Retour
Pierre Papier

Graph du jour : évolution de la collecte nette SCPI par trimestre

10
Jun
2024
C’est le pire trimestre que le secteur de la pierre papier ait connu depuis des années si l’on se fie à la collecte nette.

Le grand écart de la collecte SCPI

L’argent investi par les épargnants sur les 3 premiers mois de 2024 représente en effet quelques 770 M€. Très peu quand on constate la moyenne trimestrielle des 10 dernières années qui avoisine les 1,5 milliards d’euros, soit le double. L’heure n’est donc plus à l’euphorie. Enfin pas pour tout le monde : si l’on regarde la répartition de cette collecte, on observe un écart significatif entre les quelques SCPI qui convainquent toujours, et le reste de leurs concurrentes à la peine. En effet, une petite dizaine d’acteurs comme Corum, Iroko, Euryale ou encore Alderan, capte près de 80% de l’argent investi par les épargnants. Le reste est éclaté parmi la quarantaine restante.

Le fossé se creuse entre les SCPI dynamiques et les anciennes

Et le fossé - le ravin - se creuse entre ces SCPI dynamiques et celles, souvent plus anciennes issues du monde bancaire à l’instar de véhicules comme ceux d’Amundi Immobilier, BNP REIM ou AEW. Plus encore, ces mêmes véhicules font souvent face à une problématique de liquidité, à savoir des demandes de retraits non honorées qui ne font qu’amplifier le déficit de collecte pour ces anciens poids lourds du secteur. Ainsi des Sociétés de Gestion comme La Française REM ou Primonial voient leurs stocks de parts en attente s’épaissir représentant plusieurs centaines de millions d’euros, sans quasiment aucune collecte. De quoi donner quelques sueurs froides à ceux qui voudraient vendre leurs parts.

Les typologies de SCPI

Côté typologie, les SCPI diversifiées de plus en plus nombreuses dans le paysage des SCPI, captent plus de 70% de la collecte contre 50% en 2023. Les SCPI spécialisées dans la thématique logistique profitent également d’un mouvement positif en concentrant plus de 7% de la collecte du 1er trimestre 2024 contre 4% sur l’année 2023. A contrario, les SCPI dites de bureaux qui représentaient respectivement 37% et 25% de la collecte en 2022 et 2023 ne pèsent plus que 7% de la collecte du 1er trimestre 2024. De la même manière, les SCPI de Santé réduisent fortement la cadence en passant de 16% de la collecte en 2023 à 8% pour ces 3 premiers mois de 2024.

>> Autre graphique sur le marché des SCPI 

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Club patrimoine

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories