Retour
Analyses de marchés

Goldilocks dans un environnement instable (Edmond de Rothschild AM)

17
May
2024
Remontée des expositions actions, surpondération axée sur les actions US et UE et maintien de la surpondération sur les marchés obligataires.

Réajustement de la stratégie d'investissement

En avril, Edmond de Rothschild Asset Management a opté pour une sous-pondération légère des actions par mesure de prudence, suite à la performance remarquable de cette classe d'actifs et la survenue inattendue d'une reflation américaine, avec le risque de volatilité lié aux incertitudes des réactions de la Réserve Fédérale. Face à la baisse des marchés d'actions, la société a réajusté ses positions à la neutralité en milieu de mois, avant de finalement adopter une surpondération à la fin du mois.

Les résultats des entreprises pour le premier trimestre ayant majoritairement réservé de bonnes surprises, Edmond de Rothschild AM a jugé risqué de maintenir une position sous-investie. De plus, les commentaires de Jerome Powell, président de la Réserve Fédérale, sont restés rassurants, indiquant que la barre pour envisager un resserrement monétaire demeure élevée. Par ailleurs, un léger ralentissement de l'économie américaine pourrait être en cours, comme le suggèrent les dernières statistiques sur l'emploi et le fléchissement des enquêtes auprès des PME, ce qui serait favorable dans un contexte de surchauffe économique. Dans un environnement où les économies européennes et chinoises montrent des signes de reprise sans risque inflationniste apparent, Edmond de Rothschild AM a augmenté ses expositions sur les actions.

Cependant, le risque d'une poursuite de l'inflation aux États-Unis demeure, tout comme les tensions géopolitiques. Malgré le prochain ralentissement du Quantitative Tightening de la Réserve Fédérale, la liquidité monétaire des marchés pourrait se réduire durant l'été, en raison de la diminution rapide du programme de Reverse Repo de la Fed. Les marchés pourraient également se montrer plus volatils à l'approche de l'élection présidentielle américaine. Bien que le risque de récession ait diminué, les autres facteurs de risque – inflation américaine, géopolitique, politique, liquidité – restent présents pour l'année 2024. Edmond de Rothschild AM adapte donc ses stratégies de manière plus tactique dans ce contexte.

Choix thématiques

La surpondération concerne à la fois les actions américaines et européennes, avec une préférence pour le Big Data, de la santé et des petites capitalisations européennes. La décote des petites capitalisations par rapport aux grandes capitalisations atteignant des niveaux record, la société estime que l'assouplissement des conditions de crédit bancaire, la probable baisse des taux de la BCE dès le mois prochain et le redressement économique européen favorisent un rattrapage de cette classe d'actifs.

Position sur le marché obligataire

Sur le marché obligataire, Edmond de Rothschild AM maintient sa surpondération, d'autant plus que le prix du pétrole a entamé une correction baissière qui a influencé les anticipations d'inflation. Bien que l'environnement plus reflationniste aux États-Unis ait été surprenant, plusieurs facteurs suggèrent toujours un ralentissement économique qui serait bénéfique pour cette classe d'actifs, d'autant plus que les rendements absolus restent attractifs. Les spreads de crédit sont modestes mais reflètent un environnement économique favorable, avec une forte présence d'investisseurs. Le mois précédent, Edmond de Rothschild Asset Management a opté pour une sous-pondération légère des actions

>> Lire d'autres analyses de Edmond de Rothschild AM

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories