Retour
Fiscalité Immobilière

Les avis erronés de taxe d’habitation pleuvent sur les contribuables

icone de calendrier
23
Nov
2023
En rentrant de cours vendredi dernier, Claire a eu une mauvaise surprise. Dans sa boîte aux lettres l'attendait un courrier des impôts lui réclamant 918 euros de taxe d'habitation sur les résidences secondaires, à payer avant le 15 décembre.
Les avis erronés de taxe d’habitation pleuvent sur les contribuables

Les Echos
 
En rentrant de cours vendredi dernier, Claire a eu une mauvaise surprise. Dans sa boîte aux lettres l'attendait un courrier des impôts lui réclamant 918 euros de taxe d'habitation sur les résidences secondaires, à payer avant le 15 décembre. « Comme beaucoup d'étudiants j'ai peu de moyens, et c'était un peu le coup de massue, raconte cette étudiante de 22 ans. Si je n'avais pas été accompagnée par mes proches, j'aurais eu tellement peur que j'aurais payé sans réfléchir. »


Au téléphone, un agent des impôts lui assure qu'il s'agit d'une erreur et explique être actuellement « noyé » sous les réclamations similaires. L'explication avancée par Bercy : les logiciels ont estimé que Claire avait sa résidence principale chez ses parents puisqu'elle est rattachée à leur foyer fiscal. Son appartement étudiant est donc assimilé à une résidence secondaire. Or si le gouvernement a supprimé la taxe d'habitation pour la résidence principale, elle reste en vigueur pour les résidences secondaires.

La suite sur lesechos.fr

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Club patrimoine

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories