Retour
Analyses de marchés

Richelieu Gestion : l'Europe dans l'attente des indicateurs d'inflation

icone de calendrier
27
Feb
2024
La Bourse de New York a fini en légère baisse lundi dans l'attente de la publication des données sur l'inflation, la confiance des consommateurs ou encore l'activité manufacturière qui pourraient influencer le calendrier de baisse attendue des taux d'intérêt par la Fed.
Richelieu Gestion : l'Europe dans l'attente des indicateurs d'inflation

L'indice Dow Jones a cédé 0,16%, ou 62,30 points, à 39.069,23 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a perdu 19,27 points, soit 0,38% à 5.069,53 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 20,57 points (0,13%) à 15.976,251.

Les principales Bourses européennes sont attendues en repli mardi, avant de nombreux indicateurs et alors que l'inflation japonaise a surpris à la hausse.

L'inflation dans la zone euro est attendue vendredi. Une lecture plus forte qu'attendu pousserait la Banque centrale européenne à réitérer que les taux demeureraient restrictifs plus longtemps, un risque pour l'activité européenne.

La publication mardi d'un indicateur d'inflation plus fort que prévu au Japon, en hausse de 2% sur un an pour l'indicateur sous-jacent contre 1,8% attendu, ravive les craintes que les pressions sur les prix ne se révèlent plus persistantes qu'attendu.

Plusieurs indicateurs de second ordre seront publiés mardi: la confiance des ménages en France et aux Etats-Unis, le crédit au privé en zone euro et l'indicateur américain des biens durables.

La Bourse de Tokyo a fini quasiment stable mardi, les pertes du secteur des semiconducteurs ayant été compensées par les gains du secteur de la sidérurgie. L'indice Nikkei a gagné 0,01% à 39.239,52 points et le Topix, plus large, a pris 0,18% à 2.678,48 points. Le poids lourd du secteur des puces Advantest a cédé 2,12%.

Les marchés de Chine continentale ont clôturé en hausse, soutenus par les valeurs liées à l'intelligence artificielle. Le SSE Composite de Shanghai a pris 1,29%, le CSI 300 1,2%.

Le brut est en légère hausse, malgré les derniers commentaires de Jeffrey Schmid, membre du conseil des gouverneurs de la Fed, qui a rappelé que la banque centrale devait faire preuve de patience avant de baisser ses taux.

>> Lire l’article

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories