Retour
Pierre Papier

"Nous sentons une montée en puissance de notre SCPI Urban Coeur Commerce" Thomas Ducerf (Urban Premium)

icone de calendrier
20
Mar
2024
Thomas Ducerf, Directeur du développement d’Urban Premium, revient sur l’année 2023 pour Cœur Commerce, leur SCPI spécialisée dans le commerce de cœur de ville. Cette année, marquée notamment par l’obtention du label ISR pour Cœur Commerce, a enregistré une collecte dépassant les 20 M€. Quelles stratégies ont permis à la SCPI de maintenir sa performance en 2023, et quelles perspectives Urban Premium envisage-t-elle pour l’année 2024 ?
"Nous sentons une montée en puissance de notre SCPI Urban Coeur Commerce" Thomas Ducerf (Urban Premium)

Vincent Touraine : Bonjour à toutes et à tous. Urban Premium, le spécialiste du commerce en coeur de ville axé sur la France, fait le point sur sa SCPI de rendement Urban Coeur Commerce. Nous voyons cela avec Thomas Ducerf. Bonjour.

Thomas Ducerf : Bonjour Vincent.

VT : Vous êtes Directeur du Développement d'Urban Premium. Merci d'être avec nous. Comment s'est passée 2023 pour Urban Premium dans son ensemble et pour votre SCPI Coeur Commerce en particulier ?

TD : Cela a été une année plutôt satisfaisante. Notre gamme de fonds a bien résisté au contexte que nous connaissons, sur lequel je ne vais pas revenir. La collecte a été au rendez-vous, des investissements ont été réalisés en temps et en heure tant sur le résidentiel que sur le commerce dont nous allons parler. Une année globalement satisfaisante mais un tournant pour notre SCPI de rendement Urban Coeur Commerce puisque nous sentons une vraie montée en puissance de cette SCPI, notamment sur le dernier trimestre de l'année.

VT : Et qui a été labellisée ISR.

TD : Absolument.

VT : En 2023, un des faits marquants, c'est la labéllisation ISR de cette SCPI de commerce. La stratégie de cette SCPI, avant de donner quelques chiffres ?

TD : La stratégie d'Urban Coeur Commerce est d'investir dans les centres-villes français sur la thématique du commerce de proximité et plus précisément sur des commerces de pieds d'immeubles alimentaires, des commerces de santé et des commerces de services. Nous entendons par services, par exemple, des activités de sport, de loisirs ou encore de discount qui sont des activités qui montent en puissance dans le centre-ville.

VT : C'est très varié. Qu'est-ce que ça donne pour la collecte et le rendement de cette SCPI ?

TD : Alors montée en puissance, une année charnière pour Urban Coeur Commerce. Elle est n°2 sur le classement des SCPI qui ont collecté sur la thématique du commerce au T4, donc une collecte au rendez-vous. Nous avons collecté un peu moins de 20 M€ en 2023 et investi un peu plus de 20 M€ sur cette SCPI, donc une collecte au rendez-vous en croissance de près de 40 % par rapport à 2022. En ce qui concerne le dividende, c'est très important puisqu'il est en hausse. Nous atterrissons à 5,02 % sur 2023 en taux de distribution. Nous étions autour de 4,70 % en 2022, donc une croissance d'un peu moins de 10 % sur ce dividende qui devrait se stabiliser pour 2024 entre 5 et 5,20 % pour Urban Coeur Commerce.

VT : Et la liquidité en quelques mots ?

TD : Nous avons échangé un peu moins de 500 000€ sur le marché secondaire sur Coeur Commerce tout au long de l'année. Et au 31 décembre, il restait 44 parts en attente, soit à peu près 12 000 €, pour une capitalisation qui, à l'heure actuelle, frôle les 60 M€.

VT : C'est très peu. De nombreuses SCPI ont baissé le prix de leur part ces derniers temps. Pas vous, pourquoi ?

TD : En ce qui concerne les valorisations, nous avons mené 2 campagnes d'expertise, à l'image de toutes les sociétés de gestion. Et sur l'année 2023, les expertises de nos actifs sont en baisse de l'ordre de 2 %. C'est une correction mécanique, liée à l'augmentation des taux. Et nous avions un peu d'avance en termes de valeur de reconstitution. Donc la valeur de reconstitution a légèrement baissé mais nous sommes toujours dans ce fameux tunnel moins 10, plus 10. Nous sommes autour de +3, + 3,5. Cela nous permet de conserver notre prix de part à 300 € pour le plus longtemps possible.

VT : Comment voyez-vous 2024 pour le marché immobilier et pour Urban Coeur Commerce ?

TD : Notre stratégie de gestion chez Urban Premium est très sécuritaire. Nous achetons du centre-ville, des emplacements prime, des locataires solides et notre approche pour 2024 est plutôt acheteuse. D'abord, nous continuons à collecter. Le mois de janvier a été très bon. Nous avons donc des capitaux à déployer sur cette thématique. Il y a de moins en moins d'acteurs sur le marché. Nous constatons qu'il y a un regain d'offres dans un marché où les acteurs sont moins nombreux; liés au coût de la dette. Nous regardons ce marché avec gourmandise parce que les opportunités se multiplient et les taux d'acquisition s'améliorent. Donc, nous arrivons aujourd'hui à acheter des portefeuilles ou des commerces isolés entre 6,5 % et 7,5 %. Cela nous permet d'être bien sur l'objectif de 5 à 5,20 % sur Coeur Commerce.

VT : Autre chose à retenir pour 2024 ?

TD : Un autre événement marquant de l'année 2024, c'est cette Loi de Finances 2024 qui confirme la prorogation du dispositif Denormandie. Chez Urban Premium, en plus du commerce nous sommes spécialistes de l'immobilier résidentiel, le logement ancien rénové en centre-ville. Et à ce titre, nous avons prorogé notre SCPI Denormandie, Vitalim n°4, qui offre 21 % de réduction d'impôts aux investisseurs jusqu'à fin 2026.

VT : Thomas Ducerf, merci d'être venu, Directeur du Développement d'Urban Premium.

TD : Merci Vincent.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories