Dissolution, quels impacts pour les stratégies Amplegest Pricing Power et Amplegest PME ?
Retour
Fonds

Dissolution, quels impacts pour les stratégies Amplegest Pricing Power et Amplegest PME ?

icone de calendrier
25
Jun
2024
L'analyse de Gilles Constantini, Directeur Général Adjoint, gérant Amplegest Pricing Power - Associé.

L'annonce de la dissolution et les conséquences immédiates

Le dimanche 9 juin, à la suite des élections européennes, le Président Macron annonçait la dissolution de l’Assemblée Nationale. Cette décision inattendue nous mène à des élections anticipées et une période d’incertitude défavorable aux marchés. À ce jour, le champ des possibles reste large et les principales craintes des marchés s’orientent vers la fiscalité et la dépense publique. L’écartement d’une trentaine de points de base entre l’OAT et le Bund et la sous-performance des marchés français en sont les meilleurs témoins.

L'impact sur les valeurs domestiques françaises

Dans le détail, et comme on pouvait l’imaginer, ce sont surtout les valeurs domestiques françaises (banques, autoroutes, utilities, télécoms) et les petites capitalisations françaises qui ont subi les plus fortes baisses : 10 % de baisse en moyenne contre 6 % pour le CAC 40. Pour rappel, on estime que seulement 15 % des profits du CAC 40 sont réalisés en France.

Le risque de contagion aux autres zones géographiques

Cette incertitude a-t-elle un potentiel de contagion aux autres zones ? À ce stade, les autres marchés européens n’ont été que peu impactés et cela est resté circonscrit aux valeurs domestiques européennes à commencer par les banques. Les marchés américains semblent totalement immunisés (75 % des profits du S&P500 sont réalisés aux USA).

La performance des fonds amplegest

Résultats du fonds Amplegest Pricing Power

En relatif, le fonds Amplegest Pricing Power a bien réagi à cette séquence : enregistrant une performance de -1,98% contre -4,14% contre son indice sur la semaine écoulée. En effet, fidèle à sa stratégie, le fonds n’est pas investi sur des valeurs domestiques (pas de banques, télécoms et exposition aux utilities inférieure à 2%). Par ailleurs, avec 31% d’exposition aux valeurs françaises, le fonds est sous-pondéré sur la France de l’ordre de 3% par rapport à son indice de référence. À titre indicatif, nous estimons que l’exposition des revenus générés par les valeurs du portefeuille est limitée à 7% seulement. Le positionnement du fonds n’a pas évolué sur la période.

Situation du fonds Amplegest PME

Concernant Amplegest PME, le fonds est investi à 92% en France et n’a pas la possibilité de faire évoluer, à ce stade, significativement ce ratio (90% minimum). Le flou important concernant le résultat des élections et ses conséquences, les petites capitalisations françaises ayant fortement baissé de manière assez homogène, nous conservons notre positionnement sur les sociétés en portefeuille, à forte visibilité, peu endettées et présentant des valorisations raisonnables.

Élargissement de l'univers d'investissement grâce au PEA PME

Enfin, la modification récente des conditions d’éligibilités au PEA PME* nous permet d’élargir notre univers d’investissement de 355 à 545 valeurs françaises, et de capitalisations plus importantes (jusqu’à 2 milliards d’euros).

>> Lire d'autres analyses Amplegest

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories