Retour
Pierre Papier

« Les opportunités sur les marchés immobiliers sont là depuis 2022 ! » Baptiste Bruneau, CORUM L’Épargne

6
Jun
2024
Les gestionnaires de SCPI sont nombreux à parler d’un marché d’opportunités depuis le début de l’année 2024. Quelle est la vision de CORUM sur ces marchés ?

Baptiste Bruneau, Associé et Directeur Commercial chez CORUM L’Épargne, nous explique comment la société cible des opportunités immobilières depuis 2022 en Europe, notamment aux Pays-Bas, en Irlande et au Royaume-Uni, où la société a récemment cédé un actif.

Que répondez-vous à ces opportunités qui ne seraient qu'actuelles ?

Baptiste Bruneau : Des opportunités, il y en a beaucoup. Nous le constations depuis le S2 2022, parce que dans tous les marchés sur lesquels nous intervenons, notamment le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou encore l'Irlande, ce sont des marchés beaucoup plus réactifs. Donc nous avons saisi ces opportunités déjà à partir du S2 2022. Elles sont nombreuses. Nous entendons de toutes parts qu'il faut saisir les opportunités. Mais encore faut-il le prouver avec des chiffres, il faut être capable de collecter et d'investir. Et en l'occurrence, c'est ce que nous avons fait, notamment depuis le début de l'année, où nous avons investi plus de 300 M€. Ce qui est intéressant pour l'épargnant et pour les clients de nos partenaires, c'est que nous avons investi avec un rendement acte en main de plus de 7,5 %. Dans ces conditions, nous estimons vraiment saisir les opportunités.

Pour vous le marché est favorable aux acheteurs ?

BB : C'est vrai. C'est quelque chose que nous rabâchons depuis 2022. Ce n'était pas le cas en 2019. C'est pour cette raison que nous avions limité la collecte à ce moment-là. C'est aussi pour ça que nous avions multiplié les cessions, les ventes, afin de dégager des plus-values quand cela était possible et de les redistribuer. Il est évidemment favorable aux acheteurs depuis 2022, mais nous pouvons être aussi capables en étant agiles, tactiques, de vendre quelques immeubles pour être capables de dégager des plus-values. C'est ce que nous avons fait, par exemple, en début d'année avec un immeuble sur CORUM Origin, aux Pays-Bas, en dégageant des plus-values de plusieurs millions d'euros.

Dites-nous en plus sur votre cession au Royaume-Uni.

BB : Effectivement, c'est la première cession au Royaume-Uni. Nous avions commencé à investir dès 2018, au plus fort de la crise, post-Brexit. Il était dit que c'était un marché compliqué. Nous, nous étions convaincus de mettre en exercice le savoir-faire de CORUM, d'aller acheter au plus bas. Aujourd'hui, nous sentons un certain regain. Et donc, nous en avons profité pour faire notre première vente au Royaume-Uni, en Écosse, un centre commercial revendu avec une plus-value de 4 M€, que nous redistribuerons dans le courant juin à tous les épargnants.

Que pourriez-vous répondre à vos clients peu frileux sur les SCPI ?

BB : Alors il y a plusieurs réponses : le prix de part des SCPI de CORUM l'Épargne n'a pas bougé, ni à la baisse ni à la hausse, au 31 décembre 2023. Ça a été confirmé par les experts, ça a été validé. Pour les clients les plus frileux qui ont pour objectif de préparer leur retraite, il y a évidemment le démembrement. Chez CORUM l'Épargne, nous proposons des durées de démembrement entre 3 et 20 ans, donc pour se caler au mieux avec le départ en retraite des clients, des épargnants. Et cela protège encore plus l'épargne qui nous est confiée, parce qu'il va avoir une décote, c'est-à-dire que le client qui souhaite acheter la nue propriété pour préparer sa retraite, il va l'acheter entre 13 et 45 % moins cher que le prix de part, parce qu'en face de la nue propriété, nous avons l'usufruit, l'usufruit a de la valeur, plus les durées montent, plus l'usufruit va coûter cher, donc plus la décote, donc l'économie pour l'épargnant, sera importante. Sur 10 ans, nous sommes aux alentours de 25 % d'économies. Alors, il faut être capable d'immobiliser cette somme pendant 10 ans, parce que c'est quelque chose complètement illiquide, mais il y a cette économie sur des SCPI qui ont résisté aux turbulences. Et donc, une économie de 25 %, c'est une des meilleures façons de protéger son épargne et de préparer des revenus futurs.

Quel est l'intérêt du commissionnement quotidien pour les CGP ?

BB : L'intérêt est d'obtenir de la trésorerie le plus rapidement possible sur le compte de sa société. Et c'est toujours mieux d'avoir les fonds et la trésorerie sur son compte que sur le compte d'un de ses fournisseurs. C'est ça l'intérêt.

FB : Comment ça fonctionne ?

BB : Nous allons recevoir une souscription aujourd'hui, nous allons la valider aujourd'hui si elle est complète, et nous paierons la commission le lendemain, donc très rapidement, quand habituellement c'était payé le mois suivant. Nous faisons le virement de la commission le lendemain de la souscription et ensuite le partenaire,  le conseiller en gestion de patrimoine, recevra une facture récapitulative en fin de mois. C'est disponible pour tous nos partenaires et pour tous les conseillers en gestion de patrimoine qui souhaiteraient nous rejoindre.

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories