Debrief Club Patrimoine : Enjeux 2024 - Amiral Gestion, Athymis Gestion et Keren Finance

30
Nov
2023

Par Vincent Touraine

Club Patrimoine était mercredi 22 novembre à la conférence “Enjeux 2024” organisée par Amiral Gestion, Athymis Gestion et Keren Finance, une matinée animée par Stéphane Toullieux, le président d’Athymis.

Dans son introduction consacrée aux enjeux géopolitiques du moment, Bruno Tertrais de la Fondation pour la Recherche Stratégique, a estimé que la période actuelle - bien que marquée par les guerres en Ukraine et à Gaza - n’était pas forcément plus instable en termes de conflits que par le passé. En revanche, les crises que l’on connaît sont plus intenses et ont un impact économique plus marqué que les précédentes. Concernant le risque d’un conflit armé initié par la Chine, le géopolitologue juge très faible la probabilité d’une invasion de Taïwan en 2024, une telle offensive serait beaucoup trop dévastatrice pour le régime de Pékin et le reste du monde.

Dans la première table ronde de la conférence sur les allocations d’actifs, trois gérants ont confronté leurs points de vue : Louis d’Arvieu (Fonds Sextant Grand Large), Arnaud Chesnay (Athymis Gestion) et Benoît Soler (Fonds Keren Corporate). Dans la perspective de 2024, Louis d’Arvieu donne la priorité aux sociétés ayant une trésorerie nette positive - ce qui les immunise contre l’effet des taux élevés - elles pourraient repartir très fort l’an prochain. Arnaud Chesnay, lui, mise sur l’innovation portée par les mégatendances. Alors que Benoît Soler dit regarder les titres des meilleures foncières qui offrent 5 à 7 % de rendement.

Autre thématique abordée lors de cette matinée : l’intelligence artificielle et les bouleversements qu’elle annonce. Dans sa présentation, Frédéric Josue, spécialiste de la question, est revenu sur l’énorme potentiel de l’IA générative, capable de parcourir et d’interpréter quasi-instantanément un volume de données équivalent au contenu de 42 millions de livres !

Dernière table ronde de cette conférence, celle autour de la stratégie actions, avec Sébastien Ribeiro (Fonds Sextant France et Sextant Tech), Guillaume Gandrille (Athymis Better Life) et Stéphane Pasqualetti (Keren Essentiels). De l’avis général, 2024 pourrait être une bonne année pour les actions, en particulier pour les small et mid caps qui ont beaucoup souffert ces deux dernières années. Un rattrapage est possible tant leurs valorisations sont basses, elles pourraient aussi bénéficier d’une baisse des taux dans les mois qui viennent. Au chapitre des bonnes idées pour l’an prochain, Sébastien Ribeiro cite l’univers du gaming et une valeur comme Ubisoft. Guillaume Gandrille dit miser sur les robots chirurgicaux (Intuitive Surgical), et les traitements contre l’obésité (Novo Nordisk). Alors que Stéphane Pasqualetti se concentre sur les transitions, qu’elles soient environnementale ou numérique, avec par exemple Verallia (recyclage du verre) ou encore Reworld Media (presse magazine digitale).

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories