Retour
Droit

La dette privée d’un époux peut être garantie par le logement commun

icone de calendrier
21
Feb
2024
La justice confirme que le fisc peut saisir le domicile conjugal d'un couple même si la dette à rembourser ne concerne que l'un des époux.
La dette privée d’un époux peut être garantie par le logement commun

Boursorama


Un époux ne peut pas reprocher à un créancier de son conjoint de se faire payer par la communauté matrimoniale, au besoin en saisissant des biens communs. Et même si une telle procédure de saisie par le créancier de l'un aboutit à priver l'autre de son logement, il n'y a rien d'anormal d'après la Cour de cassation (Cass. Civ 1, 31.1.2024, B 23-18.056, voir ci-dessous)). La Cour de cassation a donc refusé de transmettre au Conseil constitutionnel la question d'une épouse qui refusait de devoir répondre des fautes de son mari en perdant son logement. Notons que le couple est marié sous le régime de la communauté légale , c'est-à-dire la communauté réduite aux acquêts, le régime par défaut si l'on se marie sans contrat spécifique.


Le mari était poursuivi par un percepteur qui avait engagé la saisie du logement conjugal. Ce logement est un bien commun, protestait l'épouse, et le principe de la responsabilité personnelle s'oppose à ce que le créancier d'un seul des époux se fasse payer par la vente forcée d'un bien qui appartient en partie à l'autre, privant de surcroît ce dernier de son logement décent. La responsabilité personnelle et le droit à un logement décent sont deux droits à valeur constitutionnelle, argumentait l'épouse.


La suite sur boursorama.com

Partager :

À découvrir

Graph du jour

Découvrez notre sélection de graphiques
Club patrimoine

Contributeurs

Club patrimoine
Discover the vision of the financial media of tomorrow
Pour aller plus loin

Inscrivez-vous à la newsletter
Club Patrimoine

Parcourez nos catégories