Retour
Pierre Papier

Découvrez la 1ère acquisition de l’OPPCI Othrys Exploitation au Mans. Avec Frédéric Dimon, Sara Staentzel et Marie-Hélène Deboislorey (Othrys IM)

11
Jan
2024
Frédéric Dimon, Associé et Co-fondateur d’Othrys, Sara Staentzel, Asset Manager d’Othrys et Marie-Hélène Deboislorey, Présidente d’EFI reviennent sur la première acquisition de l’OPPCI Othrys Exploitation. L’espace commercial, Les Jacobins situé en plein centre-ville du Mans héberge 40 enseigne sur 11 000 m2.

Vincent Touraine : Bonjour à toutes et à tous. Nous sommes au Mans dans la Sarthe où Othrys Investment Management dévoile le premier investissement de son OPPCI, Othrys Exploitation : l'espace commercial, Les Jacobins. Situé en plein centre de la ville, il héberge une quarantaine d'enseignes sur plus de 11 000 m². Pourquoi cette acquisition ? En quoi est-elle créatrice de valeur à long terme ? Nous voyons cela avec Frédéric Dimon et Sara Staentzel, tous deux d'Othrys IM. Pour commencer, Frédéric Dimon nous rappelle qui est Othrys et quelle est l'étendue de son offre. Othrys est une société de gestion, spécialisée en investissements immobiliers faits aux côtés d'investisseurs institutionnels majoritairement anglo-saxons.

Frederic DIMON : Le patrimoine d'Othrys aujourd'hui c'est un peu plus d'1,4 Md € répartis sur l'ensemble du territoire français Nous avons fêté à la fin de l'année les 10 ans d'Othrys. La société a deux spécificités sur son marché : la première, son univers d'investissement. Chez nous, l'immobilier d'exploitation qui comprend les immeubles d'activité, les immeubles de logistique et les immeubles de commerce. Deuxième spécificité, la connaissance particulière de ses clients-locataires. Cela nous permet de délivrer notre promesse, de faire majoritairement des opérations à valeur ajoutée. En 2020, nous avons eu l'opportunité avec quelques banques privées de travailler sur une offre alternative aux fonds d'investissement immobilier grand public avec les caractéristiques suivantes : premièrement, un alignement d'intérêts de la société de gestion et des fonds via un investissement personnel des associés, une structuration des stratégies sur un environnement extrêmement maîtrisé, gage pour nous de qualité et de maîtrise. Ensuite, la création d'un service de back office et de middle office au meilleur standard. Aujourd'hui, nous avons deux stratégies ouvertes chez Othrys : la première, une stratégie de capitalisation. Nous allons chercher la performance maximum sur une durée courte, moins de cinq ans, dans cet univers que nous maîtrisons bien, donc l'activité et la logistique, et la deuxième, stratégie de distribution. Nous allons essayer de battre notre benchmark, toujours dans cet univers activité, logistique et commerce.

Sara Staentzel : C'est notre première acquisition dans le cadre de notre OPPCI Othrys Exploitation. C'est un actif qui dispose de bons fondamentaux notamment grâce à sa localisation, c'est en centre-ville et situé dans une ville dynamique. C'est également un actif qui a une bonne situation locative, avec un taux d'occupation assez élevé, proche des 88 %, et une durée résiduelle de baux assez longue, proche des 5 ans. Ça va nous permettre d'avoir des revenus dispersés solides et un rendement intéressant pour nos investisseurs. Pour vous donner un exemple, nous allons bientôt réaliser notre première distribution qui va être d'un peu plus de 8 % annualisés sur la base des encours des premiers investisseurs. Nous avons donc un actif avec une base locative saine. Sur cette base locative, nous allons déployer deux grands axes de création de valeur. Le premier, la commercialisation. Nous allons relouer les cellules vacantes. Le deuxième, le plan environnemental. Effectivement, nous nous sommes engagés à réduire la consommation énergétique de l'ordre de 40% et à obtenir des certifications environnementales avant la vente. Nous avons cumulé ça avec un prêt à impact dans lequel, nous avons une bonification si nous atteignons certains objectifs environnementaux. Ce plan environnemental est important. Cela va nous permettre de baisser le niveau de charge d'exploitation. Ça va nous permettre d'augmenter l'attractivité auprès de certains preneurs. En faisant tout ça, ça va nous permettre d'augmenter la valeur intrinsèque de l'actif.

VT : Les Jacobins, un emplacement stratégique et des perspectives de valorisation attractive. Alors que pense le monde de la gestion de patrimoine de cette OPPCI comme solution alternative ? Nous écoutons à ce sujet Marie-Hélène Deboislorey. Elle dirige le cabinet EFI Patrimoine.

Marie-Hélène Deboislorey : Nous avons sélectionné cette OPPCI parce qu'il apporte pour nos clients à la fois du rendement et de la croissance dans la durée. Cet investissement permet de sélectionner des supports qui sont à la fois transparents et qui ont du sens pour nos clients. Les premiers investissements, notamment ici la galerie, c'est à proximité pour nos clients implantés localement. Ils connaissent la galerie des Jacobins et c'est ce qui leur a plu dans l'OPPCI. D'une façon générale, et peut-être en particulier pour la galerie, l'immobilier commercial de la galerie des Jacobins se situe idéalement au centre de la ville, Donc, nous sommes tout à fait dans un circuit de promenade des habitants du Mans ou des visiteurs.

VT : Avec cet investissement du Mans, Othrys à l'origine dédiée aux investisseurs institutionnels, accélère son développement à destination d'une clientèle privée qualifiée, à fort potentiel, appelée à prendre une part croissante de son activité dans les années qui viennent.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories