Retour
Analyses de marchés

Lancement de la saison des résultats (EDRAM)

27
Apr
2023
La BCE envisage des hausses de taux pour maîtriser l'inflation. Prudence sur les actifs risqués, focus sur les obligations à court terme.

• Plusieurs membres de la BCE ont réitéré la volonté et le besoin de prolonger les hausses de taux pour contenir l’inflation.

• En Chine, la publication du PIB pour le 1er trimestre a surpris à la hausse avec une croissance en rythme annuel de 4.5% contre 4% attendu et une révision à la hausse du 4èmetrimestre 2022.

• Nous maintenons une certaine prudence sur les actifs risqués dans nos allocations. Sur les obligations, nous préférons les obligations d’entreprise en privilégiant le court terme et profitons de la hausse des taux gouvernementaux pour renforcer progressivement la duration.

Les marchés actions ont évolué dans une marge de fluctuation assez serrée au cours de la semaine. Les variations ont été plus importantes sur les taux gouvernementaux. L’indice ISM Manufacturier de la Fed de New York a rebondi de façon surprenante au mois d’avril et revient en territoire positif après avoir été négatif pendant 4 mois. Ce rebond est porté principalement par les nouvelles commandes. Cette bonne statistique couplée à une inflation qui reste persistante et un éloignement du risque systémique a remis les anticipations de hausses de taux sur le devant de la scène. Les taux d’emprunt d’État ont ainsi retrouvé le chemin de la hausse. Cependant, les inscriptions au chômage plus élevées qu’attendu ont ralenti ce mouvement. Côté européen, plusieurs membres de la BCE ont réitéré la volonté et le besoin de prolonger les hausses de taux pour contenir l’inflation. Les indices PMI publiés vendredi matin montrent toujours un ralentissement de l’indice manufacturier mais une hausse assez forte des indices des services soutenant l’économie.

La semaine marque aussi le lancement de la saison de publications des résultats du 1er trimestre 2023. Les attentes sont assez faibles en terme de croissance sur un an et les premières publications sont positives. En Europe, le secteur du luxe confirme la reprise des ventes liées à la Chine et aux États-Unis, les grandes banques ont rassuré et ont globalement largement battu les consensus.

Situation économique en Chine

En Chine, la publication du PIB pour le 1er trimestre a surpris à la hausse avec une croissance en rythme annuel de 4.5% contre 4% attendu et une révision à la hausse du 4ème trimestre2022. Le rebond suite à l’arrêt de la politique zéro-Covid se confirme donc, porté principalement par la consommation domestique. En effet, les ventes au détail ont nettement accéléré au mois de mars à +10.6% sur un an (vs. 7.5% attendu). En revanche, cela ne se reflète pas dans les performances des actions chinoises. Nous conservons une vue positive sur celles-ci, en privilégiant les valeurs domestiques qui devraient profiter de l’amélioration de l’environnement économique et moins pâtir de l’environnement géopolitique.

De manière globale, nous maintenons une certaine prudence sur les actifs risqués dans nos allocations après la hausse du début d’année. Sur les obligations, nous préférons les obligations d’entreprise en privilégiant le court terme et nous profitons de la hausse des taux gouvernementaux pour renforcer progressivement la duration.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories